Accueil Citroën WRC – Monte Carlo 2019 : Et à la fin c’est Ogier...

WRC – Monte Carlo 2019 : Et à la fin c’est Ogier qui gagne

1828
20
PARTAGER

Quelle belle édition du Monte Carlo 2019. Après une bagarre jusqu’à la dernière spéciale, c’est Sébastien Ogier qui l’emporte devant Thierry Neuville.

Il n’y a sans doute pas eu autant de neige qu’espéré (mais finalement c’est pire quand c’est par plaques), la distance totale du rallye a été raccourcie, mais, pour autant on a vécu une très belle édition du MC, indécise.

Ce matin, Ogier a connu des soucis d’accélérateur électronique. Il abandonne le faible écart qu’il avait sur Neuville et avant la dernière spéciale (primée) il n’y a plus que 0,4 seconde entre les deux premiers. Derrière, c’est désormais l’Estonien volant ! Tänak a en effet dépassé Loeb et Latvala. Sans sa crevaison et son changement de roue dans l’ES7, il n’aurait pas concédé 2 min 22 et on aurait un match à 3. C’est la vie. Loeb tente de résister à Latvala et compte encore 3 secondes d’avance.

Les concurrents sont lancés dans la dernière spéciale. L’asphalte est sèche mais les nombreuses épingles sont toujours là. Pas simple de garder sa vitesse tout en passant au frein-à-main, surtout en pneus usés. Aujourd’hui on est en tendres. Lors du premier passage, Tänak l’avait emporté mais de très peu sur Neuville et Ogier. Bis repetita ?

A Meeke la Power Stage, à Ogier le Monte Carlo 2019

Les premiers à passer sont les WRC2. Rovanpera, Vila, Ciamin, etc. Greensmith 7e du général remporte le WRC2 et signe une bonne performance globale. Enfin on arrive avec les choses sérieuses. Meeke installe sa Toyota Yaris en haut de la feuille des temps en 9 min 37. Bien plus rapide que le premier passage de ce matin. Bientôt le dénouement.

Latvala se rate un peu. Il est à près de 10 secondes de Meeke et pourrait voir la 4e place lui échapper. Loeb est dans la spéciale. Pour 1,7 seconde il reste devant Latvala au général. C’était tendu. Tänak est à 6 secondes de Meeke. Crash Meeke a fait un super temps ! Pour l’Estonien de Toyota, c’est le podium. Place au deux furieux !

On a les temps partiels, pas les pilotes. C’est super intense entre Ogier et Neuville. Neuville qui était en tête provisoire perd 4 secondes sur les derniers kilomètres. Il se jette littéralement sur la ligne d’arrivée et on va attendre Ogier.

C’est fait ! Ogier a tout donné et l’emporte pour 2,2 secondes sur Neuville. Tänak fait un très beau 3e. Pour Citroën, c’est une première victoire en 2019, mais c’est la 100e en WRC ! Pour Ogier, c’est le 7e Monte Carlo, la 6e d’affilée. Beau joueur, Neuville vient féliciter Ogier qui reconnait avoir eu de la chance que l’accélérateur ne le lâche pas.

Classement du Monte Carlo 2019

POS # PILOTE TEMPS DIFF PRÉC. DIFF 1ER
1. 1 S. OGIER 3:21:15.9
2. 11 T. NEUVILLE 3:21:18.1 +2.2 +2.2
3. 8 O. TÄNAK 3:23:31.1 +2:13.0 +2:15.2
4. 19 S. LOEB 3:23:44.1 +13.0 +2:28.2
5. 10 J. LATVALA 3:23:45.8 +1.7 +2:29.9
6. 5 K. MEEKE 3:26:52.1 +3:06.3 +5:36.2
7. 21 G. GREENSMITH 3:34:20.5 +7:28.4 +13:04.6
8. 22 Y. BONATO 3:35:12.4 +51.9 +13:56.5
9. 34 S. SARRAZIN 3:35:22.7 +10.3 +14:06.8
10. 26 A. FOURMAUX 3:37:19.3 +1:56.6 +16:03.4

On reviendra sur cette édition du Monte Carlo 2019 avec Nicolas Laverroux qui nous fera profiter de son oeil aiguisé de photographe et de passionné de rallye. Mais, en première impression, cette édition a tenu en haleine tout le monde. Ogier revenant chez Citroën, la victoire arrive dès la première levée du championnat. Le boss de Citroën Racing, Pierre Budar en pleure ! Neuville manque d’un rien de l’emporter. La saison promet. Tänak a montré qu’il était toujours le plus rapide, mais aussi qu’il lui manquait un soupçon de chance ou un petit rien pour jouer sa chance. La roue tournera à coup sûr.

Pour Loeb, c’est un début solide. Il découvre la Hyundai i20, l’écurie, débarque du Pérou et arrive à suivre le paquet. A voir avec plus d’expérience sur la voiture. En tout cas, son contrat est rempli, rapporter des points à l’équipe. Hyundai est en tête du championnat constructeur. Latvala ou Meeke sont un ton en dessous de Tänak leur coéquipier, mais devrait jouer leur rôle. Quant à M-Sport, Suninen passe Veiby au dernier moment pour la 11e place au général. Tidemand est 20e, et Evans a abandonné. Allez, ce sera mieux demain.

Citroën paie sur ce rallye sa politique de n’avoir que 2 voitures engagées. Lappi out, il n’y a que les points de Ogier. Enfin, on soulignera la belle performance des Français Bonato, Sarrazin et Fourmaux qui sont 8, 9 et 10e ce dimanche.

Retrouvez les classements pilotes et constructeurs actualisés dans notre guide du WRC 2019.

Poster un Commentaire

20 Commentaires sur "WRC – Monte Carlo 2019 : Et à la fin c’est Ogier qui gagne"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
labradaauto
Invité
…un grand moment ce matin – Neuville a fait grimper les fréquences cardiaques en France et ailleurs jusqu’au départ de P Stage finale. Il fait la bonne analyse pour la Suède , ne sera pas contraint à ouvrir. Cette épreuve 2019 a délivré le meilleur du suspens de course: les routes obligent les équipages à des choix de pneus bizarres : des croisements entre du pneu clouté, du slick moulé retaillé. Ce rallye offre 1 piment de course qui enthousiasme les suiveurs venus de partout en Europe. Il y a des erreurs parfois, des rebondissements . C’est très passionnant. Toyota… Lire la suite >>
lataupe2B
Invité
On attend peut-être être trop de Loeb mais 4 eme sans connaître la voiture, après 15 jours de Dakar, pilote toujours en activité mais pas en rallye wrc face à des jeunes sur motivés (il va avoir 45ans très bientôt) je dis chapeau ! Il a fait deux temps scratch aussi. En regardant les images on voit bien que le train avant ne convient pas à sa conduite. Sous virage léger mais du coup c’est l’arrière qui aide à tourner. Pour Loeb, Ogier ou même Panizzi l’avant doit être soudé et si l’avant passe ils ne s’occupent plus de l’arrière.… Lire la suite >>
lataupe2B
Invité

Labradaautau d’accord avec ton analyse. J’ai aussi n mémoire la victoire de Darniche en 79. Époque magnifique mais aujourd’hui aussi il y a de quoi se régaler. Suivre en direct les pilotes et résultats même bloqué dans une spéciale je me dis que les nouvelles technologies c’est pas mal !

labradaauto
Invité
Oui lataupe2B , bonne analyse aussi, je ne me suis pas attardé sur le passage de Loeb , tant ce champion est grand. C’est en Allemagne que j’ai vu un jour sa supériorité du temps sur les autres. Il a dit avoir touché les réglages des différentiels de la Hyundai. Il n’a pas fini son travail . On a pas terminé d’en entendre parler de ce phénomène – Loeb a toujours roulé comme ça. Au début, avec même xsara je croyais que son turbo gardait la pression pour le régime élevé moteur. Loeb c’est lui qui se refuse à couper… Lire la suite >>
lataupe2B
Invité

Je pense que Meek va très vite tester la solidité de l’arceau de la Yaris. Je l’ai rencontré à plusieurs reprises en Corse. Le bonhomme est sympa mais au volant c’est on/off

lataupe2B
Invité
Le souci des Latvala, Meek, Tanak voire Neuville c’est que dans certaines situations ils manquent de discernement dans l’attaque. Quand ils restent sur la route c’est magnifique mais on ne devient pas champion du monde sans avoir un bon psychique. Ogier comme Loeb avant commettent peu d’erreurs. Ce n’est pas par hasard si Meek a cassé des jantes ou que Tanak ai eu une crevaison. Quant à Latvala il sait qu’il ne sera jamais champion du monde. On lui a collé dans les jambes deux godasses de plombs. Pas simple de se remettre en question. Cela fait 15 titres de… Lire la suite >>
labradaauto
Invité
Oui, les analyses même exactes sont difficiles à formuler. Il y a l’inconnu à gérer, la chance qui trouble des cartes de jeu . Quand on met le casque, c’est différent. Pour ça j’évite que mon analyse puisse être synonyme de critique. Oui le psychisme est le facteur qui autorise la concentration maximale pour la performance. Pour aller parfaitement, le sportif doit être « bien dans sa tête ». (pensée pour le les privé (s) qui gère (nt) finance, roues, sport et développement mécanique…) C’est un compliment que je fais au vainqueur de cette édition. Il était bien seul ce matin avec… Lire la suite >>
labradaauto
Invité

oui oui Thibaut et vu la grosse attaque de Neuville , on voit l’arrière de l’auto qui dérobe et vous avez raison de souligner l’empattement.Les pneus montent en température en fin d’ES. Ce peut être aussi une des raisons que Seb. Un empattement long est bon pour le rapide, grandes courbes , mais nuit aux entrées de virages en sinueux- Loeb définit des difficultés d’engagement ( sous virage ). Si on en sait plus plus tard, ce peut être intéressant. Là Les équipes se tournent vers la Suède . Donc ce ne sera pas maintenant

labradaauto
Invité

…reste 13 RV. On a vu que la Toy continue de garder avantage ( Meeke met presque 1 sec au kil à Loeb: ça : ça ne s’est jamais vu ! Loeb va développer la Hyundai avec Neuville; c’est obligé. La Citroën est bien, mais des enseignements seront tirés de ce rallye.En fin de rallye tout le monde avait les mêmes pneus.
Dans un proche avenir je mise sur le lièvre Tänak pour faire « peiner » la concurrence.

wpDiscuz