Accueil Nissan Nissan sur la voie de la reprise … mais par palier, selon...

Nissan sur la voie de la reprise … mais par palier, selon Uchida

1612
6
PARTAGER

On ne demande qu’à croire : selon le nouveau patron de Nissan, Makoto Uchida, le constructeur automobile japonais serait sur la voie de la reprise.

Une reprise en vue … mais tout de même par palier …

« Nissan est sur la bonne voie pour la reprise » a ainsi déclaré Makoto Uchida, le chef de la division Chine de Nissan, récemment sélectionné pour prendre les rênes de l’entreprise. Concédant toutefois que le processus en cours pourrait suivre plusieurs paliers. Une déclaration faite dans le cadre d’un message vidéo publié sur le site internet de Nissan.

Regagner la confiance

Officiellement PDG de Nissan à compter du 1er janvier prochain, Makoto Uchida a déclaré vendredi aux salariés de l’entreprise que sa mission était de « restaurer les performances commerciales et de regagner la confiance en Nissan ».

« Cependant, comprenez bien que je ne peux pas le faire seul », a-t-il déclaré. Ajoutant que selon lui, « la chose la plus importante en ce moment » est d’avoir la confiance et la pleine contribution de chacun d’entre vous ». Tentant ainsi d’assainir le climat interne à l’entreprise où s’affrontent plusieurs clans, les pro Ghosn et les anti Ghosn notamment.

Sa nomination a été annoncée début octobre, parallèlement aux décisions du conseil de nommer au poste de directeur général de Nissan le directeur exécutif de Mitsubishi Motors, Ashwani Gupta, et au poste de directeur général adjoint, Jun Seki,  membre de la direction de Nissan chargé de superviser le redressement du groupe .

Les alliances : la clé de la réussite ?

Les bénéfices de Nissan se sont presque évaporés et son activité s’est affaiblie à l’échelle mondiale, notamment aux États-Unis. Pour rétablir la rentabilité, le constructeur est en train de licencier quelque 12 500 employés dans le monde et tente de renouer des liens solides avec son partenaire de l’alliance, Renault.

Uchida a déclaré qu’il était prêt à utiliser toute son expérience pour redresser la société, ce qui, a-t-il souligné, « inclura également la construction de partenariats d’alliance ».

Uchida  : un étranger au visage japonais ?

En choisissant Uchida comme nouveau patron mondial de Nissan, le conseil d’administration de la société a choisi un dirigeant connu en interne pour ses liens étroits avec le principal actionnaire Renault et pour son attitude franche et directe.

Selon un collaborateur de longue date, qui a requis l’anonymat, Uchida est connu pour son éthique de travail sans faille et son intérêt constant pour le contrôle des coûts. La source a décrit Uchida comme étant direct et pertinent dans les conversations, un « étranger au facies japonais » a-t-il résumé.

Parlant couramment l’anglais, Makoto Uchida a en effet passé une bonne partie de sa vie en dehors du Japon,  et notamment une grande partie de son enfance en  Malaisie. De quoi lui offrir un profil de médiateur entre les Japonais et le reste du monde.

L’avis de Leblogauto.com

En s’exprimant ainsi, Makoto Uchida laisse entendre que les salariés devront se remonter les manches …. et qu’en cas d’échec, il ne souhaiterait pas être vu comme le seul responsable. Une manière d’assurer ses arrières qui semble tout de même démontrer que le nouveau dirigeant est tout à fait conscient du vaste défi qui l’attend. Nissan dans une si mauvaise posture que cela ? Il est vrai que le constructeur doit « soigner » deux maux : ses mauvaises performances commerciales – lesquelles nuisent à ces finances – mais aussi de vives tensions internes, les contre-coup de l’affaire Ghosn n’ayant que trop duré.

Sources : Reuters, Nissan

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Nissan sur la voie de la reprise … mais par palier, selon Uchida"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Xavier
Invité

« Pour rétablir la rentabilité, le constructeur est en train de licencier quelque 12 500 employés »
Quoi de mieux pour rétablir la confiance et rassurer les marchés ?
Les employés vont faire le dos rond et les marchés adorent çà 😉

Allegra
Invité

Le fait que l’emploi soit une variable dans l’industrie automobile ne devrait plus être une surprise… Quand on vend, on embauche, quand on vend moins, on vire parce qu’il n’y a plus besoin d’autant de main d’œuvre. Et si les marchés applaudissent des deux mains c’est parce que les coûts diminuent avec ça. Rien de bien nouveau en somme…

Xavier
Invité

Effectivement ça n’est pas nouveau.

Abah Edzouguena serges
Invité

Bonjour, juste savoir si ici on peut poser les que nous rencontrons avec notre nissan

Luc
Invité

Son prochain chantier sera le Brexit avec lk’usine de Sunderland.

Thomas
Invité

Par « reprise » j’avais cru comprendre l’espace d’une seconde le « rachat » de Nissan(par un autre groupe) 😀

wpDiscuz