Accueil Audi Résultats et brèves des autres disciplines de la semaine 11 de 2017

Résultats et brèves des autres disciplines de la semaine 11 de 2017

144
1
PARTAGER

Ce week-end, il y a de l’Asia Formula Renault à Zhuhai. Leong Hon Chio s’y offre un doublé pour le compte de Black Arts Racing. Et comme d’habitude, il y a pas mal de « brèves ».

Asia Formula Renault

La cousine Chinoise de la FR 2.0 repart. Le Chinois de Macao Leong Hon Chio (déjà victorieux en F4 China) est le fer de lance de Black Arts Racing. Il fera équipe avec le Monégasque Louis Prette. En face, Asia Racing Team compte sur le Chinois Daniel Lu. Les autres ont plutôt vocation à faire de la figuration, comme le vétéran Victor Yung (PS Racing.) Il y a 22 voitures à Zhuhai, dont un petit tiers de « B » (NDLA : auparavant, la proportion était inversée.) Dans le « B », il y a une débutante : « Grace » Gui Meng (SD Motorsports.)

Leong décroche une pole logique, battant le chrono 2016 de Josh Burdon.

Le samedi, Leong contient Lu. Prette joue les observateurs. Pavan Ravishankar (Black Arts Racing) arrive plus ou moins à suivre, mais le reste du peloton est à la rue. Le Philippin Iori Kimura (PS Racing) renonce après deux passages. Six tours plus tard, un concurrent sort violemment et c’est un drapeau rouge.

On a un podium complètement inédit avec Leong, Lu et Prette.

Le dimanche, il pleut des cordes à Zhuhai. Les quatre premiers tours ont lieu derrière la voiture de sécurité. Lorsqu’elle relâche le peloton, Prette, alors 4e, glisse. Il reprend la piste en milieu de peloton. Par chance pour lui, il y a un incident, synonyme de safety-cars.
Grâce au regroupement, Prette enrhume le peloton au drapeau vert et il remonte jusqu’au 3e rang.

Ainsi, on retrouve le tiercé de la course 1 : Leong, Lu et Prette.

EuroFormula Open

La saison de Marta Garcia aura duré le temps d’un unique test ! Campos vient d’annoncer que Simo Laaksonen occupera sa monoplace pour 2017.

F 3.5 V8

La F 3.5 V8 s’offre un test de pré-saison au Motorland Aragon. Il y a 12 voitures présentes. L’an dernier, les Français étaient le plus gros contingent. C’est année, il y en a… Zéro. La grande surprise, c’est la présence de Nelson Mason chez Teo Martin. En 2013, le Canadien était l’une des bonnes surprises de l’EuroFormula Open. Parfait inconnu, il avait animé le début de saison, mais Ed Jones (aujourd’hui en Indycar) l’a battu sur le fil. Ca lui avait valu une invitation au Grand Prix de Macao. En 2014, il avait tenté sa chance en GP3 avec une équipe Hilmer en pleine tempête. On l’avait aperçu au test collectif de la FR 3.5, fin 2014. Puis Mason s’est évaporé aussi soudainement qu’il est apparu… Après deux saisons blanches, le voilà de retour, comme si de rien n’était ! A suivre ?

Formula Masters

En 2017, la Formula Masters ne bénéficiera plus du soutien de l’Audi R8 LMS Cup. Ca ne tombe pas au bon moment pour une série qui sort d’une saison maussade (avec une demi-douzaine de pilotes à peu près à temps plein.) Mais les promoteurs y croient.

Pour l’instant, il n’y a qu’un unique volontaire, Ben Grimes (PRT.) « Pinoy Bae » (oui, c’est son surnom officiel) est issu de la F4 SEA.

SMP F4

La grille de la F4 SMP se remplit petit à petit. Juuso Puhakka est le premier représentant de la Finlande. Ainsi de la FR 1.6 Nordic, il est apparu l’an dernier en F4 Spain (qui, rappelons-le, est une émanation de la SMP F4.) Quelques jours plus tard, il est rejoint par un compatriote, le redoublant Tuomas Haaplainen. Ce qui nous fait six inscrits.

Audi Sport TT Cup

Pour sa troisième saison, elle change presque tout ! Seuls des seconds couteaux comme Milan Dontje (petit-frère d’Indy Dontje) et Philip Ellis restent. Drew Ridge, lui, a déjà disputé la finale 2016. Keagan Masters tentera de poursuivre la tradition des Sud-Africains véloce (qui remonte à la Scirocco R-Cup.) Yannick Brandt et Finlay Hutchinson passent aux « caisses à portes » après une saison modeste en monoplace (respectivement en ADAC F4 et en FR NEC.) Enfin, signalons la présence de deux jeunes filles, Fabienne Wohlwend et Vivien Keszthelyi.

Willy T. Ribbs

Willy T. Ribbs mériterait sans doute un biopic. Bon animateur de la Transam, au début des années 80, Bernie Ecclestone lui proposa un test chez Brabham. On le retrouva ensuite en IMSA. Grâce à des personnalités noires (dont Bill Cosby), il réunit le budget pour disputer les 500 miles d’Indianapolis 1991. Il couru ensuite des bouts de saisons avant de tenter une reconversion en Nascar. L’Indy Racing League, en mal de pilotes, le rappella à la fin des années 90. Puis il disputa une saison à peu près complète de Nascar Truck avec Dodge (photo.) Mais lorsqu’on est noir, avec un pilotage plutôt viril et que l’on a un tempérament explosif, voir bagarreur, difficile de percer. Après une longue éclipse, il réapparu en 2011 comme patron d’Indy Lights et mentor du métisse Chase Austin. Il a même pris le volant de la voiture, à 56 ans…

S’il réapparait, ce n’est pas parce qu’il cherche un volant, mais parce ce que MaxSold annonce une grande enchère. L’ex-pilote met en vente ses trophées et sa maison. Visiblement, il a besoin d’argent. Espérons qu’il arrivera à rebondir.

Ashwin Sundar

Ashwin Sundar était un pilote Indien. Il a remporté la MRF 1600 en 2010, 2011 et 2013 ! Par contre, lorsqu’il s’essayait à la MRF 2000, il devenait invisible. C’était la démonstration criante de l’écart de niveau entre les meilleurs Indiens et les seconds couteaux Européens. Depuis 2013, il semblait s’être éloigné des circuits.

Il est mort dans un accident de la route. Son épouse est également décédée. Il avait 27 ans.

Crédits photos : FRD (photos 1 à 4), EuroFormula Open (photo 5), Formula V8 (photo 6), FMCS (photo 7), SMP F4 (photo 8), Audi (photo 9), Dodge (photo 10) et MRF (photo 11.)

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Résultats et brèves des autres disciplines de la semaine 11 de 2017"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
klm
Invité

ça me toujours dur la mort d’un amoureux de la vitesse.

wpDiscuz