Accueil Sport auto Les jeunes pilotes de F2 Correa et De Vries en tests

Les jeunes pilotes de F2 Correa et De Vries en tests

193
0
PARTAGER
F2

Pendant que Red Bull réajuste le management de sa filière de pilotes en F1, certains espoirs engagés actuellement en F2 réalisent des tests dans l’espoir de se faire remarquer et d’obtenir des volants intéressants pour 2020. Car comme souvent, il y aura beaucoup d’appelés, mais peu d’élus.

Correa avec Alfa Romeo…sur une SauberCorrea

Pilote F2 au sein du Sauber Charouz Racing, qui est en réalité le « junior team » de Alfa Romeo Racing, le pilote américano-équatorien Juan-Manuel Correa, âgé de 20 ans, pourra piloter une F1 à la fin du mois, sur le circuit Paul Ricard. Issu de la F4 italienne et des GP3 series, le jeune Correa pointe actuellement à la 12e place du championnat de F2, avec deux secondes places obtenues à Bakou et au Castellet. Connaissant les restrictions qui sont imposées aux équipes de F1 sur les essais privés, de surcroit pendant la trêve estivale, Correa devra se « contenter » d’une Sauber C32 de 2013 à moteur V8 pour effectuer ce roulage de 300 kilomètres maximum.

« Dire qui je suis excité à l’idée de prendre le volant d’une F1 pour la première fois de ma vie est un euphémisme, commente Juan Manuel. Cela fait depuis longtemps que mes partenaires et moi travaillons en vue de la réalisation de ce dessein. Je tâcherai de me montrer attentif pour emmagasiner autant d’expérience que possible. »

A lui de saisir sa chance, car son statut américain pourrait être intéressant, à l’heure où la F1 cherche à élargir son audience aux USA et souhaite davantage de présence américaine sur la grille de départ.

De Vries en Formule E avec Mercedes

Actuel leader du championnat de F2, le néerlandais Nick de Vries a testé pour sa part une Formule E de Mercedes sur la piste de Mallorca, où étaient également présents Edoardo Mortara, Esteban Gutierrez et Gary Paffett.  De Vries était un test surprise mais a pu mettre à profit son expérience de la Formule E, acquise après avoir participé au Rookie test avec Audi en 2018 au Maroc et avoir exercé le rôle de pilote d’essais pour Spark Technology.

Ayant quitté l’an passé le giron McLaren où il se sentait « oublié », De Vries a été récupéré par Mercedes et officié cette année en tant que pilote de simulateur pour l’équipe de F1, avec un travail qui n’est visiblement pas passé inaperçu. L’horizon en F1 étant probablement bouché pour lui, un repli sur la FE est envisageable car rien n’est déterminé pour les baquets de la saison 6.

 

Images : Sauber Charouz, FIA F2

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz