Accueil Salon de New York New York 2019 : Subaru Outback

New York 2019 : Subaru Outback

1628
17
PARTAGER
Subaru Outback (2019)

La nouvelle Legacy présentée en février n’était qu’une petite mise en bouche. La vraie grosse nouveauté de l’année pour Subaru a été dévoilée au salon de New York, le nouveau Subaru Outback. Un renouvellement vital pour la marque japonaise.

Avec le renouvellement de l’Outback, sa meilleure vente, Subaru n’a pas droit à l’erreur. Et pour ne pas risque de casser sa poule aux œufs d’or, l’opération se déroule donc dans une certaine continuité. Comme pour la berline, ou pourrait même imaginer qu’il s’agit d’un important restylage, alors qu’il repose en fait sur une toute nouvelle plateforme.

L’allure reste donc globalement celle d’un « break surélevé » plus que d’un vrai SUV. Mais l’Outback renforce cette fois-ci son côté baroudeur, avec des protections extérieures plus visibles et plus généreuses. Les imposantes barres de toit doivent aussi donner la tonalité d’un modèle paré à l’aventure pour tous les sports extérieurs.

L’univers intérieur est repris de la Legacy, et l’on retrouve donc l’écran 11,6 pouces en position portrait, mais une instrumentation qui reste classique. Il se passe aussi de toit panoramique pourtant de plus en plus commun sur le segment, mais le marché américain n’est pas encore des plus demandeurs sur ce sujet. On note l’intégration très visible des deux caméras du système EyeSight qui regroupe les diverses aides à la conduite, dont désormais le régulateur de vitesse adaptatif couplé à un centrage dans la ligne de circulation.

Deux mécaniques proposées : 2.5 Boxer atmosphérique de 182 ch et 239 Nm, ou 2.4 Turbo Boxer de 260 ch et 376 Nm. Tous deux avec la transmission intégrale bien entendu, et une transmission à variation continue Lineatronic avec un mode simulant 8 rapports discrets, plus les palettes au volant.

L’avis de Leblogauto.com

La recette qui a fait le succès de l’Outback, et de Subaru, est préservée. De quoi continuer la hausse des ventes qui se continue depuis déjà 88 mois consécutifs et dépasser les 700 000 unités en 2019 ? Malheureusement, la diffusion de la marque en Europe reste très confidentielle.

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "New York 2019 : Subaru Outback"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Yop
Invité

Super voiture à première vue 🙂

Malheureusement invendable en Europe ou presque. Ou plutôt inimmatriculable vu les taxes qui risquent de tomber sur les motorisations proposées…

yrd1967
Invité

elles sont vraiment répandues en Suisse, Allemagne ou Autriche, tout comme en Finlande… Question d’environnement sans doute

Peter Wheeler
Invité

Elles se vendent très bien en Suisse et y sont très recherchées. Marché limité c’est vrai, mais quand même.
Dans les autres pays c’est surtout l’absence de motorisation diesel (c’est tant mieux) et une image confidentielle (c’est bien dommage) qui limitent les ventes. Par ailleurs, le consommateur moyen nourrit au marketing actuel peine à comprendre quels seraient les avantages d’un break face à un SUV, surtout quand il s’agit de comparer avec ceux des collègues de bureau.

AXSPORT
Invité

Et oui, la mode du SUV…….

Foresterforever
Invité

Elle se vendait jusqu’à présent avec le 2.0 D en France; moteur équipant également sur le Forester. Un excellent moulin, coupleux et frugal à qui il manquait simplement un bon système de réduction des émissions gazeuses pour satisfaire les nouvelles normes de rejets.
Subaru a suivi la « mode actuelle » (à tort, selon moi) de rejet/exclusion de ce type de motorisation, qui pourtant était tout à fait adapté aux exigences des clients pour ce véhicule familial!!
Résultats : Subaru France ne vend pratiquement plus rien chez nous…ou comment se tirer une balle dans le pied.

Lolo
Invité

Avant la mode des suv, elle se vendait bien en UK.
A l’image d’une Audi allroad ou Volvo cross country, ces voitures sont bien plus à l’aise sur nos routes qu’un suv

lataupe2B
Invité

L’allure générale n’est pas le coup de cœur mais l’intérieur est agréable et la voiture est pleine de qualités si on fait référence à la version précédente. Sa motorisation la condamne fortement en Europe.

beniot9888
Invité

C’est moi ou 80 % des photos sont sombres ou en contre-jour ?

Invité

ça c’est parce que leblogauto m’ont embauché pour les photos 😮

Will
Invité

Et c’est moi ou Subaru n’a pas spécialement embauché de designer depuis l’impreza de 92 ? :p
C’est pas moche mais c’est vraiment banal. Mis à part les LED, elle pourrait avoir 10 ans.

beniot9888
Invité

Ils en avaient embauché pour faire le Tribeca.

Ils se sont dit que finalement, ils faisaient mieux sans 🙂

Invité

Ce designer est depuis passé depuis chez Porsche, et le résultat n’est guère meilleur vu ce que donne le Cayenne 😉

AXSPORT
Invité

🤣🤣🤣

Peter Wheeler
Invité

La Impreza de 92 n’était pas spécialement originale ni belle non plus. Il faut dire qu’après les XT puis SVX, Subaru a clairement calmé le jeu au niveau originalité. Il faut croire que ça leur a réussi vu le succès de leurs modèles. La clientèle Subaru cherche du classique et du solide, ils sont servis. Pour l’originalité et la fantaisie (mesurées), on se tourne vers les WRX et BRZ.

wpDiscuz