Accueil Ecologie Restriction de circulation étendue au « Grand Paris » dès 2019

Restriction de circulation étendue au « Grand Paris » dès 2019

2571
75
PARTAGER
plan climat energie Grand Paris

Dès l’an prochain, la Métropole du Grand Paris rendra obligatoire les vignette Crit’Air à l’intérieur de l’A86, avec bannissement progressif des véhicules.

Globalement les certificats Crit’Air seront obligatoire à l’intérieur de l’A86 (le super-périphérique autour de Paris et la proche banlieue). Lors du dernier gros pic de pollution sur Paris et sa région (juin 2017), le Préfet avait déjà mis en place la circulation différentiée à l’intérieur du périmètre de l’A86.

Ici, ce serait tous les jours et pas uniquement les jours de pollution. C’est dans le plan « Air-Climat-Energie », qui doit être mis en place par les grandes métropoles, que le Grand Paris l’envisage. Toutefois, cela reste pour le moment un scénario d’étude. Il faut que les mairies concernées prennent la décision de la ZCR (zone de circulation restreinte).

Un scénario pourtant peu probant

En plus, l’étude fournie dans le plan du Grand Paris ne montre pas une différence significative entre un scénario « Le scénario fil de l’eau + application du PPA » et celui « Le scénario fil de l’eau + PPA + ZCR étendue à l’intérieur de l’A86 ». Le PPA est le « Plan de Protection de d’Atmosphère » d’ïle-de-France. Le scénario « fil de l’eau » consiste à laisser faire les normes de plus en plus restrictives et le renouvellement du parc pour la pollution routière. A noter que depuis 2010, les mesures AirParif montrent une baisse significative du nombre de jours d’exposition journalière supérieur aux normes.

Sur les PM2.5 (particules les plus fines), la différence entre « le fil de l’eau » et la mise en place du PPA est significative (plus de 15% de baisse). Mais, si on rajoute la ZCR intra-A86 (l’A86 non comprise), la différence n’est que de quelques dizaines de kg sur plus de 8000 tonnes de particules par an. De même sur les autres chiffres selon l’étude.

Car, si le PPA concerne tout le monde, industrie, chauffage, agriculture, trafic routier, etc., la ZCR ne concerne que le trafic routier, et même, que la partie due aux véhicules les plus anciens. Ainsi, la mise en place de cette ZCR à l’intérieur de l’A86 serait plus symbolique qu’autre chose.

« La pollution ne s’arrête pas à la limite du périphérique »

Daniel Guiraud, maire des Lilas mais surtout vice-président du Grand Paris en charge de l’environnement a déclaré à France Bleu Paris : « On est parti vers une zone basse émission en 2019, non plus seulement sur Paris intra-muros mais à l’échelle intra-A86. Il y aura des restrictions de circulation sur les véhicules les plus polluants. »

La ZCR sera mise en place progressivement, mais le but avéré est de bannir les véhicules « les plus polluants » (qui a dit les diesel ?) d’ici l’horizon 2024 comme à Paris. D’ici là, on devrait déjà avoir une interdiction pour les véhicules qui ne respectent pas Euro 3 (pas de vignette ou Crit’Air 5).

Evidemment, le plan est conduit sous l’impulsion de la Mairie de Paris qui se réjouit par la voix de Louis Missika, adjoint au maire de Paris. « C’est une excellente nouvelle, assure Jean-. La pollution ne s’arrête pas à la limite du périphérique ». On rappellera à l’élu que 68% des particules de l’Ile de France sont importées (source AirParif) des régions et qu’elles ne s’arrêtent effectivement pas au périphérique, ni à l’A86.

L’abrasion devient prépondérante

A noter qu’il y a un chapitre sur l’abrasion des pneus, des freins et de la route. « À mesure de l’amélioration technologique des véhicules et de la diminution des émissions de particules à l’échappement, la part des émissions liées à l’abrasion des pneus, freins et routes devient prépondérante, avec 42% des émissions primaires de PM10 en 2012 ».

« Ce gisement n’est quasiment pas sensible à l’amélioration des technologies de véhicules motorisés, et sa réduction passe donc obligatoirement par une réduction des déplacements motorisés. »

Nous voilà prévenus, à un moment, les déplacements individuels seront plus ou moins bannis. Pour les plus courageux, le plan de 546 pages (!) est consultable ici.

Poster un Commentaire

75 Commentaires sur "Restriction de circulation étendue au « Grand Paris » dès 2019"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
zeboss
Invité

il y a une logique forte en tout cela, qui n’a jamais constaté l’espèce de colonne verticale au dessus de Paris, constituée de… fumées particules très visible en particulier depuis l’ A1 en direction du SUD..

Pedro5
Invité

Ok pour compenser on fait des transports sûrs fiables et confortables? Ou on reste en mode betailleres avec des stations qui puent la pisse remplies de drogués qui beuglent sur tout le monde?

ART
Invité

Pour certaine ceux sont des moments de grâce !!! (NKM….)

ART
Invité

Voilà l’objectif ultime, la haine idéologique de l’automobile lorsque l’on insiste sur les particules et l’on omet ou biaise les 68% d’apports extérieurs….

beniot9888
Invité

1- le fait qu’il y ait d’autres sources ne justifie absolument pas qu’on ne traite pas celle là.
2- démontre moi qu’on ne fait rien contre les autres sources, s’il te plaît.

SGL
Invité

Exact @beniot9888, il faut que tous les domaines où il a pollution fassent des efforts, on ne va pas se rejeter la patate chaude pendant 107 ans sous prétexte qu’il y a un autre qui pollue plus… sinon on règle jamais le problème.
Bien sûr qu’il y a les épandages des paysans, les chaudières des bâtiments, les industries, les navires, etc.
Tout le monde doit faire des progrès et doit viser -50% de pollution rapidement pour pallier à la croissance industrielle.

ART
Invité

Et surtout jamais la question sur la croissance délirante de la démographie…

ART
Invité

Ce que je souligne beniot, c’est que j’aimerais bien qu’il y ait autant culpabilisation, lois, et autres communications de la même importance dans les autres domaines que pour le domaine de l’automobile ! Hors, on en est loin !!!

As tu autant de communication et de mesures concernant le kérosène des avions ? (taxes ou dissuasion à le prendre pour un oui, pour un non), idem pour la quantité d’énergie en consommation de viande, idem avec les paquebots et j’en oublie !!! Les traite t on avec la même insistance et obsession que l’automobile d’après toi ?

beniot9888
Invité

As tu autant de communication et de mesures concernant le kérosène des avions ?
Aucune idée. Je ne conduis pas d’avion.
Donc difficile pour moi de dire si les avions ont subit un matraquage identique, plus faible ou plus fort.

Et toi ? Que connais tu du sujet ?

ART
Invité

Beniot, je te parle d’un point de vue médiatique !! On te rabâche souvent la pollution des avions avec la multiplication des billets à 10balles vs le matraquage sur le diesel, l’interdiction des voiture en ville, les taxes toujours plus importantes etc etc.
Bref tu voulais d’autres usages très polluants ET sous reprensenté en mass media, je t’en donne !!!

SGL
Invité

Pour les Gaz à Effet de Serre (GES).
Le trafic routier est à l’origine de 72 % des rejets de GES contre « seulement » 12,3 % pour l’aviation.
http://sciencepost.fr/2017/07/avion-automobile-a-revient-palme-de-pollution/
https://www.notre-planete.info/actualites/2491-voiture_avion_rechauffement_climatique

Quelle voiture qui 2,35 L au 100 km sur 10.000 km à 950 km/h de moyenne.
Les normes sont très strictes dans l’aviation… Les avions poubelles comme les navires ou les voitures sont rares.
Bref l’avion pollue certes, mais pas autant que la voiture et encore 1000 fois moins que les navires.

SGL
Invité

Contrairement aux idées reçues, l’avion pollue souvent moins que la voiture
https://e-rse.net/avion-pollution-comparaison-voiture-27321#gs.eF=Ks=U

versdemain
Invité

L’exemple de Tokyo peut être éclairant sur la chasse aux particules fine.
https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/pollution/en-matiere-de-pollution-de-l-air-paris-peut-s-inspirer-de-tokyo_108711

en 2010 -> pm10=6150 t/an, 52% du au trafic routier; en 2010 -> 2240t/an, 7% trafic routier (échappement)

en 2010, 12% de 6150 sont les plaquettes de freins+pneu; en 2010, 24% de 2240 restent les plaquettes de freins+pneus

Après élimination du diesel, les plaquettes de freins deviennent le plus important de ce qui reste.
Et là, les voitures électrique (ou hybride) apportent une excellente solution pour le freinage régénératif qui utilise très peut les plaquettes de freins.

Christophe
Invité

@versdemain
Sauf que si elles sont plus lourdes que leur homologue thermique, ce que l’on gagne sur le freinage on le reperd sur l’abrasion des pneus et de la route.
Donc oui mais avec des VE pas plus lourds que leur équivalent thermique.

amiral_sub
Invité

merci versdemain. Certains critiquent les moteurs essence, pourtant la demonstration est flagrante. Tokyo a su résoudre le problème. Tokyo c’est 37 millions d’habitants. Les problèmes de pollution de nos villes européennes sont des faux problèmes.

gigi4lm
Invité

« Ce gisement n’est quasiment pas sensible à l’amélioration des technologies de véhicules motorisés, et sa réduction passe donc obligatoirement par une réduction des déplacements motorisés. »
Obligatoirement, non.
Réduction du poids des véhicules, recherche de technologies permettant de réduire le poids des batteries sur les VE.
Recherche sur les composants pneumatiques
Recherche sur les revêtements routiers.
Bref, prendre le problème par l’autre bout de la lorgnette.

Christophe
Invité

@gigi4lm
Pour les revêtements routiers, il y a cette piste qui est intéressante : https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/developpement-durable-recherche-pneu-vert-fabrique-microbes-biomasse-23158/
Mais la question est combien cela va-t-il coûter mais surtout qui paye ?

ART
Invité

Et les particules du train, du métro ???

Christophe
Invité

Masque jetable FFP3 pour les usagers du métro.
Autant des solutions existent pour les freins du métro autant pour les pneus c’est bien plus complexe.

ART
Invité

C’est ça tout le monde avec un masque dans le métro, c’est beau l’avenir avec toi !!!

Christophe
Invité

@Thibaut Emme
Il n’y a que les rames d’avant 1968 qui ne sont pas équipées du freinage en utilisant les moteurs électriques.
C’est notamment ce type de freinage qui a permis de ne pas transformer les lignes fer par des lignes sur pneus.

Béret vert
Invité

Les 50 milliards de dettes contractées par la SNCF (qui n’est pas la société la mieux gérée, puisqu’elle l’est indirectement par des élus qui veulent conserver des lignes secondaires sans passagers, par exemple) auraient été plus utilement consacrées à la dépollution des véhicules, la modernisation des voiries (avec des échangeurs réduisant les embouteillages) et à l’installation de bornes de recharges.
Si Hidalgo veut d’autres idées, nous consulter.

Christophe
Invité

@Béret vert
Tu pourrais avoir l’honnêteté de dire que pour la dette dont tu fais état :
– 25 % est due aux lignes dites déficitaires,
– 50 % est due à la construction des LGV (décision de nos élus).
Et donc que seulement 25 % est due à une soi-disant mauvaise gestion.

Tu pourrais avoir l’honneteté de dire que les villes dépensent 9 fois plus pour la voiture que pour les transports en commun.

Pourtant les transports en commun (dont le train donc) sont une réponse plus que pertinente à la pollution et au réchauffement climatique.
Heureusement qu’Anne ne te consulte pas.

Béret vert
Invité
C’est pas sympa de traiter les autres de malhonnêtes. La dette de la SNCF n’est qu’un exemple parmi d’autres. La SNCF a fait du lobbying pour empêcher pendant des décennies la concurrence du bus, mois cher pour le client et le contribuable. Si les cheminots bossaient comme tout le monde, les économies seraient monstrueuses: ils ont un régime en or massif, salaires, semaines de rtt, retraites à 53 pour les conducteurs, etc. Ceux qui les payent se déplacent en voiture. Depuis que la croisade contre la pollution a été lancée, l’automobiliste est devenu un pestiféré aux yeux de ceux qui… Lire la suite >>
Christophe
Invité
@Béret vert « Ceux qui les payent se déplacent en voiture. », c’est faux ce sont les usagers de la SNCF qui payent les employés de la SNCF et à ce titre la SNCF a versé un dividende à l’Etat à plusieurs reprises ces derniers temps. Pour l’instant la dette est bien à la charge de la SNCF pas de l’Etat ni des contribuables. Et pourtant une partie de la dette est liée au non versement par l’Etat des compensations pour maintenir des lignes déficitaires qui seraient fermées en cas d’ouverture à la conccurence. Une autre partie est liée à la construction… Lire la suite >>
koko
Invité

« ce sont les usagers de la SNCF qui payent les employés de la SNCF »
Ouai ben parfois, ces usagers payent et ils ne déplacent pas bien loin.

Béret vert
Invité

Ha bon, je paye pas les retraites des cheminots ? première nouvelle.
Si les usagers (quel affreux mot) devaient payer le vrai coût, les tarifs seraient bien plus élevés… voir le montant de la dette pour avoir un aperçu.

Béret vert
Invité

C’est plus cher là où c’est privatisé ? Une preuve supplémentaire que les « usagés » de la SNCF ne payent pas le vrai prix.

Béret vert
Invité

Une moto ça pollue plus ? Je l’entends souvent mais c’est pas ce que je ressentais coincé derrière une Peugeot diesel, à l’époque.

Christophe
Invité

@Béret vert
http://www.airparif.fr/calculateur-emissions/resultats.php
« En Île-de-France, en deux roues (hors CRITAIR, avant le 1/06/2000), j’émets à titre individuel : 75 mg de particules PM10 et 195 mg d’oxydes d’azote. »
« En Île-de-France, en voiture Diesel (CRIT’AIR 5 – du 1/1/97 au 31/12/2000), j’émets à titre individuel : 89,6 mg de particules PM10 et 720 mg d’oxydes d’azote. »
C’est sûr que le deux-roues est beaucoup moins polluant que le vieux diesel. Et ton 2 roues il est limité à 2 personnes.
La norme Euro4 vient seulement d’entrer en application sur les 2 roues (Euro6 sur les VP).

Béret vert
Invité

Je mettais vingt minutes pour traverser Paris. Combien de temps en voiture ? Combien de carburant consommé ?

Christophe
Invité

@Béret vert
« Je mettais vingt minutes pour traverser Paris. Combien de temps en voiture ? Combien de carburant consommé ? »
Tu sais ne pas, pourtant c’est bien toi qui met en avant une comparaison entre un 2 roues et une voiture sans avoir les éléments de comparaison !?!

Béret vert
Invité

Vous ne faites pas dans la finesse aujourd’hui. A votre avis, un utilisateur de véhicule il sait où il ne sait pas ce qu’il consomme au 100 ?
Vous êtes anti-voiture et passez votre temps sur un site auto. C’est curieux comme état d’esprit.

Christophe
Invité

@Béret vert
« Vous êtes anti-voiture et passez votre temps sur un site auto. C’est curieux comme état d’esprit. » c’est plus rigolo que d’aller développer ces théories que sur des sites de convaincus.

ART
Invité

Christophe ou l’art masochiste de faire chier le monde. Curieuse déviance…

Christophe
Invité

@Thibaut Emme
« Euro 5 a introduit la possibilité de recracher des hydrocarbures imbrûlés. » vous parlez des HNCM mais ils sont contenus dans les HC. En fait on regarde tous les HC puis on regarde sans le CH4.

Ce passage à l’Euro4 a au moins permis de supprimer tous les 2 temps !
Un 2 roues ne subit pas les bouchons ? A part les vélos qui ont des voies dédiées, le 2 roues qui remontent les files est juste en infraction, se met en danger et met en danger les autres.

Christophe
Invité

@Thibaut Emme
Je l’attendai celle-là
« Elle est possible sur les autoroutes et les routes à deux chaussées séparées par un terre-plein central et dotées d’au moins deux voies chacune, où la vitesse maximale autorisée est supérieure ou égale à 70 km/h »
On a cela où dans la traversée de Paris ? Parce que Béret Vert parle bien d’une traversée de Paris, alors à part sur le périph. mais moi j’appelle cela un contournement pas une traversée.

Christophe
Invité

@Thibaut Emme
« Qu’un 2 roues pollue ? Mais tout le monde le sait ! » alors si tout le monde le sait.
« Les gens sont cons hein » alors si tout le monde le sait.
En attendant il y a de la pollution et des conséquences.
Alors oui on peut traiter les autres sources notamment le chauffage mais cela veut dire demander aux habitants des villes de faire des investissements (donc potentiellement en faisant des emprunts) quand on accepte que les banlieusards prennent leur moyen polluant par souci économique, il s’agirait d’être cohérent.

ART
Invité

Si tu fais un peu gaffe et que tu regardes dans tes retros y pas de raison de taper un motard.
Un peu de solidarité et d’attention aux autres usages de la route ne font pas de mal Christophe plutôt que le toujours « tout pour la gueule »

Christophe
Invité

@Béret vert
Et l’usager de la route, il paye le vrai prix ?
Pourquoi refuser de subventionner des moyens très efficients en terme de pollution et d’émissions de GES et vouloir à tout prix subventionner les moyens les moins efficients. Il s’agirait d’être cohérent.
Je suis prêt à payer le vrai prix des TC qu’en les autres usagers des autres moyens paieront le vrai prix c’est à dire en comptant toutes les externalités.

Béret vert
Invité

La route sert au transport des marchandises. Pas de routes, pas d’ordinateur.
A la limite, on pourrait se passer de réseau ferroviaire mais pas de routes.
On ne fait pas encore circuler les ambulances sur le train.
De toutes façons, je suis pour que les infrastructures routières et ferroviaires, ports, etc. soient publiques.

Christophe
Invité

@Béret vert
« De toutes façons, je suis pour que les infrastructures routières et ferroviaires, ports, etc. soient publiques. » et comment les collectivitées locales financent les travaux routiers ? Par l’emprunt !

Christophe
Invité

@Béret vert
Comme déjà dit au moins 50 % de la dette correspond à la construction des infrastructures (dont les LGV), où est le mal à financer de telles constructions par recours à l’emprunt ?
Dit-on d’un couple qui a acheté son petit pavillon de banlieue à crédit qu’il est endetté ?

Béret vert
Invité

Les investissements se font soient avec les bénefs, soit avec de la dette. Je suis pour l’endettement quand on est capable d’assumer.
Je ne suis pas anti-train, je suis pro véhicule individuel.
J’espère que ton « couple » endetté 30 ans pour son pavillon ne va pas divorcer.

Christophe
Invité

@Béret vert
« Je suis pour l’endettement quand on est capable d’assumer. » une grosse part des emprunts des collectivités locales est liée à des travaux routiers, sont-elles capables d’assumer ?
Et en l’occurrence ce sont bien tous les contribuables et pas seulement les usagers.
Dans ma ville il y a un parking souterrain qui coûte à chaque habitant 38 € / an, les usagers bénéficient d’1 heure de stationnement gratuit !

Lolo
Invité
@Christophe « ce sont les usagers de la SNCF qui payent les employés de la SNCF » … Faux aussi, les usagers payent une (petite) part mais le reste est de l’argent publique, SNCF = entreprise publique ! Et donc pour ce qui est de la dette bien réelle ce n’est qu’une écriture comptable car elle est bien d’une manière ou d’une autre à l’Etat, et donc aux contribuables. En tant que service publique on pourrait considérer qu’il est « normal » que la SNCF ne soit pas bénéficiaire, mais d’une part un service publique doit-il être un gouffre de déficits et donc de… Lire la suite >>
Christophe
Invité
@Lolo https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?id=JORFTEXT000030824347 « Arrêté du 30 juin 2015 fixant le montant d’un dividende dû à l’Etat par SNCF Mobilités » « Un dividende fixé à 62 700 000 € est versé à l’Etat par SNCF Mobilités. Le versement du dividende est exigible dès publication de cet arrêté ». Vous avez bien lu 62,7 millions d’euros ! Comment une entreprise déficitaire peut verser un dividende à ses actionnaires (ici un seul l’Etat donc nous) ? On remarquera que l’Etat qui doit pourtant des compensations d’équilibre pour les TET n’hésite pas à réclamer un dividende. Quel entreprise verse un tel dividende à son unique actionnaire ?… Lire la suite >>
Christophe
Invité

http://www.senat.fr/rap/r16-335/r16-335_mono.html
Voilà une liste des entreprises publiques ou dont l’Etat a des participations et le montant des dividendes perçus en 2015
Le 1er est EdF avec 1,9 G€. Le 2nd Engie avec 804 M€.
Donc quand je consomme de l’électricité, que je prends le train ou que je fais parvenir des colis par La Poste, non seulement je fais un geste pour l’environnement mais en plus je fais gagner de l’argent à l’Etat.
A contrario quand je consomme du fioul, que je me déplace en voiture à pétrole je détruis la planète et je creuse le déficit commercial de la France.

Christophe
Invité
@Thibaut Emme « tout n’est pas noir tout n’est pas blanc… » parfaitement d’accord, par contre dès qu’il s’agit de la SNCF c’est souvent tout noir. Donc quand je prends l’autoroute, le prix du péage comprend : – le remboursement de l’emprunt pour la construire, – le paiement de la société assurant sa gestion dont entretien viabilité et sécurité, – la TVA, – la redevance domaniale qui correspond à un loyer pour occupation du domaine public, – la taxe d’aménagement du territoire. Peu ou prou quand je paye mon billet de train, je paye tout cela. Mais quand j’emprunte une route, qui… Lire la suite >>
Lolo
Invité
@Christophe Oui il y a des dividendes tu as raison, y compris pour les entreprises que vous citez plus bas (on pourrais citer la FDJ aussi) mais je parle bien d’écriture comptable dans mon message précédent car le résultats de toutes ces opérations au niveau de la SNCF (je te donne, tu me rends, je te redonnes, etc. …) et bien c’est un trou (ce qui n’est pas le cas pour d’autres), un déficit, une dette, des intérêts, bref beaucoup de gaspillage d’argent au final et devinez où ça finit ?! C’est pourquoi remettre de l’ordre dans tout ça n’est… Lire la suite >>
wpDiscuz