Accueil Politique Grand débat pour 40 millions d’automobilistes « négligés » par Macron

Grand débat pour 40 millions d’automobilistes « négligés » par Macron

939
31
PARTAGER

Les automobilistes : les grands oubliés du Grand débat ? C’est en tout cas ce qu’estime l’association 40 millions d’automobilistes. Se sentant quelque peu frustrée – pour ne pas dire plus –  sur le manque d’attention portée à leur égard par le projet phare présenté par Emmanuel Macron en réponse à la colère des Gilets jaunes, l’association a mis en ligne mardi son propre site internet. Objectif : recueillir les « inquiétudes » des usagers de la route.

Parti de la colère des automobilistes contre la hausse du prix du carburant, le mouvement des Gilets jaunes a tant élargi son périmètre de revendications, qu’on en oublierait presque désormais son origine, intimement lié à l’automobile. D’autant plus que l’augmentation des prix du diesel nous avait été « vendue » avant tout comme une solution dotée de vertus écologiques. Ce type de motorisation étant pointée du doigt comme étant en grande partie responsable de la pollution atmosphérique.

Création du site « Le grand débat national des automobilistes »

Estimant que les questions de mobilité sont « négligées » au sein du Grand débat, l’association 40 millions d’automobilistes vient ainsi de créer un site dénommé « Le grand débat national des automobilistes » avec une bien jolie adresse internet qui risque d’en embrouiller plus d’un cherchant le site du Grand Débat … et c’est bien le but ! Le site est en effet accessible via l’URL suivante : »https://legranddebatnational.com/ …. De quoi semer la confusion …  Mais l’Etat aurait-il pu prévoir  de réserver  une large liste de noms de domaines pour anticiper l’émergence d’une telle situation  ?

En tout cas, il est on ne peut plus clair que l’objectif de l’association est de créer par ce biais un site se voulant le pendant de la plate-forme en ligne du « grand débat national », lancée le 15 janvier par le gouvernement pour répondre à la crise des Gilets jaunes.

Plusieurs thématiques abordés

Dans un communiqué, l’association « invite tous les usagers de la route à venir exposer leurs inquiétudes, exprimer leurs avis et proposer leurs solutions ». Proposant d’aborder plusieurs thématiques  dont le passage à 80 km/h, les radars, les carburants, l’entretien des routes …).

Mobilité et sécurité routière négligées selon l’association

Parmi les principales critiques faites par l’association à l’encontre du Grand débat présenté par le gouvernement figurent en toute première ligne l’absence de questions permettant « d’interroger les Français sur leur vision de la mobilité et de la sécurité routière, deux problématiques pourtant essentielles dans leur quotidien », selon elle.

Pour rappel, le Grand débat national, présenté comme une vaste consultation porte quant à lui sur quatre grands thèmes : pouvoir d’achat, fiscalité, démocratie et environnement. Certes les sujets liés à la mobilité pourraient être associés à des discussions traitant de l’environnement, mais il aurait peut-être plus clair – voire plus judicieux ? – d’un faire un sujet à part entière. A moins que le gouvernement n’ait pas souhaité aborder d’entrée l’épineux dossier de la fracture géographique et la question de l’isolement des territoires. Le sujet étant d’autant plus brûlant qu’il est intimement lié aux questions d’emplois (et de sa concentration dans les grandes métropoles), au problème de logement dû à la flambée de l’immobilier dans les grandes villes, imposant d’habiter de plus en plus loin et de faire des trajets de plus en plus longs pour des personnes  confrontées à des prix de loyers exorbitants.

Des questions mais également des propositions de réponse

« Les automobilistes ont des inquiétudes légitimes, des choses à dire et des idées à proposer! (…) Il ne s’agit pas de tout critiquer gratuitement, puisque pour chaque problème soulevé, nous demandons aux automobilistes de réfléchir à des réponses adaptées », explique Pierre Chasseray, délégué général de l’association.

Une synthèse des contributions sera réalisée et adressée en mars à Emmanuel Macron, tient-elle à préciser.

Elisabeth Studer avec AFP

Poster un Commentaire

31 Commentaires sur "Grand débat pour 40 millions d’automobilistes « négligés » par Macron"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
panama
Invité

On va juste avoir une litanie de pleurnichards.
Comme mon voisin retraité, avec son (très) vieux Pajero diesel et son affiche « arrêtez d’emerder les Français » collée sur la vitre arrière : non aux radars, aux péages, au permis à point, aux 80 km/h, au contrôle technique.

Bref, certains n’apprendront jamais rien, et se foutent de l’avenir des enfants, du moment qu’ils peuvent faire ce qu’ils ont toujours fait.

Invité

ça, dés le début du mouvement des Gilets Jaunes, je me douterais qu’on aurait ça : certes, de vrais français en difficultés, mais aussi des fauteurs de troubles (genre Maxime Nicolle, Eric Drouet …), souvent d’extrême droite, et des personnes qui n’ont pas vraiment besoin d’aide mais qui en profitent pour em***der les français. Si les premiers sont partis car Macron les a entendus, les pires sont restés

AXSPORT
Invité

C’est vous le pleurnichard………….

ART
Invité

Ahlala toujours les mêmes à se laisser faire et ne jamais l’ouvrir et après on se fait traiter de mouton !!
Trés bonne initiative bien sûr tant les sujets du 80km/h et du prix du carburant reviennent systématiquement dans les revendications des gilets jaunes. Contrairement à ce que raconte Elisabeth de l’article…

Sinon les liens externes sont de nouveaux dans l’article et non plus en fin ?? Toujours aussi consistant…

Invité

une autre revendication des GJ qui revient souvent c’est « Macron démission » … tellement crédible aussi 😉

Bizaro
Invité

Arrête un peu de râler.

Lou 17
Invité

sans commentaire .. des sujets récurent…
il n’y a qu’une solution : manifestation générale dans tous le pays , bloquage une bonne fois pour toute , les écrits cela ne mène a rien !!! des actes !!!

Ami204
Invité
Quand la population s’auto-bloque, ça n’embête pas beaucoup les gens du pouvoir, donc le pouvoir lui-même. Dans un combat, il faut au préalable déterminer l’adversaire, voire l’ennemi. Le pouvoir, il est d’abord médiatique : c’est en 1er lieu les dirigeants des grands media et les journalistes qui donnent le la —l’effet n’est pas forcément à court terme. « Démocrassie » faisant, la classe politicienne (même en partie les « extrêmes ») suit (in)directement les vents dominants : faut se faire sa place, se donner une crédibilité, une image, se faire adouber par les media afin d’être inviter par eux. Une fois en place, faut… Lire la suite >>
ART
Invité

Faudra surtout voir ce qu’il en reste de ces débats, et vu l’état d’esprit moisi du gouvernement, ce qu’il va réellement prendre en considération… A suivre donc en détails.

labradaauto
Invité
…la perte de la LIBERTé est comme un garrot serré au cou de l’individu. Il arrive un Moment où le sang n’oxygène plus le cerveau. On peut serrer encore, il n’y a plus de réactions …. Nous en sommes là en 2019. Je dis ça pour qui a connu les plaisirs de l’automobile aux temps où il n’y avait pas de contraintes. On a plaidé Progrès et sécurité pour SERRER la vis , puis est venu le temps de la taxation. 2018: quelques-uns ont crié : GARE ! ….mais rien n’y fera… l’atteinte aux libertés est grave. D’ailleurs Même l’Europe… Lire la suite >>
ART
Invité

Oui, ceci conjoint à la mise en oeuvre technique ou technologique sans discernement.. Puisqu’on peut le faire techniquement alors mettons le en place… Bref, du bête et méchant devenu insupportable !!

beniot9888
Invité

C’est quoi ton truc de « la spoliation en cas d’accident » ? Jamais entendu parler de ça.

labradaauto
Invité
https://www.assurland.com/assurance-blog/infos-pratiques-assurance/assurance-auto-que-d …pour de plus amples renseignements concernant les propriétaires…euh NON, plutôt les titulaires de cartes grises du véhicules qu’ils ont pourtant payé, et dont après sinistre , ils ne peuvent plus rouler avec, ni le réparer , ni le vendre , il est bien plus explicite de contacter le carrossier indépendant patenté , qui lui saura vous décrire tous les cas de figures qu’il a vécus. Chacun connait un artisan. La carte grise établie au nom d’une personne n’en fait pas le propriétaire. Elle n’est qu’un titre de circulation ( certificat d’immatriculation ) . Gagé ou pas gagé , l’expert… Lire la suite >>
Ami204
Invité

Merci labradaauto !
Encore un domaine où les assurances dolent en toutes légalité.
En effet, ce sont elles qui font leur propre loi, par le biais de leur propre Code qu’elles mettent au point à leur avantage, lequel code est avalisé par quelques fonctionnaires et parlementaires du système.
En pratique, dans certains cas, les assurances arnaquent, mentent et volent. Et je pèse mes mots. J’en ai été victime. Mais c’est légal, donc… Merci cette « démocrassie » veule…

beniot9888
Invité

Je vois pas le problème. Si ton véhicule est gravement endommagé, tu ne peux plus t’en servir ou le vendre à un particulier.
Il est où le vol ? Si tu fais réparer ton véhicule, il redevient vendable après expertise.

Et tu peux vendre l’épave pour pièces à qui ça te chante. Mais sans carte grise, car ta voiture n’est pas roulante.

A quel moment on t’as volé un truc ?

SGL
Invité

Il faut mettre 100 km/h sur les routes réputées peu dangereuses et laissé 80 km/h dans les zones accidentogènes.
Les gens comprendront mieux de cette façon.

Thibaut Emme
Admin

@SGL : avant, c’était 90km/h et 70 dans les zones dangereuses. Les gens comprenaient plus ou pas ?

SGL
Invité

70 ou 80 km/h… selon la dangerosité du tronçon, ne soyons pas dogmatique.
100 km/h sur une ligne droite dégagée visuellement et en bon état, ce n’est vraiment pas exagéré, et cela donne le sentiment de ne pas vouloir emmerder le monde pour le plaisir… pour moi, c’est un bon signal.

Thibaut Emme
Admin
@SGL : une majorité des gens tués dans un accident de voiture sur le réseau secondaire le sont dans un accident seul, en ligne droite (ou quasi droite). Dans une grande majorité des cas, c’est un trajet du quotidien sur une route empruntée tous les jours et « connue ». La limitation est rarement respectée (attention je ne dis pas que c’est le facteur déclenchant, mais c’est physiquement aggravant). Les acteurs locaux (départements, communautés de communes, maires, etc.) avaient déjà la possibilité de moduler les vitesses dans les zones considérées comme dangereuses. Visiblement…pas trop trop fonctionné si ? Alors pourquoi penser que… Lire la suite >>
ART
Invité

Ou alors les gens se diront qu’enfin on ne les prends pas toujours pour des abrutis et qu’autoriser le 100 leur donnerait un peu plus de considérations pour les zones pour le coup réellement à considérer dangereuse !

A appliquer le 80 partout sans discernement tu te dis qu’on se fout totalement de toi et tu prêtes beaucoup moins attention aux zones dites dangereuses…

On peut en effet toujours se laisser enfiler sans rien dire… On voit ce que ça donne depuis deux mois !!

Ami204
Invité

Thibaut, vous avez une nette propension à justifier les réprimandes et les limitations de toutes sortes.
Vous ne seriez pas « formateur » ou moralisateur dans un centre de récupération de points à tout hasard ?

Thibaut Emme
Admin
Non, déjà moult fois expliqué ici, je suis légaliste, ou socratique si vous préférez. Ce qui n’empêche pas de vouloir influer sur cette loi, mais par les moyens légaux justement (chez nous, députés, sénateurs, referenda, etc.). Il ne faut pas confondre la morale (qui est le fruit d’une posture par rapport à une idée) avec la loi. La loi n’a rien à voir avec la morale mais avec le légal. C’est un peu la même différence que légitime et légal. Une loi peut être illégitime tout en étant par essence légale. Ici la loi c’est le 80 km/h. Est-ce que… Lire la suite >>
ART
Invité

Ouf, premier post 2019 de ta part SGL qui a du sens !! Comme quoi, il ne faut jamais cesser d’espérer….

Bizaro
Invité

Tu sais, il n’y a pas si longtemps, si tu arpentais les routes de France, tu pouvais lire des limitations : 70, 90, 110. Bref la discrimination selon la dangerosité existait déjà.

Il y avait des accidents, aujourd’hui il y a encore des accidents.
Mais surtout il fallait doubler le nombre de PV.

SGL
Invité

Il faudrait créer une sous-catégorie de voiture un petit peu à la façon de Kei Cars, mais avec des caractéristiques plus Européennes.
Une cylindrée maximale de 1000 cm³, 3.60 m de longueur maxi, 1.60 m de large.
Une TVA de 5.5 % voire 0 % sur les versions électriques.

Jc juncker
Invité

A peu de chose près une vsp ?

Bizaro
Invité

Ce sont les véhicules sans permis (VSP) en France. et cela tombe bien suite à la réforme du permis il se retrouve sous la forme européenne : il s’agit des véhicules B1 : quadricycle lourd à moteur…

wpDiscuz