Accueil F3 Indycar 2017 : Barber Park

Indycar 2017 : Barber Park

162
0
PARTAGER

A Barber Park, il y a eu des surprises en Indycar ! L’abandon du leader a permis à Josef Newgarden (Penske) de décrocher sa première victoire sous ses nouvelles couleurs. Et avec Nico Jamin et Simon Pagenaud, on a vu des Français sur les podiums…

US F2000

Les Lazier ne sont pas une famille aussi prestigieuse que les Unser ou les Andretti. Néanmoins, Bob Lazier a plusieurs fois remporté les 24 heures de Daytona. Buddy Lazier, fils de Bob, fut le co-champion de la toute première saison de l’Indy Racing League. Quant à Jacques Lazier, le petit-frère, il anima longtemps les pelotons d’IRL. A Barber Park, Flynn Lazier, fils de Buddy et petit-fils de Bob, débute chez Newman-Wachs. Quant à Darren Keane, qui avait échoué aux éliminatoires du Driver Advancement Program, il découvre l’auto en même temps que le team Benik. Signalons que Benik a également engagé Toby Sowery, d’ordinaire en British F3.

Premier leader, Oliver Askew (Cape Motorsports) décroche la pole de Barber Park.

D’emblée, la course se résume à deux duels. Kaylen Frederick (Pelfrey) harcèle Askew, tandis que Robert Megennis (Pelfrey) fait de même avec Rinus VeeKay (Pabst) pour le gain de la 3e place. A mi-course, Ricky Donison (Cape Motorsports) perd les pédales et le safety-car intervient.
Au drapeau vert, rien ne bouge. 5e, Parker Thompson (Exclusive) doit se contenter d’un rôle de spectateur.

Second succès consécutif pour Askew. En verve en F1600, Frederick s’offre un premier podium en US F2000. VeeKay est 3e.

Pour la course 2, on retrouve Askew et Frederick. Derrière, ça se bouscule et le safety-car intervient.
A la reprise, Frederick du haut de ses 14 ans, klaxonne comme un propriétaire d’E46, mais le leader est imperturbable. Le jeunot se fait une chaleur sur un freinage, donnant de l’air à Askew. Le poursuivant préfère alors assurer, d’autant plus que Thompson se rapproche…

Askew est donc impérial à Barber Park. Frederick est de nouveau 2e (mais il devrait tôt ou tard gravir la dernière marche…) et Thompson, 3e.

Avec trois succès en quatre courses, Askew fait déjà le break, à 122 points. Le jeune loups Frederick se retrouve exæquo avec VeeKay, à 88 points. Thompson est 4e, à 79 points.

Indy Lights

Kyle Kaiser (Juncos) part en pole.

Beaucoup de cafouillage au départ. Lors du tour de lancement, Aaron Telitz (Belardi) se paye Shelby Blackstock (Belardi.) La direction de course annule le départ. Kaiser ralenti, mais Colton Herta (Andretti-Steinbrenner) conserve son allure et il plante son nez dans l’aileron du poleman. Quant à Santiago Urrutia (Belardi), il se fait lui harponner par Pato O’Ward (Pelfrey.) Herta, Telitz, Urrutia et O’Ward sont quittes pour un tour aux stands.
Le peloton s’élance finalement, avec Kaiser, Nico Jamin (Andretti) -promu 2e- et Neil Alberico (Carlin), désormais 3e. Le Français saisit l’opportunité et se débarrasse vite-fait de Kaiser. Alberico tente de l’imiter et la lutte avec le leader déchu permet à Jamin de s’échapper.

Jamin devient ainsi le cinquième Français vainqueur en Indy Lights. Kaiser et Alberico complètent le podium.

La course 2 est la 400e de l’histoire de l’Indycar (en prenant en compte celles disputées en prologue de l’Indycar.) Il pleut le dimanche matin et les qualifications sont annulées. L’ordre de départ est celui du classement.

Herta part ainsi devant Kaiser et Telitz. Zachary Claman de Melo (Carlin) et O’Ward s’accrochent au premier virage. Ils rentrent tous les deux aux stands pour abandonner, mais la course est neutralisée. Jamin a juste eu le temps de doubler Telitz.
Au restart, Herta est surmotivé. Il sème Kaiser.

Herta reçoit la coupe du vainqueur des mains de celui qui avait remporté la 300e, James Hinchcliffe. Kaiser et Jamin l’encadrent.

Bon week-end malgré tout pour Herta, qui prend le large, à 101 points. Kaiser est le nouveau 2e, à 85 points. Tandis que Jamin passe 3e, à 75 points.

Indycar

Dans le paddock de Barber Park, il y a un invité remarqué : Fernando Alonso. Il monte même à bord d’une Indycar d’Andretti.

Pour la deuxième fois cette saison, Will Power (Penske) est le plus rapide des essais.

C’est le robot Asimo qui donne l’ordre de démarrer les moteurs. Un tour de lancement plus tard, Power part devant Helio Castroneves (Penske.) Scott Dixon (Ganassi) a chipé la 3e place à Simon Pagenaud (Penske.) Josef Newgarden (Penske) double James Hinchcliffe (Sam Schmidt) pour le gain de la 5e place. Ryan Hunter-Reay (Andretti) tente d’imiter son compatriote. Hinchcliffe se défend et « RHR » perd un aileron. Drapeaux jaunes. Hunter-Reay perd un temps précieux aux stands. Tandis que Marco Andretti (Andretti) se plaint de problèmes mécaniques.
A la reprise, Newgarden s’impatiente derrière Pagenaud. Sans complexe, la nouvelle recrue de Penske double le champion en titre ! Puis c’est la valse des arrêts aux stands. Castroneves se retrouve brièvement en tête. Mauvais calcul pour Ganassi : Dixon tombe au 4e rang, derrière Power, Newgarden et Castroneves. Le Néo-zélandais arrivent à doubler le Brésilien. Ensuite, il ne se passe pas grand chose. Spencer Pigot (Carpenter) effectue une tête-à-queue à l’entrée du dernier tiers de la course. C’est l’embouteillage dans les stands !
Au drapeau vert, Power est cette fois poursuivi par Dixon et Newgarden. Charlie Kimball (Ganassi), qui ne s’est pas arrêté, mène la danse. Newgarden double Dixon, passant virtuellement 2e. Kimball rentre enfin aux stands, mais Power en profite à peine : victime d’une crevaison lente, il doit s’arrêter lui aussi. Voilà Newgarden en leader ! Malgré le forcing de Dixon, le jeune Américain reste devant.

Premier succès avec Penske pour Newgarden. Dixon termine 2e et Pagenaud, 3e.
Sébastien Bourdais (Dale Coyne) est 8e.

Au classement, Bourdais reste leader, avec 117 points. Néanmoins, entre lui et le 5e (Hinchcliffe), il n’y a que 15 points ! Dixon passe 2e, 111 points. Newgarden, le héros de Barber Park, est 3e à 110 points. Juste devant Pagenaud, 4e à 106 points.

Crédits photos : GM (photos 1, 10 et 11), US F2000 (photos 2 à 5), Indy Lights (photos 6 à 9) et Dale Coyne (photo 12.)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz