Accueil Hyundai Genève 2018 Live : Hyundai Kona Electric

Genève 2018 Live : Hyundai Kona Electric

1281
10
PARTAGER
Hyundai Kona Electric

Hyundai a levé le voile sur le premier SUV électrique du marché, le Hyundai Kona Electric, prenant de court les autres constructeurs avec la promesse d’une autonomie de 470 km en cycle WLTP.

Pour parvenir à ce résultat prometteur, le Hyundai s’offre une batterie de 64 kWh. Une deuxième batterie moins puissante de 39,2 kWh et plus accessible est également au menu, mais dans ce cas, l’autonomie redescend à 300 km, toujours en cycle WLTP.

La batterie la plus puissante alimente un moteur électrique de 150 kW (204 ch) tandis que la moins puissante est associée à un moteur de 99 kW (135 ch). Dans les deux cas, le couple atteint 395 Nm et le Kona Electric atteint une vitesse maximale de 167 km/h. Côté accélérations, le plut petit moteur permet au Kona de réaliser le 0 à 100 9,3 s et le plus puissant en 7,6 s.

Hyundai annonce un temps de recharge de 6 h 10 pour la batterie de 30,2 kW et 9 h 40 pour celle de 64 kW sur une prise standard. Sur une prise rapide, 80 % de la batterie est rechargeable en 54 minutes dans les deux cas.

Le Hyundai Kona Electric se différencie des autres versions par une calandre fermée afin d’intégrer la prise de recharge, un bandeau chromé sous les feux de jours courant sur toute la largeur du petit SUV, des bas de caisse chromés et un nouveau bouclier à l’aérodynamisme amélioré. Ce faciès plus sage lui sied mieux.

Dans l’habitacle la disparition du levier de vitesse fait apparaître une console centrale similaire à celle du Nexo. Le combiné d’instrumentation passe au numérique avec un écran de 7 pouces.

L’équipement complet comprend un système de navigation et d’infodivertissement compatible avec Apple CarPlay et Android Auto, l’affichage tête haute, un système de recharge des smartphones par induction, un système audio à 8 haut-parleurs et un volant chauffant.

Le Kona Electric fait le plein d’assistances à la conduite : régulateur de vitesse adaptatif, freinage d’urgence autonome avec détection des piétons, surveillance des angles morts, alerte de circulation transversale arrière, assistance active au maintien de voie (de série), détection de la fatigue du conducteur, reconnaissance des panneaux de limitation de vitesse et aide au maintien de trajectoire.

 

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Genève 2018 Live : Hyundai Kona Electric"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
georges
Invité

Prometteur et ce n’est qu’un début !
Tesla doit devenir crédible en phase avec ses annonces sinon dans peu de temps il ne lui* restera que des promesses et des retards de fabrication.
*Je pense au patron-mégalo.

Ylgmac
Invité

pas de prix? Donc on a le temps ….

Membre

Au moins 10.000 euros juste pour la batterie 64kW, on va voir a combien la voiture va sortir, mais 40.000 euros serait un bon pari pour cette version.

amiral_sub
Invité

64kWh (voir ci dessous mon post)
https://www.energie-environnement.ch/le-saviez-vous/425-il-ne-faut-pas-confondre-watt-et-kilowattheure
Le kilowatt, c’est la quantité d’électricité soutirée chaque seconde (= puissance)
Le kilowattheure, c’est l’électricité totale consommée ou stockée dans notre cas
(= quantité d’énergie)
un kilowattheure, c’est par exemple l’énergie électrique que consomme un projecteur vidéo de 1000 watts allumé pendant une heure

Membre

Oui, KWh, pardon 😉

Sigmund
Invité

Même auteur, même article, même erreur une semaine plus tard 🙂
Pour correction… les batteries font 39,2 et 64 kWh et non kW

Amiral_sub
Invité

Au lycée en physique si on se trompait entre les unités, c’était zéro. Avec les thermiques on etait habitués aux litres, aux cm3, aux t/min, aux l/100km. Va falloir réviser avec les electriques ! 😉

wpDiscuz