Accueil Tesla Gigafactory Tesla en Allemagne : vente du terrain validée

Gigafactory Tesla en Allemagne : vente du terrain validée

584
13
PARTAGER

L’Etat allemand du Brandebourg a validé jeudi la vente de plusieurs centaines d’hectares de terrain à Tesla, ouvrant ainsi la voie à la construction de sa première Gigafactory européenne destinée à la production de voitures électriques, près de Berlin.

Approbation de la vente du terrain à Tesla

« La commission du budget et des finances du Parlement a approuvé aujourd’hui la vente de 300 hectares de terres à Tesla », s’est félicité dans un communiqué le ministère des Finances de l’Etat situé dans l’est de l’Allemagne.

Le contrat signé entre l’exécutif régional et la société d’Elon Musk fait l’objet d’une transaction à hauteur de 40,91 millions d’euros. Cette somme devra toutefois être confirmée lors d’une seconde expertise « externe » qui sera effectuée d’ici fin janvier.

Annoncée par Tesla en novembre 2019, cette usine sera le premier site du constructeur américain à être installé sur le territoire européen.

Giga-factory pour une giga-production

La production de l’usine qui sera implantée en Allemagne pourrait être élevée à un niveau record.

Selon l’annonce faite récemment par l’Office national de l’environnement allemand au Journal officiel de Brandebourg, environ 500 000 véhicules électriques – des modèles 3 et Y et des futurs modèles – devraient être construits et assemblés chaque année dans la gifactory Tesla en Allemagne. Jusqu’à présent, seulement 150 000 véhicules par an avaient été mentionnés.
À titre de comparaison : en 2019, la société a livré un total d’environ 367 500 véhicules.

La nouvelle usine devrait commencer à fonctionner en juillet 2021.

Près de 8000 emplois supplémentaires à terme

Selon les informations fournies par le gouvernement de l’État de Brandebourg, environ 7000 emplois sont prévus pour la Gigafactory allemande dans le cadre d’une première étape. Jusqu’à 8 000 pourraient être ajoutés après l’expansion. L’administrateur du district d’Oder-Spree, Rolf Lindemann avait déclaré en décembre 2019 que jusqu’à 4000 personnes devraient travailler en trois équipes au sein de l’usine.

Sources : AFP, Presse allemande

Poster un Commentaire

13 Commentaires sur "Gigafactory Tesla en Allemagne : vente du terrain validée"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Bizaro
Invité

Mince on m’a devancé sur l’achat du terrain. Bah, je m’enfiche, de toute façon je n’aime pas la région. J’irai poser ma roulotte ailleurs.

SGL
Invité

« Cette forêt que Tesla doit abattre pour construire la Gigafactory 4 »
https://www.automobile-propre.com/cette-foret-que-tesla-doit-abattre-pour-construire-la-gigafactory-4/

Dom
Invité

Tesla va être détesté par les écolos allemands et européens.
Si le projet Tesla se transforme en Notre-Dame-des-Landes, c’est bien.
Il manque un Andreas Baader de l’écologie en Allemagne.

bzep
Invité

Vous avez raison il manque, semble-t-il de la résistance écolo en Allemagne… Mais ce n’est peut-être pas terminé; les chauve-souris dorment et ensuite elles se reproduisent… J’avoue que j’aurais préféré cette gigafactory en France… Mais bon.

amiral_sub
Invité

en France? quelle drole d’idée! Il suffit que M. Musk allume la télé pour rayer la France de ses choix

zeboss
Invité

J’ai posté un jour que la CGT avait fait fermer plus d’usines que toutes les crises économiques (m’attirant qq -1 sans commentaire), j’avais oublié qu’elle avait aussi éloigné le pays de toute trace d’investissements lourds chez nous…
Beaucoup d’étrangers investissent en France mais souvent sous de petites formes, histoires de ne pas être emmerdé…
Chez nous « faire payer les riches » est un sport national, mais faire participer équitablement qq catégories nanties par de multiples conflits sociaux à caractères entropiques, c’est bien…
ndlr : aucune année sans conflit social à la SNCF depuis 1947 !
Champions du monde qui disait…

zeboss
Invité

c’est bien : non, à corriger, c’est « pas » bien..

bzep
Invité

Et ça vaut le coup d’abattre autant d’arbres pour 8 000 emplois ! VE = Véhicule Propre… Y a pas un truc qui cloche ? !!!

Thibaut Emme
Admin

En fait, il apparaît que ce sont des « bois blancs » (résineux, bouleaux, etc.) qui poussent donc « vite ».
On est sur une ancienne parcelle plantée pour son exploitation. Pas sur une forêt primaire ou une forêt « naturelle ».
L’abattage de ce bois était plus ou moins déjà prévu. Cela n’empêche que mettre l’usine dans une réserve est…….stupide niveau communication.
Remarquez, s’ils avaient pris des terres agricoles, la grogne aurait été la même… 😉

Miké
Invité

Ils auraient dû utiliser directement le terrain de l’aéroport BER qui n’ouvrira jamais. (Le Flamanville allemand)

amiral_sub
Invité

ça devient grave si on s’offusque d’abattre quelques bouleaux pour sauver l’humanité, rien de moins

Bizaro
Invité
Il n’y a plus aucune forêt primaire en Europe. Toutes ont plus ou moins subit une gestion humaine et donc par définition ne sont plus primaires. Les arbres étaient prévus d’être abattus dès la naissance donc ce n’est pas grave. Bof. En général la sylviculture moderne et durable, c’est couper des arbres et ensuite replanter de jeunes essences qui grandiront puis seront couper et ainsi de suite. Ici on coupe des arbres pour planter une usine. Du coup on vient de perdre un joli puis de carbone, un habitat pour des animaux, et de la matière première renouvelable. Le tout… Lire la suite >>
Dom
Invité

la Ruhr « post-industrielle » et l’ex RDA on un gros stock de friches industrielles.
L’écologie c’est de s’installer dessus.

wpDiscuz