Accueil WRC Guide WRC 2019

Guide WRC 2019

1291
6
PARTAGER

Qui sera champion du monde WRC 2019 ?

View Results

Loading ... Loading ...
Bienvenue dans le guide de la 47e saison du championnat du monde des rallyes (WRC), créé en 1973. Le titre pilote est décerné depuis 1979. 583 rallyes ont déjà été disputés en championnat du monde. Après une saison 2018 âprement disputée et pleine de suspense, espérons un aussi bon millésime 2019 ! Bonne lecture !

SOMMAIRE

1 – Règlement
2 – Calendrier
3 – Participants
3-1 – Équipes
3-2 – Pilotes / Copilotes
4 – Classements
4-1 – Équipes
4-2 – Pilotes
5 – Résultats
6 – Palmarès et stats

Règlement

  • La distance totale des épreuves spéciales sur un rallye est réduite de 500 à 350 kilomètres maximum. Le Monte-Carlo par exemple est raccourci de plus de 70 kilomètres par rapport à l’édition 2018.
  • Comme en F1 ou Moto GP, les pilotes peuvent désormais choisir librement leur numéro de course.
  • Le nombre de journées d’essais est réduit de 55 à 42.
  • Évolution des championnats de soutien :
  • le WRC2-Pro est instauré pour permettre aux constructeurs d’y engager les modèles R5 qui connaissent un fort engouement.
  • Le WRC2 habituel est désormais réservé aux équipages privés, avec un assouplissement des règles d’engagement : les pilotes pourront s’engager pour une seule manche sans devoir s’acquitter des frais d’inscription et pour les pilotes jouant le classement, ils n’auront plus l’obligation de disputer au moins un rallye hors d’Europe.
  • La catégorie WRC3 disparaît mais les voitures qui y étaient engagées (catégories R2, R3, 2RM) sont toujours éligibles pour s’engager dans les épreuves WRC.

Calendrier WRC 2019

Le calendrier s’enrichit d’une nouvelle épreuve au Chili. Entre parenthèses, le type de surface de la course.

DatesÉpreuveSurface
24/27 janvierRallye Monte CarloMixte
14/17 févrierRallye de SuèdeNeige
7/10 marsRallye du MexiqueGravier
28/31 marsTour de CorseAsphalte
25/28 avrilRallye d’ArgentineGravier
9/12 maiRallye du ChiliGravier
30 mai/2 juinRallye du PortugalGravier
13/16 juinRallye de SardaigneGravier
1/4 aoûtRallye de FinlandeGravier
22/25 aoûtRallye d’AllemagneAsphalte
12/15 septembreRallye de TurquieGravier
3/6 octobreRallye de Grande-BretagneGravier
24/27 octobreRallye de CatalogneMixte
17 novembreRallye d’AustralieGravier

Nouveauté de la saison et bonne nouvelle : Canal+ s’est offert les droits de diffusion du WRC 2019. La chaîne étend donc son offre sport mécanique qui propose déja la F1, l’Indycar et bientôt le Moto GP.

Thomas Sénécal sera à la présentation, alors que Julien Fébreau, déjà à l’œuvre en F1, commentera avec Stéphane Lefebvre (Champion JWRC 2014). 3 Spéciales seront diffusées en direct pour le Rallye Monte-Carlo. L’équipe est complétée par Laurent Dupin et François Delecour, qui seront mobilisés comme envoyés spéciaux.

Vers le haut

Participants

  • Les Français ont fait l’actualité du marché des transferts, avec le passage de Sebastien Ogier de M-Sport vers Citroën, alors que Sebastien Loeb, après plus de 20 ans de carrière avec PSA, rejoint Hyundai pour un programme de 6 courses.
  • Chris Meeke, renvoyé par Citroën dans la courant de l’année 2018, revient avec Toyota.
  • Sponsoring en baisse oblige, Citroën se concentre exclusivement sur deux voitures. Esapekka Lappi rejoint les chevrons pour un line-up ainsi totalement renouvelé.
  • Hayden Paddon est le grand perdant de ce jeu de chaises musicales, puisque le vainqueur du rallye d’Argentine 2016 s’est séparé de Hyundai et se retrouve sans volant en WRC pour l’instant.

Vers le haut

Équipes WRC 2019

Citroën WRT

Citroën C3 WRC

Palmarès 9 titres constructeurs et 9 titres pilotes (record)
99 victoires (record)
L’équipe française entame une nouvelle ère avec une remise à plat de ses équipages : faute de moyens pour une 3e voiture, Sebastien Loeb est parti chez Hyundai mais Citroën, sevré de titres depuis 2012, récupère Sebastien Ogier, sextuple champion du monde ainsi que l’espoir Lappi transfuge de Toyota. Après un début de saison 2018 poussif, la victoire en Catalogne a prouvé que la C3 WRC avait progressé. L’état d’esprit est bien plus serein qu’il y a un an et avec un grand pilote en pointe, Citroën peut espérer retrouver son lustre d’antan.
M-Sport Ford WRT
Ford Fiesta WRC
Ford Fiesta WRCPalmarès Titre constructeur 2017
Titre pilotes 2017, 2018
Victoires : 10
Avec un soutien mesuré de Ford et un budget bien moindre que celui des constructeurs, M-Sport surnage mais sera bel et bien au départ, après une intersaison où l’avenir du team privé semblait en sursis. La perte d’Ogier et de Red Bull est évidemment un gros coup dur pour la structure de Malcom Wilson, qui n’alignera pas de grosse pointure mais propose toujours une Fiesta au top. 2019 s’annonce tout de même compliqué, mais les coups d’éclat sont possibles.
Hyundai Shell Mobis WRT

Hyundai i20    Coupé WRC

Hyundai i20Palmarès 2nd en 2018

Victoires : 10

Pour beaucoup d’observateurs, Hyundai a perdu en 2018 un titre constructeur qui lui tendait les bras et Michel Nandan en a fait les frais. Les coréens restent donc sur un triple titre de vice-champion. La voiture est très rapide sur tous les terrains et l’équipe aligne des équipages qui peuvent tous jouer le podium au minimum. Hyundai doit cependant gagner en expérience et surtout mieux gérer la rivalité entre ses pilotes. L’arrivée de Loeb pour 6 rallyes est le gros coup de l’intersaison, qui va sans nul doute booster l’ensemble du team. Reste à savoir si l’alchimie prendra avec ses équipiers ou comment Hyundai gèrera d’éventuelles consignes de course.
Toyota Gazoo Racing WRT
Toyota Yaris WRC
Yaris WRCPalmarès

4 titres constructeurs 1993, 1994, 1999 et 2018

4 titres pilotes

Victoires : 31

Revenu en 2017, Toyota force le respect, avec un titre constructeur décroché dès la seconde saison ! Seule la fiabilité a encore joué des tours et peut-être privé Tänäk du titre l’an passé. Pour 2019, l’équipe nippone chapeautée par le grand Tommi Mäkinen repart le couteau entre les dents avec les deux titres en point de mire et le renfort de Chris Meeke.

 

Vers le haut

Pilotes / Copilotes WRC 2019

CITROËN

PiloteCopiloteStats
ogierSébastien OGIER (France, 35 ans) #1ingrassiaJulien INGRASSIA (France, 39 ans)Débuts en WRC : 2008

Rallyes : 136 Victoires : 44 Podiums : 71

Titres : 6

Après sa domination avec Volkswagen, le gapençais a rebondi avec brio chez M-Sport en ajoutant deux titres supplémentaires, avec une saveur spéciale pour celui de 2018, décroché au bout du suspense dans le dernier rallye.Ogier revient au bercail chez Citroën, après en être parti fin 2011 avec un goût amer suite à une cohabitation difficile avec Loeb. Au sommet de son talent, le Français se lance dans ce qui est sans doute son dernier grand défi : remporter le titre avec un 3e constructeur différent, ce que seul Juha Kankkunen a réussi à accomplir.

PiloteCopiloteStats
lappiEsapekka LAPPI (Finlande, 27 ans)#4janne ferm

Janne FERM (Finlande, 38 ans)

Débuts en WRC : 2011

Rallyes : 41 Victoires : 1 podiums : 4

Repéré et lancé dans le grand bain par Skoda, avec laquelle il a été champion WRC2 en 2016, l’espoir finlandais a décroché son 1er succès WRC chez lui en 2017 avec Toyota. Il sort d’une saison 2018 convenable (3 podiums) mais il lui faudra hausser son niveau face à une pointure comme Ogier.

M-SPORT FORD WRT

PiloteCopiloteStats
evansElfyn EVANS     (UK, 30 ans)#33Scott MARTIN(UK, 36 ans)Débuts en WRC : 2007

Rallyes : 74 Victoire : 1 Podiums : 7

Après une saison 2017 pleine d’espoirs avec sa victoire en Angleterre, 2018 a été bien plus compliqué pour le gallois. Brouillon, l’ancien lauréat de la WRC Academy ne montre pas la même constance ni la même capacité à progresser que Tänäk ou Lappi. Son poste de titulaire avec M-Sport est une chance de se mettre en avant et de se ressaisir.

PiloteCopiloteStats
suninenTeemu SUNINEN (Finlande, 24 ans)#3salminenMarko SALMINEN(Finlande, 38 ans)Débuts en WRC : 2013

Rallyes : 40 Podium : 1

3e du WRC-2 en 2017, le jeune finlandais a montré de belles dispositions en 2018, avec un premier podium à la clé au Portugal. Son parcours sera suivi avec attention.

PiloteCopiloteStats
Pontus TIDEMAND (Suède, 28 ans)#7FloeneOla FLOENE (Norvège, 49 ans)Débuts en WRC : 2012

Rallyes : 45

Champion WRC Junior(2012)

Champion WRC2 (2017)

L’espoir suédois a enchaîné les saisons en WRC-2 avec une belle régularité et obtenu le titre 2017 avec la Fabia R5. En quittant volontairement Skoda pour concrétiser son arrivée dans la catégorie reine, Tidemand a bien joué. Pour la première fois depuis son rallye national en 2014, il va pouvoir montrer sur les deux premiers rallyes ce qu’il peut faire avec une WRC, en attendant peut-être mieux.

HYUNDAI SHELL MOBIS WRT

PiloteCopiloteStats
NeuvilleThierry NEUVILLE (Belgique, 30 ans)#11Gilsoul

Nicolas GILSOUL (Belgique, 37 ans)

Débuts en WRC : 2009

Rallyes : 97 Victoires : 9 Podiums : 33

Le belge est-il en train de devenir le Poulidor du WRC ? Encore une fois, le titre lui a échappé sur la fin de la saison 2018. Pour la 4e fois (3e de suite !), le belge termine vice-champion. Diablement rapide, Neuville n’arrive pas encore à tout mettre bout à bout pour décrocher le Graal, passant parfois à travers ou commettant sous la pression des erreurs qui lui coûtent des points précieux. Leader du championnat à deux rallyes du but, il s’est écroulé sur la fin de la saison. En 2019, Neuville va devoir se concentrer totalement sur son pilotage et éviter les erreurs pour vaincre la malédiction.

PiloteCopiloteStats
mikkelsenAndreas MIKKELSEN (Norvège, 29 ans)#89jaegerAnders JAEGER (Norvège, 29 ans)Débuts en WRC : 2006

Rallyes : 99 Victoires : 3 Podiums : 22

L’ancien espoir norvégien, qui avait réalisé quelques prouesses avec Skoda en ERC puis Volkswagen, a du mal à rebondir depuis. Après une saison difficile avec Citroën en 2017, Mikkelsen a été totalement transparent avec Hyundai en 2018. Hormis un podium en Suède, il a roulé dans l’ombre de ses équipiers. Après moult tergiversations, son contrat est reconduit pour une saison complète en 2019, mais le message est clair : Mikkelsen devra hausser son niveau de jeu pour ne pas perdre sa place.

PiloteCopiloteStats
sordoDaniel SORDO (Espagne, 35 ans)#6del barrioCarlos del BARRIO (Espagne, 50 ans)Débuts en WRC : 2003

Rallyes : 159 Victoires : 1 Podiums : 44

Reconduit pour un programme partiel axé sur l’asphalte, l’espagnol, qui fait désormais partie des vétérans du WRC, devra faire oublier une saison 2018 plutôt moyenne, avec deux abandons et un rallye à domicile raté.

PiloteCopiloteStats
Sébastien LOEB (France, 44 ans)#19Daniel ELENA (Monaco, 46 ans)Débuts en WRC :1999

Rallyes : 172 Victoires : 79 Podiums : 117

9 titres de champion du monde (de 2004 à 2012)

Après sa victoire surprise et épatante en Catalogne avec la C3 WRC, qui aurait pensé que l’alsacien serait au départ du Monte-Carlo sur une Hyundai ? Mis à pied du WRX par le retrait de Peugeot, il a ensuite été écarté une nouvelle fois par Citroën (après son éviction du WTCC) qui clôt de façon peu glorieuse un partenariat exceptionnel avec son champion. Loeb s’engage donc pour un programme de 6 rallyes avec la Hyundai WRC. Le Français a insisté sur sa volonté d’aider Hyundai et accepte d’être un n°2 au service de Neuville, mais on voit mal comment le nonuple champion du monde pourrait rester dans l’ombre et ne pas saisir l’occasion d’étoffer encore davantage son palmarès.

TOYOTA GAZOO RACING WRT

PiloteCopiloteStats
tanakOtt TÄNÄK   (Estonie, 31 ans)#8jarveojaMartin JÄRVEOJA (Estonie, 31 ans)Débuts en WRC : 2009

3e WRC 2018

Rallyes : 92 Victoires : 6 Podiums : 17

Recrue surprise de Toyota en 2018, l’Estonien a de suite montré une vitesse redoutable, une constance au sommet ainsi qu’un style spectaculaire. Dans la seconde moitié de la saison, il a enchaîné 3 succès et semblait bien parti pour le sacre, mais un concours de circonstances malheureux dans les derniers rallyes de la saison l’en a privé. Pour 2019, Tänäk, déterminé, fait  partie des favoris pour la couronne mondiale.

PiloteCopiloteStats
LatvalaJari-Matti LATVALA  (Finlande, 33 ans)#10antillaMiika ANTTILA (Finlande, 46 ans)Débuts en WRC :2002

2nd WRC 2010,2014, 2015

Rallyes : 195 Victoires : 18 Podiums : 65

 

Le finlandais, qui battra bientôt le record de départs de Carlos Sainz (196), est fidèle à lui-même : expérimenté et rapide, il peut alterner entre des courses limpides et des bourdes irréparables. Son inconstance le prive de toute chance de briguer le titre mondial et l’arrivée de la tornade Tanak l’a mis sur la défensive. Pourra-t-il surnager dans un championnat 2019 qui s’annonce très relevé ?

PiloteCopiloteStats
Kris MEEKE (Irlande, 39 ans)#5marshallSébastian MARSHALL(UK, 30 ans)Débuts en WRC : 2002

Rallyes : 90 Victoires : 5 Podiums : 12

Viré avec perte et fracas par Citroën après le rallye du Portugal pour « conduite dangereuse », le britannique a su convaincre Mäkinen de lui confier un volant à plein temps pour 2019. Très rapide mais aussi collectionneur de tôle froissée, Meeke a soif de revanche après son éviction en cours de saison. Saluant la bonne ambiance qui règne chez Toyota, il semble visiblement libéré de la pression qu’il ressentait avec Citroën. Meeke va-t-il enfin faire parler la poudre ou bien retombera-t-il dans ses travers ?

WRC 2 Pro

La nouvelle catégorie ne fait pas le plein à ce jour et 3 concurrents seulement sont inscrits au Monte-Carlo. Le double champion de France des rallyes Yoann Bonato, récent vainqueur du rallye du Var, sera engagé par Citroën aux côtés de Mads Ostberg, qui redescend d’un cran et roulera en Suède. Skoda fait figure de favori, étant donné la domination ces dernières années de la Fabia, qui se forge un palmarès énorme dans le monde. Skoda aligne Kalle Rovanperä, fils de Harri, et le pilote historique de la firme tchèque, Jan Kopecky.

ÉquipeVoiturePiloteCo-pilote
Citroën WRTCitroën C3 R5Yoann BONATOBenjamin BOULLOUD
Mads OSTBERGTorstein ERIKSEN
M-Sport Ford WRTFord Fiesta R5Gus GREENSMITHElliott EDMONDSON
Lukasz PIENIAZEK.
Skoda MotorsportSkoda Fabia R5Kalle ROVANPERÄJonne HALTTUNEN
Jan KOPECKY

Les voitures R5 :

Fabia R5 WRC 2019 C3 R5 WRC 2019 Fiesta R5 WRC 2019

Vers le haut

Classements WRC 2019

Equipes

Les points Power Stage ne sont attribués qu’aux pilotes

Pos.Équipe1.MC2.SUE#3#4#5#6#7Total
1. TOYOTA25 3358
2. HYUNDAI30 2757
3. CITROËN25 2247
4. M-SPORT14 1630
5.0

Pilotes

Pos.Pilote1.MC2.SUE#3#4#5#6#7Total
1.TÄNÄK173047
2.NEUVILLE211940
3.OGIER29 231
4.MEEKE13 821
5.LAPPI01919
6.LOEB12 618
7.EVANS01313
8.MIKKELSEN01212
9.LATVALA10010
10.GREENSMITH606

 

Vers le haut

Résultats et résumés WRC 2019

Épreuve 1   Rallye Monte-Carlo  Vainqueur : Ogier

Épreuve 2   Rallye de Suède      Vainqueur : Tänäk

Vers le haut

Palmarès et stats

Titres mondiaux

AnnéeTitre piloteVoiture piloteTitre constructeur
1973Alpine-Renault
1974Lancia
1975Lancia
1976Lancia
1977Fiat
1978Fiat
1979Björn WALDEGARDFord Escort
Mercedes 450 SLC
Ford
1980Walter RÖHRLFiat 131 AbarthFiat
1981Ari VATANENFord EscortTalbot
1982Walter RÖHRLOpel AsconaAudi
1983Hannu MIKKOLAAudi QuattroLancia
1984Stig BLOMQVISTAudi QuattroAudi
1985Timo SALONENPeugeot 205Peugeot
1986Juha KANKKUNENPeugeot 205Peugeot
1987Juha KANKKUNENLancia Delta HFLancia
1988Miki BIASIONLancia Delta HFLancia
1989Miki BIASIONLancia Delta HFLancia
1990Carlos SAINZToyota CelicaLancia
1991Juha KANKKUNENLancia Delta HFLancia
1992Carlos SAINZToyota CelicaLancia
1993Juha KANKKUNENToyota CelicaToyota
1994Didier AURIOLToyota CelicaToyota
1995Colin MCRAESubaru ImprezaSubaru
1996Tommi MAKINENMitsubishi LancerSubaru
1997Tommi MAKINENMitsubishi LancerSubaru
1998Tommi MAKINENMitsubishi LancerMitsubishi
1999Tommi MAKINENMitsubishi LancerToyota
2000Marcus GRONHÖLMPeugeot 206Peugeot
2001Richard BURNSSubaru ImprezaPeugeot
2002Marcus GRONHÖLMPeugeot 206Peugeot
2003Petter SOLBERGSubaru ImprezaCitroën
2004Sebastien LOEBCitroën XsaraCitroën
2005Sebastien LOEBCitroën XsaraCitroën
2006Sebastien LOEBCitroën XsaraFord
2007Sebastien LOEBCitroën C4Ford
2008Sebastien LOEBCitroën C4Citroën
2009Sebastien LOEBCitroën C4Citroën
2010Sebastien LOEBCitroën C4Citroën
2011Sebastien LOEBCitroën DS3Citroën
2012Sebastien LOEBCitroën DS3Citroën
2013Sebastien OGIERVolkswagen PoloVolkswagen
2014Sebastien OGIERVolkswagen PoloVolkswagen
2015Sebastien OGIERVolkswagen PoloVolkswagen
2016Sebastien OGIERVolkswagen PoloVolkswagen
2017Sebastien OGIERFord FiestaM-Sport
2018Sebastien OGIERFord FiestaToyota

Statistiques pilotes

RangPiloteVictoires
1Sebastien LOEB79
2Sebastien OGIER44
3Marcus GRONHÖLM30
4Carlos SAINZ26
5Colin MCRAE25
6Tommi MAKINEN24
7Juha KANKKUNEN23
8Didier AURIOL20
9Markku ALEN19
10Hannu MIKKOLA18
Jari-Matti LATVALA18

 

RangPilotePodiums
1Sebastien LOEB117
2Carlos SAINZ97
3Juha KANKKUNEN75
4Sebastien OGIER71
5Mikko HIRVONEN69
6Jari-Matti LATVALA65
7Marcus GRONHÖLM61
8Markku ALEN56
9Didier AURIOL53
10Petter SOLBERG52

 

RangPiloteVictoires spéciales
1Sebastien LOEB915
2Markku ALEN822
3Carlos SAINZ756
4Juha KANKKUNEN700
5Hannu MIKKOLA654
6Didier AURIOL554
7Marcus GRONHÖLM542
Ari VATANEN542
9Sebastien OGIER539
10Jari-Matti LATVALA517

Statistiques Constructeurs

RangMarquesVictoires
1CITROEN99
2FORD91
3LANCIA73
4TOYOTA50
5PEUGEOT48
6SUBARU47
7VOLKSWAGEN44
8MITSUBISHI34
9AUDI24
10FIAT21

Vers le haut

Sources : sites officiels (photos), ewrc.com (stats)

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Guide WRC 2019"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Invité

A force de réduire la distance totale des spéciales en rallye ils vont bientôt pouvoir les faire sur une seule journée !
Au Dakar ils font en une journée autant ou plus que sur tout un rallye !

lataupe2B
Invité

Ça fait aussi plus de liaisons et ça concentre plus de spectateurs dans un périmètre plys réduit. Le rallye doit avoir des spéciales longues. Un pilote doit savoir attaquer et gérer.

RBC
Invité

Ce sera une très belle année de WRC à n’en pas douter car les prétendants et les stars sont nombreux! 🙂
Sans être désobligeant, je crois que c’est cuit pour Neuville : je le vois mal remporter un titre cette année. Ogier chez M-Sport en 2018 ça pouvait le faire, il était prenable mais là chez Citroën, il va disposer du maximum de ressources pour lui principalement.

lataupe2B
Invité

Les moyens de Hyundai sont plus importants que ceux de Citroën. Et l’apport de Loeb est à prendre en compte. Neuville va avoir un allié de poids.

lataupe2B
Invité

Réduction km des rallyes … pour les électriques ?

Thibaut Emme
Admin
Non, le rallye pour attirer du monde doit devenir encore plus spectaculaire. Le nombre de personne qui veut se taper des km et des heures de déviation pour arriver sur une spéciale voir passer les voitures « à fond » n’est pas extensible. C’est d’ailleurs pour cela que le WRC a introduit il y a plusieurs années les supers spéciales en ville sur un tracé court. La réduction des spéciales doit aussi permettre de réduire les distances à faire entre les spéciales pour les spectateurs. Cela permet aussi théoriquement de moins bloquer de route, donc de contrôler l’accès à un périmètre pus… Lire la suite >>
wpDiscuz