Accueil Politique Chine : vaste réduction des taxes d’importation auto ?

Chine : vaste réduction des taxes d’importation auto ?

553
0
PARTAGER

Selon des sources proches du dossier, le « State Council » chinois étudie actuellement des propositions allant dans le sens d’une réduction de 10 à 15 % des taxes appliquées sur les véhicules importés. Contre un taux de 25 % à l’heure actuelle. L’annonce d’une telle décision pourrait être faite dès le mois prochain.

Pour rappel, le Conseil des affaires de l’État est l’organisme civil administratif principal de la république populaire de Chine. Il est présidé par le Premier ministre et comprend les responsables des agences et départements gouvernementaux.

Apaisement dans  la guerre commerciale entre Chine et USA ?

Cette information voit le jour alors qu’investisseurs, économistes et responsables politiques s’inquiètent d’une guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis. L’Empire du Milieu a en effet réagi aux menaces tarifaires du président américain Donald Trump avec la même pugnacité, tout en affichant en parallèle sa volonté d’ouverture dans le domaine financier et le secteur automobile chinois.

Mardi dernier, le locataire de la Maison Blanche a déclaré que le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin s’envolerait pour la Chine dans quelques jours.

Dimanche dernier, le ministère chinois du Commerce avait d’ores et déjà indiqué quant à lui dans un communiqué que Pékin avait reçu des informations selon lesquelles le chef du Trésor US Trésor, envisagerait de se rendre à Pékin pour discuter du conflit commercial en cours.

Durant le mois d’avril, le président Xi Jinping a réitéré pour sa part l’engagement de la Chine à réduire les taxes d’importation sur les véhicules en 2018, sans toutefois dévoiler l’ampleur de la réduction proposée.

Avantages pour Lexus, BMW, Porsche et Mercedes

Les marques et constructeurs dont les véhicules affichent les prix de vente les plus élevés devraient tout particulièrement bénéficier de la réduction des tarifs – le cas échéant – leur production ayant diminué localement. Lexus pourrait ainsi y retirer avantage en tant que seule marque japonaise premium ne fabriquant pas en Chine ou n’ayant pas annoncé son intention de le faire.

De telles mesures devraient également profiter aux modèles haut de gamme de BMW selon les spécialistes, baissant ainsi nettement leur prix d’achat pour la clientèle de particuliers certes aisés mais non richissimes.

Une moindre taxation devrait également bénéficier à des marques telles que Mercedes-Benz et Porsche, dont les modèles importés deviendraient plus compétitifs par rapport aux véhicules fabriqués localement.

Au final donc des avantages en faveur de constructeurs allemands et japonais, mais qui ne devraient pas doper les ventes des véhicules produits par des constructeurs US. Mesure s’avérant alors aussi rusée qu’efficace …

Les Etats-Unis toujours dans le collimateur

Reste tout de même que si les véhicules importés des États-Unis pourraient bénéficier d’une telle aubaine tarifaire, ils devront néanmoins faire face à un obstacle supplémentaire.

Dans le cadre des négociations commerciales pour le moins tendues entre les deux pays, la Chine a menacé d’imposer un droit d’importation additionnel de 25 % sur les véhicules fabriqués aux États-Unis.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz