Accueil Dépêches En Allemagne, l’usine Tesla attise les divisions entre écologistes

En Allemagne, l’usine Tesla attise les divisions entre écologistes

1060
43
PARTAGER

Confortée par une décision judiciaire, Tesla a recommencé vendredi à défricher une forêt proche de Berlin pour construire son usine européenne de voitures électriques, dont l’existence même divise le mouvement écologiste en Allemagne. Jeudi soir, un tribunal local a levé une suspension provisoire des travaux prononcée samedi, après le recours d’un mouvement écologiste contre la coupe de 90 hectares d’arbres qu’implique le projet.

Outre la disparition de ces arbres, le collectif écologiste « Grüne Liga » (« Ligue Verte »), à l’origine de cette requête, s’inquiète des effets de l’usine sur « l’approvisionnement en eau potable », et « l’augmentation du trafic routier ». Autre grief du collectif: le constructeur américain ne dispose tou jours pas de permis de construire définitif, qui est soumis à plusieurs procédures, dont une évaluation de l’impact environnemental du projet. Après la signature du contrat de vente des terres entre l’exécutif régional et l’entreprise américaine en janvier, le constructeur a néanmoins été autorisé à commencer les travaux « à ses risques », en attendant l’autorisation définitive des autorités. »Tesla doit se soumettre aux mêmes procédures que les autres entreprises », protestait en début de semaine Grüne Liga dans un communiqué. Déjà mi-février, la presse du pays s’était fait l’écho des nombreuses obligations du constructeur en matière de protection de la faune, en particulier des fourmis et des oiseaux. Selon la Süddeutsche Zeitung, il doit ainsi déterrer de nombreuses colonies de fourmis pour les relocaliser plus loin.

-Opposition des Verts-

Une grande partie du mouvement écologiste allemand s’est pourtant distancié de cette bataille judiciaire, au motif que l’usine de Tesla accélère la mutation du pays vers la mobilité électrique, jugée préférable aux moteurs à combustion.

« Transformer une forêt de pins en champ de bataille pour le climat ne fait pas avancer la protection de la nature », a ainsi tranché en début de semaine Oliver Krischer, vice-président du groupe Vert au Bundestag.

« Il ne faut pas être toujours contre tout », s’est également insurgé la sénatrice verte de Berlin chargée des affaires économiques dans le quotidien Die Welt.

La principale association environnementale d’Allemagne, BUND, a également affirmé qu’elle « ne soutenait le blocage des travaux », estimant que son rôle était plutôt « d’accompagner et évaluer de façon critique Tesla » pour « une véritable transition environnementale du transport ».

-Désobéissance civile-

Du côté des soutiens de cette requête, on trouve de nombreux mouvements écologistes de création récente, qui prônent des actions de désobéissance civile, c’est-à-dire illégales mais non violentes.

C’est le cas de « Ende Gelände », un mouvement qui occupe régulièrement des mines de charbon dans tout le pays pour protester contre la politique énergétique de Berlin, et qui a largement appuyé la Grüne Liga sur les réseaux sociaux.

S’inspirant de ces actions, plusieurs militants écologistes ont d’ailleurs grimpé vendredi sur des arbres destinés à être coupés par Tesla, pour bloquer les travaux.

Plus globalement, le bilan « vert » de la mobilité électrique divise l’Allemagne, alors que le pays tire encore un tiers de son électricité du charbon, et que l’impact environnemental des batteries reste discuté.

L’entreprise d’Elon Musk vise une ouverture dès 2021 de son usine, annoncée en grande pompe en novembre dernier, et une production annuelle de 500.000 automobiles à terme.

Ce premier site Tesla en Europe permettra au groupe de fournir les marchés européens en batteries, motorisation et en véhicules, à commencer par les Model Y et Model 3.

Tesla représente déjà 30% du marché européen de voitures électriques à batteries, d’après Matthias Schmidt, un analyste spécialiste de l’industrie automobile.

Avec AFP

 

Poster un Commentaire

43 Commentaires sur "En Allemagne, l’usine Tesla attise les divisions entre écologistes"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
zeboss
Invité

bien sur il n’existe aucun terrain post industriel (friche) vers Berlin qui pourrait être reconditionné en Usine plutôt que de raser un terrain naturel ?
L’aéroport de Tempel hof ne serait pas mieux loti ?

SAM
Invité

Comme Apple … Tesla aime construire ces sites emblématiques dans la nature … Imaginez, une usine Tesla dans la forêt avec des panneaux solaires sur les toits et des jardins bios autour! C’est l’image verte de Tesla! C’est n’importe quoi, je vous rejoins dans votre opinion!

SAM
Invité

Ils en ont construit une dans le désert du Nevada alors qu’il n’y a pas d’eau et que le fleuve Colorado est sur-pompé. Tesla et la vision de l’écologie …

The Stig
Invité

Et rien ne vous dit (que ce soit @SAM ou vous) que Tesla n’a pas choisi le lieu, mais pris ce qu’on lui a proposé de mieux (financièrement et temporellement parlant)?

À toujours vouloir taper sur les mêmes, vous finissez par en avoir une vision tellement courte et tronquée que vous en devenez ridicules.

wizz
Membre

Je ne pense pas qu’il soit nécessaire (pour Tesla le constructeur automobile) de construire une usine en Allemagne, d’un point de vue purement technique et industriel, ainsi que financièrement et temporellement. Il suffit de voir comment font les constructeurs allemands, s’empressant d’ouvrir des sites en Europe de l’Est…

En revanche, d’un point de vue politique…(augmenter les ENR, réduire le nucléaire et fossile, cela implique le stockage d’élect à très grande échelle…)

greg
Invité

En fait, le siege de Tesla Europe est a Berlin depuis plusieurs annees deja.
Et Tesla cherche egalement un site pour un centre de r&d europeen. Si ce centre s’ implante aussi a Berlin, alors le choix du lieu de l’ usine a tout son sens.

DavidKoskas
Invité

Si juste!!👍

greg
Invité

Tempelhof est classe et sera enfin reconverti en usine.
Pour Berlin, le probleme c’ est que les terrains coutent chers…Tandis que celui-ci a coute un quignon de pain. Sans oublier les subventions, le Brandebourd a grand interet a cette implantation pour generer de l’ emploi.
Je ne dis pas que c’ est bien, je fourni juste une explication.

greg
Invité

Je voulais dire reconverti en musee.

Franck Boizard
Invité

Dans vingt ans, quand on se sera aperçu de l’impasse des voitures à batteries, tout cela rouillera remarquablement, et dans quarante, les promeneurs en forêt s’extasieront romantiquement sur la nature qui reprend ses droits.

zeboss
Invité

oui devant les oliviers et les eucalyptus qui pousseront alors, hein ?

Franck Boizard
Invité

Ne vous laissez pas prendre à la panique climatique. Vous n’aimez pas les oliviers?

The Stig
Invité

Aaaaaah, et climatosceptique bien entendu ! Fan de Trump, pour compléter le tableau?

Franck Boizard
Invité

C’est bien beau de faire le moqueur, cher monsieur, mais j’ai entendu parler d’un possible réchauffement climatique d’origine humaine en 1990. Ca fait 30 ans. Je n’y croyais pas à l’époque et 30 ans plus tard, j’ai encore plus de raisons de ne pas y croire.

Maintenant, si vous voulez suivre le troupeau catastrophiste, je ne vous retiens pas. Mais faites le modestement : il est bien possible que dans 30 ans vous en soyez toujours au même point, à attendre la catastrophe pour l’année prochaine.

Verslefutur
Invité
Franck, encore un baby boomer qui a bien profité des 30 Glorieuses. A genoux devant le totem de la croissance infinie, adepte du bétonnage, du plastique et de la chimie reine. T’inquiètes Papy, tout va bien: – Les canicules sont de plus en plus nombreuses, avec ses feux de forêts associés – Les tempêtes sont de plus en plus violentes et fréquentes – En milieu tempéré, les saisons sont beaucoup moins marquées, avec un printemps de plus en plus précoce – La banquise fond et le permafrost s’effondre – Les océans sont remplies de plastiques – Nos terres deviennent stériles… Lire la suite >>
Franck Boizard
Invité
Oui, c’est ça : tu es jeune, tu ne sais rien et tu répètes comme un perroquet ce dont on t’a bourré le crâne. Sauf que l’avantage de l’expérience, c’est d’avoir déjà vécu ce que tu vis : dans les les années 1974-78, la grande mode, c’était le refroidissement climatique, et on en parlait avec le même ton de certitude affolée que toi tu parles du réchauffement. Alors, relax, bois frais et fais confiance aux vieux. Nota, dans ta longue liste, un seul point est vrai : « Les océans sont remplies de plastiques » Tout le reste c’est fantasme et foutaises.… Lire la suite >>
greg
Invité

Francek, ton histoire sur le refroidissement climatique est un hoax qui circule sur le net depuis quelques annees :
https://www.lemonde.fr/cop21/article/2015/10/22/hoax-climatique-3-dans-les-annees-1970-les-scientifiques-prevoyaient-un-refroidissement_4794858_4527432.html

The Stig
Invité

On en tient un bon là, dans l’esprit « vieux con » qui croit avoir tout vu et tout compris, alors qu’il ne fait que se laisser berner par un décoloré poil de carotte et les divers complotistes qui traînent sur un vecteur, l’Internet, qu’il ne comprend pas…

Bzep
Invité

Ah bon… Les abeilles ! Les premiers migrants climatiques ! L’élévation du niveau des mers et océans ! Les tempêtes ouragans de plus en plus violents ! La diminution des glaciers de montagnes et la fonte de la banquise ! Les sécheresses de plus en plus fréquentes ! Tout ça ne seraient que des foutaises et des fantasmes ? Pffff…

Bzep
Invité

Tout à fait d’accord et pourtant je suis de la generation des baby boomer… Ne condamnez pas sans une meilleure connaissance et compréhension de l’histoire.

The Stig
Invité

@Franck : Que la catastrophe finale ne soit pas pour notre génération, c’est fort possible. En attendant, nier la fonte des glaces, le dérèglement climatique, et autres catastrophes dues à la surproduction de CO2 est digne d’un aveuglement des plus sévères.

Accessoirement, vous pensez peut-être « après moi le déluge »? Bel esprit !

zeboss
Invité

J’aime bien les oliviers et avec le chêne rouvre c’est un de mes préférés, par contre je l’aime là où il pousse depuis des millénaires et où il va bientôt mourir de soif….

The Stig
Invité

Oh, tiens, revoilà le discours d’un anti-VE primaire… on entendait la même chose à la sortie des smartphones, « mais c’est inutile, c’est un gadget ridicule ! », la grosse différence c’est que là ça peut améliorer la vie de beaucoup de monde !

Franck Boizard
Invité

Argument classique des technophiles : il est sans valeur puisqu’il repose sur l’oubli des échecs. Pour un Apple qui survit aujourd’hui, combien de Nokia, de Palm et de Blackberry sont morts ?

The Stig
Invité

Bien sûr Franck, donc on en reste là et on continue avec des gros moteurs bien polluants, y’a rien de mieux, c’est ça? Bah transformer la terre en poubelle invivable, vous pouvez compter sur ceux qui réfléchissent vraiment pour vous en empêcher !

Mwouais
Invité
@mini Stig , ton assurance naïve est bien de ton époque, la violence verbale itou. On peut être pour une amélioration des conditions d’exploitation de la planète, apprécier les voitures électriques tout en étant contre le Green bashing, contre l’idée que la VE sauvera le monde et tout en étant objectif sur la part négligeable aujourd’hui de la sur-pollution d’un moteur 2,5l V6 sur un 1.2 turbo essence et de l’affection négative de la production de masse de batteries suivant son mode de fabrication actuel sur une notion juste de l’écologie. Je te renvoies à tes cours de mathématiques sur… Lire la suite >>
Franck Boizard
Invité

Vous êtes plus calme que moi pour répondre à ce genre de loustic. Félicitations.

Franck Boizard
Invité
Trois choses m’inquiètent dans l’écologisme : 1) Le fanatisme des écologistes qui veulent nous ramener à l’âge pré-industriel. Ils sont cohérents mais en fonction d’un objectif que je récuse. Je n’en ai rien à foutre le planète en soi. Elle n’est qu’un moyen pour que les hommes vivent bien. Je conteste donc absolument le fait de pourrir la vie des hommes pour « sauver » la planète (planète qui se sauve très bien elle-même, elle sera encore là quand l’homme aura disparu). 2) La bêtise des écologistes qui prétendent ne pas nous ramener à l’âge pré-industriel. Ceux-là devraient par exemple être de… Lire la suite >>
Bzep
Invité

Ce n’est pas faux, perso je condamne surtout un système capitaliste ultra libéral et non raisonné plutôt que des procès intergenerationnels globaux.

ema
Invité
@ Mwouais et Franck Boizard, pour nourrir nos reflexions, je vous propose cette lecture : https://theierecosmique.com/2016/09/28/conspirationnisme-et-climato-scepticisme/ D’autre part, le fait de prendre en compte les pays pour mesurer l’impact C02 mondial n’a aucun sens (La France ne fait que 0.9% des émissions de CO2 , pour 0.9% de la population mondiale – Le mode de vie des français est donc exactement dans la moyenne – Donc réduire les émissions de CO2 des français, des lillois, ou des habitants de Neufchatel à un impact !) Ce qui compte, c’est l’impact individuel multiplié par le nombre de personne, indépendamment de leur position… Lire la suite >>
amiral_sub
Invité

souvenez vous en 2007: « votre smartphone si gros et si cher a une journée d’autonomie? mouahahah mon nokia 3310 a une semaine d’autonomie! personne n’en voudra de votre bouze ! »

SGL
Invité

@Franck Boizard, en 2020, la VE surclasse déja la VT sur les trajets de moins de 100 km (96 % des trajets)
… Le problème ou plutôt les problèmes, ça coûte cher pour changer de voiture, l’autonomie est limitée et la recharge est une galère en dehors des trajets « commuters ».
Mais pour 40 % des Européens l’intérêt de prendre comme prochaine voiture VE est évident. (2€ les 100 km)
De plus l’intérêt pour la VE vs VT augmente chaque année.

wizz
Membre

ps: ne pas raisonner en pourcentage de trajet, mais plutot en trajet max réalisé

Franck Boizard
Invité
Je pars du principe que les gens ne sont pas trop cons quand il s’agit de leurs sous. Si vous avez raison, les VE supplanteront les VT. Pour ma part, j’en doute fort pour une raison simple : si ce biseau se fait, le prix de l’électricité augmentera (d’autant plus avec les décisions débiles comme la fermeture de la centrale de Fesssenheim) et les inconvénients de l’électrique resortiront : à quoi bon s’emmerder pour un truc qui n’est plus vraiment avantageux ?). Pour l’instant, l’électrique peut annoncer des chiffres de progression faramineux : quand on part de zéro, les progressions… Lire la suite >>
Bzep
Invité

De toute façon il faut aujourd’hui penser à l’après pétrole. Les réserves s’épuisent c’est inéluctable. Les taxes augmenteront ? Et alors la belle affaire, combien de taxes sur les carburants… Et pourtant nous n’avons probablement jamais autant roulé !

Bzep
Invité

Effectivement il suffit parfois de s’y mettre pour s’en rendre compte. Perso je n’y suis pas encore mais l’intérêt grandit.

amiral_sub
Invité

les écolos sont fous. S’inquiéter pour quelques arbres alors que l’enjeu est rien de moins que de sauver l’humanité. Vous verrez après ils vont nous sortir les oiseaux en nidification, les vers de terre, les grenouilles, tout argument est bon

zitra
Invité

Ah, et une usine de voitures américaines en Europe va sauver l’humanité ???
Avec des batteries toxiques et des métaux rares arrachés aux terres africaines ou australiennes dans des conditions non écologiques ?
Je pense aussi que les Allemands voient d’un très mauvais œil cette implantation US chez eux, alors que leurs constructeurs développent en même temps quelques réponses à une future voiture dite « propre ».
Avec hybridation et amélioration des motorisations thermiques.

wizz
Membre

il y a quoi comme métaux dans les différents catalyseurs d’une voiture thermique???

greg
Invité

Avant tout du palladium

The Stig
Invité

@zitra : Pour rappel, plus de 80% de la production de métaux rares part dans la fabrication des catalyseurs pour automobiles thermiques et usines de production de pétrole, et les batteries de VE sont recyclables à plus de 95%.

Les poncifs ont la vie dure à ce que je vois…

The Stig
Invité

@zitra :

« Les gaz d’échappement passent à travers des centaines de petits canaux aux parois enduites de la formulation catalytique. Cette dernière est composée d’un mélange de 85 à 95 % d’alumine, de quelques dixièmes à quelques pour cent de métaux précieux (platine, palladium, rhodium) et de quelques pour cent de terres rares (oxydes de cérium, de zirconium, etc.) »

https://www.info-chimie.fr/les-terres-rares-un-classique-plein-d-avenir,35617

Mwouais
Invité

@Amiral : sauver l’humanité en produisant des voitures (même électriques) ? Rien que ça ?
Mais je te rejoins, les écolos en pulls tricotés souvent obtus sont sinon fous au moins obnubilés.

wpDiscuz