Accueil Insolite 4 robots voituriers de Stanley Robotics en service à Lyon Saint-Exupéry

4 robots voituriers de Stanley Robotics en service à Lyon Saint-Exupéry

855
6
PARTAGER

Après une phase de test concluante, quatre robots voituriers de Stanley Robotics vont officiellement entrer en service à l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry. Gain de temps, gain de place, gain de pollution, que du bon.

En un an, 1 600 utilisateurs ont pu bénéficier de ce service en test. Désormais les voyageurs qui veulent laisser leur voiture sur le parking extérieur longue durée peuvent demander aux robotos de Stanley Robotics de se charger de garer (et de ramener plus tard) leur voiture.

Pour les voyageurs, c’est un gain de temps (et de nerfs) puisqu’il suffit de réserver sa place sur internet et de se présenter à l’entrée du parking P5+. 12 boxes permettent de laisser sa voiture. Elle est ensuite prise en charge par l’un des robots. C’est une première mondiale (en extérieur) selon Clément Broussard, cofondateur de Stanley Robotics. Pendant que sa voiture est garée, le voyageur part prendre son avion. A son retour, on scanne sa réservation et un robot ramène la voiture.

Mais, en plus d’un service de gain de temps pour les voyageurs, c’est un gain de place pour l’aéroport. En effet, les voitures peuvent être garées les unes très à côté des autres sans craindre de coups de portière ou de ne pas pouvoir sortir du véhicule. Mieux encore, une intelligence artificielle calcule le placement idéal (en fonction du retour prévu ?) et peut supprimer les allées, place perdue s’il en est. Selon Stanley Robotics, on peut mettre deux fois plus de voitures sur la même surface.

A quand la généralisation ?

Un gain non négligeable pour les voyageurs qui auront entre 500 et 2 000 places supplémentaires, sans tourner longtemps (gain de pollution) ni s’énerver. Evidemment, ce service devrait avoir un coût pour le voyageur. Il faut bien rembourser l’investissement de l’aéroport (on parle de plusieurs millions). Lyon Saint-Exupéry sera rejoint dès cet été par Gatwick (UK).

Les robots de Stanley Robotics peuvent s’adapter à différents cas de figure. L’aéroport en est un (le premier client à tester le Stan 1 était Aéroport de Paris) comme ici. Mais, on peut imaginer aussi, plus tard, une entreprise dont le parking devient trop petit, des parkings de gare, etc.

Le principe des Stan est de prendre une plateforme « car mover » et de lui mettre un robot tracteur autonome pour la bouger. La « car mover » est une plateforme qui se glisse sous la voiture et la soulève (jusqu’à 3 tonnes) et peut ensuite la déplacer, moteur éteint. En plus, les robots sont électriques. Une excellente idée car l’époque où les voitures se gareront de façon totalement autonome n’est pas encore totalement là et le parc mettra des années à y passer. En attendant les Stan seront là pour cela.

Illustration : Stanley Robotics

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "4 robots voituriers de Stanley Robotics en service à Lyon Saint-Exupéry"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Alex
Invité

L’idée est maline et c’est sûrement pratique.
Par contre l’article versé dans la promotion là avec des arguments digne d’une brochure publicitaire.

Lovehornby
Invité

En extérieur, j’aimerais voir ce que ça donne s’il neige, a moins qu’ils partent du principe qui dit neige dit plus d’avion…

mps
Invité

Le point positif, c’est qu’il n’y a pas besoin de lui laisser un pourboire. lol
le point négatif, c’est justement qu’il n’y a plus de voiturier.

narbeth
Invité

mps . Si ça ce trouve , t’as jamais lasser de pourboire aux voituriers , surtout si il a conduit comme un abrutit , et qu’il a abîmer ta voiture . Ce système est surment avantageux , car non polluant donc écologique

Bizaro
Invité

Pour les grands restaurants des grandes villes, devant les grands hotels, ou certains loueur on trouvent des voituriers. Sur ce genre de grand parking accessiblse pour le tout venant il n’y avait déjà pas de voiturier. C’est clairement un service en plus. Qui permet au gestionnaire d’entosser plus de client sur la même surface.
Et puis il faut des gens pour concevoir, construire, livrer, programmer et réparer ces stan’s.

Bizaro
Invité

Plus de coup de portière ou devoir se contortionner pour se faufiler entre deux caisses bien sales

wpDiscuz