Accueil Volkswagen Essai Volkswagen Golf GTI TCR : la GTI de trop ?

Essai Volkswagen Golf GTI TCR : la GTI de trop ?

3060
28
PARTAGER
Essai VW Golf GTI TCR

Série limitée à 100 exemplaires pour la France, la TCR devient la version la plus puissante de la Golf GTI jamais commercialisée sur notre marché. Elle coûte malheureusement beaucoup plus cher que toutes ses concurrentes directes. Un élément rédhibitoire ?

La nouvelle Golf GTI TCR de 290 chevaux ne signe pas un vrai record de puissance dans la longue lignée allemande si vous vous rappelez de la GTI Clubsport S, jadis détentrice du meilleur temps de la Nordschleife chez les tractions (avant que la dernière Honda Civic Type R ne récupère le chrono le plus rapide). Mais cette ancienne variante extrême de la Golf GTI, disposant de réglages optimisés pour le Grand Nürburgring et d’un quatre cylindres turbo poussé à 310 chevaux, n’a jamais été commercialisée chez nous. Il suffisait de lire les essais de la voiture par nos confrères anglais ou allemands pour comprendre qu’il s’agissait là d’une décision fort regrettable de Volkswagen France : tous les journalistes la plaçaient au niveau de références comme la Megane RS Trophy-R en terme de plaisir de pilotage !

Une fausse extravertie

Nous voilà donc avec la GTI TCR en guise de lot de consolation. Avec un nom aussi évocateur (il fait référence à la Golf GTI de course évoluant dans la catégorie TCR) et une présentation extérieure radicalisée au maximum, vous penseriez qu’il s’agit d’une déclinaison encore plus extrême que la GTI Clubsport S interdite à notre marché. Précisons au passage que les stickers latéraux particulièrement voyants peuvent heureusement se décoller en concession. Mais le reste du kit carrosserie n’a rien à envier aux sportives les plus agressives de la catégorie.

Radicale ? Vraiment ?

Passé la surprise de cette présentation extérieure radicale, la GTI TCR dévoile très vite sa vraie nature : celle d’une Golf GTI simplement équipée d’un moteur un peu plus puissant (290 ch et 390 Nm au lieu de 245 ch et 370 Nm) et de réglages à peine modifiés. Tant mieux pour les amateurs de confort et de raffinement, puisque la TCR ne perd rien des qualités remarquables de la GTI en conduite tranquille. L’habitacle très classique offre le meilleur de la technologie du groupe Volkswagen au registre de la connectivité et de l’ergonomie, et la finition paraît plus léchée que dans une Seat Leon Cupra, une Civic type R ou une Megane RS. Avec une boîte DSG toujours aussi agréable dans la vie de tous les jours et un amortissement piloté doux comme un agneau en mode Confort, cette TCR mal nommée joue les familiales avec beaucoup d’aisance. D’autant plus que Volkswagen ne propose même pas la boîte manuelle au catalogue et que seule la version cinq portes sera commercialisée sur le marché français.

En France, la GTI TCR se contentera de la version cinq portes.

Nous n’aurons pas droit non plus aux pneus semi-slick Michelin Pilot Sport Cup 2 proposés en option sur les autres marchés, qui chaussaient notre modèle d’essai lors d’une session de roulage sur le fabuleux circuit de Portimao (de série, elle opte pour des Pirelli P-Zero). Lancée à pleine vitesse sur le grand toboggan portugais, la GTI TCR se défend honorablement. La vigueur bien connue du bloc EA888 et son caractère intéressant surpassent toujours le moteur d’une Megane RS, et ses performances ne rendent pas grand chose à celui de la Civic Type R (grâce à la boîte DSG, l’auto revendique d’ailleurs un 0 à 100 km/h en 5,6s, référence chez les tractions). Mais ne comptez pas sur elle pour devenir aussi joueuse qu’une Megane RS ou une 308 GTI. Son différentiel autobloquant électronique ne permet pas non plus de resserrer la trajectoire en sortie de virage à la façon d’une Civic type R, mais sa neutralité de comportement et sa grande stabilité permettent de rouler très fort en piste. Imperturbable, elle brille surtout dans les courbes les plus rapides du tracé. Il faut malheureusement composer avec une boîte DSG complètement dépassée en utilisation intensive. Après quelques tours à fond en attaque maximale, les freins perdent aussi en efficacité et le train avant surchauffé rend les sorties de virage plus brouillonnes. Si vous ne parvenez plus à rester précis et calme dans vos mouvements, par exemple en essayant de suivre un collègue plus rapide, mieux vaudra garder l’ESP en mode Sport pour éviter de trop perdre de temps en patinage (aides à la conduite désactivées). Et dans l’absolu, on s’amuse moins qu’au volant d’une Civic Type R, d’une Megane RS ou même d’une Seat Leon Cupra qui paraissait plus tranchante et moins filtrée sur circuit.

Le problème de la douloureuse

Voilà qui nous amène à aborder le principal problème de la Golf GTI TCR : son prix. Les responsables de Volkswagen France ont choisi de proposer une auto toutes options au catalogue, vendue 47 590€. Si les émissions de C02 réduites à 144 g/km permettent de limiter le malus écologique à 1 050€  (contre 6 300€ à la Honda, 8173€ à la Megane RS Trophy boîte manuelle ou 6 810€ à la Hyundai i30N), l’addition paraît injustifiable au regard de la concurrence. Même une Golf R à transmission intégrale de 300 ch (qui va réintégrer le catalogue dans quelques semaines) coûte moins cher (avec un équipement certes moins pléthorique). Quitte à dépenser autant dans une Golf sportive, mieux vaudra sans doute préférer le raffinement encore supérieur de cette dernière. Ou basculer sur une Seat Leon Cupra au moins aussi efficace mais plus amusante et 10 000 euros moins cher. La Golf GTI représente toujours un bon « daily driver » pour qui recherche une compacte confortable, élégante et performante sans vouloir le plus haut degré d’efficacité possible. Mais dans ce cas, contentez-vous de la GTI Performance, de ses 245 chevaux et de son prix de base à 38 450€.

+ ON AIME
  • Confort
  • Raffinement intérieur
  • Caractère moteur
ON AIME MOINS
  • Boîte DSG trop lente en utilisation sportive
  • Pas la plus amusante
  • Beaucoup trop chère

 

VW GOLF GTI TCR
Prix (à partir de) 47 590 €
Prix du modèle essayé 47 590 €
Bonus / Malus 1 050 €
Moteur
Type et implantation 4 cylindres en ligne 2.0 Turbo Injection directe essence – Transversal avant
Cylindrée (cm3) 1984
Puissance (kW/ch) 213 / 290
Couple (Nm) 380
Transmission
Roues motrices Avant, avec différentiel
Boîte de vitesses A double-embrayage 7 rapports
Châssis
Suspension avant Pseudo McPherson
Suspension arrière Multibras
Freins
Jantes et pneus
Performances
Vitesse maximale (km/h) 260
0 à 100 km/h (s) 5,6
Consommation (NEDC)
Cycle urbain (l/100 km) N/A
Cycle extra-urbain (l/100 km) N/A
Cycle mixte (l/100 km) 6,7
CO2 (g/km) 144
Dimensions
Longueur (mm) 4255
Largeur (mm) 1799
Hauteur (mm) 1442
Empattement (mm) 2637
Volume de coffre (l) 380
Réservoir (l) 50
Masse à vide (kg) 1430

Poster un Commentaire

28 Commentaires sur "Essai Volkswagen Golf GTI TCR : la GTI de trop ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
vagin
Invité

[message modéré]

Gustave
Invité

+100 😉

gege
Invité

Que contenait ce message pour avoir eu +12 ?

lataupe2B
Invité

Tu es très con « vagin »

lataupe2B
Invité

Pour avoir lu le message de « vagin » je vous garantis qu’il n’avait aucun lien avec l’automobile, c’était vulgaire et du niveau d’un adolescent boutonneux attardé

SGL
Invité

Alors pourquoi de ne pas avoir supprimé totalement le post ?

Fred21
Invité

Car si tu supprimes le post, tu ne comprends plus les autres posts en réaction donc il vaut mieux le laisser avec le « message modéré »

Invité

c’est vrai qu’avec « [message modéré] » on comprend largement plus ce qui a été dit !!!

SGL
Invité

Exact @shooby 🙂
C’est pour cela que je suis partisan de tout supprimer les messages en réaction du message censuré. (dont les miens)
… Ou on ne censure pas !

Gustave
Invité

nan,c ‘est une partie de la vérité 🙂

axgt
Invité

Quelle vérité ?

AXSPORT
Invité

Que du marketing……..

axgt
Invité

« Raffinement intérieur »

😀

Kaizer Sauzée
Invité

Et confort….
MDR !!!

wpDiscuz