Accueil Actualités Entreprise Ford : salve finale de suppressions d’emplois en septembre

Ford : salve finale de suppressions d’emplois en septembre

596
9
PARTAGER

Jim Hackett, le DG de Ford a déclaré à ses employés lundi que le constructeur entrait dans la phase finale des suppressions de postes entamées l’année dernière. Annonçant qu’en septembre prochain, 7 000 postes salariés seraient supprimés dans le monde, soit environ 10% de ses effectifs. Une mesure qui selon lui permettra de sauver l’entreprise en économisant 600 millions de dollars.

Ce chiffre inclut les départs volontaires, les suppressions d’emplois et le non comblement de postes. Sur les 7000, environ 800 départs involontaires ont d’ores et déjà eu lieu aux États-Unis, dont certains 500 devraient être effectifs cette semaine.

Ford : une entreprise proche de ses salariés ?

Tentant d’effacer l’image d’une société taillant dans le vif de ses effectifs pour améliorer ses comptes, Hackett a déclaré que Ford était « une entreprise familiale » et qu’il était « difficile et émouvant de dire au revoir à ses collègues ».
Le DG a tenu également à préciser que Ford s’était éloigné des pratiques qui avaient précédemment eu lieu dans certaines régions où le personnel contraint au départ avait du immédiatement cesser toute activité en emportant leurs effets personnels (ce que certains traduiraient par « avait dû séance tenante prendre ses cliques et ses claques… ») . Soulignant que le constructeur avait laissé aux gens le choix de rester quelques jours pour conclure et se dire au revoir. Royal, n’est-il pas ?

Un processus plus long que prévu

Le processus, que Ford a qualifié de « refonte intelligente », semble avoir pris plus de temps que prévu. Au début de l’année Hackett avait ainsi déclaré que les actions seraient terminées d’ici le milieu de l’année.

Les 7 000 suppressions de postes incluent des postes salariés en Amérique du Sud, où Ford ferme une usine et quitte certains marchés automobiles. Ils comprennent également des coupes  dans les activités européennes, annoncées plus tôt cette année.

Ford a entamé le processus de réduction d’emplois en novembre 2018, mais avait refusé jusque là de fournir des détails Les experts ont pointé du doigt la stratégie consistant à laisser les employés sans beaucoup d’informations, mais le constructeur a martelé tout au long du process qu’il opérait de manière « réfléchie ».

Sources : Automotive News

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Ford : salve finale de suppressions d’emplois en septembre"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Fabi35
Invité

Pour Ford bon collègue est un collègue viré

zafira500
Invité

« et qu’il était « difficile et émouvant de dire au revoir à ses collègues ». »
L’hypocrisie dans toute sa splendeur. « Je fouts dehors des salariés mais je suis triste de les voir partir ».

beniot9888
Invité

Tu crois qu’il l’a fait pour le plaisir ? Tous les patrons ne sont pas forcément des salauds égoïstes qui méritent qu’on promène leur tête au bout d’une pique !

zafira500
Invité

Il l’a fait pour les actionnaires. Et il faut arrêter de croire que les patrons sont des personnes gentilles qui agissent la mort dans l’âme, on ne vit pas dans un monde de Bisounours. Les salariés qu’il aura fait virer, il les oubliera le lendemain (il n’a, ne serait-ce qu’une seconde, pensé à eux).

beniot9888
Invité

Je n’ai pas non plus dit qu’il aimait faire des câlins tous les matins à ses employés. Certains dirigeant peuvent par exemple, égoïstement, être triste de devoir virer du monde parce que c’est pour eux un échec.

Je n’aime pas trop les généralités.

pat d pau
Invité

idem dans la boite ils ont viré des personnes. j’étais triste de les voir chialer, j’étais émus…… et puis on est allé bouffer.

Bizaro
Invité
Question généralités béates tu nous en fait. On parle de Ford qui licencie dans le monde, pas de la petite usine familiale de sucre d’orge qui dit au revoir à son cariste préféré. Même si viré des gens n’est peut être pas pas ici un petit plaisir pervers, ce n’est clairement pas les remords qui vont le tuer. Réduire la voilure est compliqué à gérer. Il s’agit d’un exercice et dans certain cas la preuve de sa compétence. Il ne connaît aucune des personnes virées, pas d’amalgame ce n’est pas le patron qui a engagé et formé ses employés dont… Lire la suite >>
pat d pau
Invité

on lui demande pas d’etre hypocrite, il a qu’a dire la verité et assumer au lieu de se cacher derrieres des mensonges. pourquoi mentir ? par plaisir sadique ?

Thomas
Invité

Trump va brailler de nouveau 😮

wpDiscuz