Accueil Audi Résultats et brèves des autres disciplines

Résultats et brèves des autres disciplines

87
0
PARTAGER

La fête de VW à Shanghai et celle de Renault à New Delhi, voilà le programme du week-end.Audi R8 LMS Cup

C’est désormais un événement annuel. Volkswagen se réserve le circuit F1 de Shanghai et y organise une fête à sa propre gloire. Et cette année, il refera la même chose à Macao, dans 15 jours !

En piste, rien de très neuf. Impérial aux essais, Alex Yoong domine la course 1. Au 9e tour, Cheng Cong Fu tente un abordage digne d’un Jason Plato. Mas c’est son Audi qui part dans le décor. Le temps de revenir en piste et Adderly Fong est passé. Cheng doit alors repousser Rahel Frey pour le gain de la 3e place.
D’où un podium Yoong – Fong -Cheng.

Dans la course 2, Frey effectue un départ canon, laissant sur place Yoong. Cheng et Marchy Lee en sont si étonnés qu’ils se percutent. L’éphémère pilote McLaren ne repart pas. Fong, 7e, tente une remontée. De dépassements en dépassements, il rattrape Lee, 3e. Mais ce dernier tient le coup. En tête, Frey devient la première femme victorieuse en R8 LMS Cup. Yoong, 2e, a de quoi être heureux : avec 186 points, contre 162 pour Fong, le titre est quasiment dans la poche.

Porsche Carrera Cup Asia

La voiture N°9 est un peu particulière : Sean Edwards aurait du la piloter à Shanghai. Son compatriote Ben Barker prend le relais. Notez que le pilote originel, Wang Jian Wei, a complètement disparu des radars à l’été. Officiellement, le champion B 2011 est retenu par des « problèmes familiaux ».

Aux essais, comme d’habitude, Earl Bamber est devant. Il est désormais à deux doigts du titre. Alexandre Imperatori, champion 2012, effectue un baroud d’honneur en étant 2e. Martin Ragginger, dernier rival de Bamber, est 3e, devant Barker.

Dans la course 1, Bamber effectue un sans-faute. Imperatori ne verra que l’arrière de sa 911. Ragginger et Barker se battent comme des chiffonniers pour le bronze. L’Autrichien a le dernier mot dans l’ultime passage. A domicile, les Chinois sont invisibles. Ho Pin-Tung, 7e, est le meilleur d’entre eux.

En s’imposant, Bamber décroche le titre 2013. Ragginger, 3e, est vice-champion. 6e, Rodolfo Avila est mathématiquement hors de portée pour la 3e place finale.

La course 2 est donc une course pour l’honneur. Le poleman Ragginger chausse des pneus neufs est il se retrouve sur orbite. Bamber assure la 2e place, devant Barker (dont c’est donc le premier podium dans la discipline.) Zhang Da Sheng, meilleur Chinois, est 6e.

Bamber est un pilote de Toyota Racing Series. Faute de débouchés, le Néo-zélandais devient moniteur de pilotage. Il signe son retour à la compétition avec un titre. Après une demi-saison pour réapprendre, il enchaine les victoires et s’impose avec 217 points. Ragginger, pilote Porsche Junior, termine 2e à 198 points. Le vétéran Avila, coach d’Asia Racing Team, est 3e à 169 points.
Les années passent et les Chinois n’arrivent pas à briller. Ho-Pin Tung, le premier à gagner en Carrera Cup Asia, termine 5e. Pourtant, sur le papier, l’ex-pilote d’essai de Williams,  de Renault et de Lotus est censément plus rapide que les hommes qui le précèdent !

A Macao, les Carrera Cup rouleront hors championnat, avec Sébastien Loeb en vedette américaine.

Formula Masters China

C’est la finale du championnat. La prochaine manche, Macao, sera hors classement. En vue de Macao justement, le gentleman-driver Thomas Luedi (KCMG) et « l’ex-futur » Dan Wells (KCMG) rejoignent le peloton. « Andy » Chang Wing Chung (Eurasia), aperçu cette année en FF, est également sur la grille.

Il y a une lutte pour le titre entre Aidan Wright (Meritus), Afiq Yazid (Meritus) et Akash Nandy (KCMG.) Néanmoins, aux essais, c’est un tiers qui décroche la pole : Tanart Sathienthirakul (Eurasia.)

Au feu vert de la course 1, Nandy dépasse Sathienthirakul. Yazid est 3e, tandis que Wright, pris dans le chahut du départ, se retrouve 8e. Le pilote Thaïlandais se dédouble de Nandy et file vers sa première victoire. En vue de l’arrivée, Nandy commet une erreur de pilotage. Yazid et Matthew Solomon (Eurasia) saisissent l’opportunité pour passer 2e et 3e.

Le samedi après-midi, Yazid est en pole. Derrière, ça se bagarre entre Nandy, Solomon et Sathienthirakul. De quoi faire les affaires du Malaisien, qui s’échappe. Le Thaïlandais dépasse l’Anglais de Hong-Kong, puis le Malaisien. Un Nandy qui s’effondre au cours de la course, laissant passer Solomon et Wright, revenu des limbes.

D’où un podium Yazid, Sathienthirakul, Solomon. Le Malaisien est désormais en tête du classement et il peut rêver à un sacre dominical…

Le dimanche, Nandy dépasse le poleman Yazid et prend les commandes. Wright, surexcité, s’offre Sathienthirakul et Yazid dans le premier tour ! Luedi cale au milieu de la piste et le safety-car sort. Au restart, Nandy tombe en panne. Wright est donc le nouveau leader. Derrière, Yazid et Sathienthirakul se battent pour le 2e rang. Le Malaisien a l’avantage, mais il est rétrogradé a posteriori pour avoir violemment fermé la porte au Thaïlandais.

Wright s’impose devant Sathienthirakul et Yazid. Un succès synonyme de titre pour l’Australien.

Ainsi, Aidan Wright est le premier champion de la Formula Masters China (ou le troisième de la Formula Pilota China.) Avec 210 points, il devance de 2 unités Yazid. Nandy est 3e, à 163 points.
Solomon, habitué des podiums en fin de saison, échoue au 5e rang, à 125 points. C’est l’une des grandes révélations et grâce à ses apparitions en FR ALP et en GT (avec Mika Häkkinen), il gagne une dimension « internationale ». Belle performance de Sathienthirakul, 7e à 115 points, alors qu’il manque le début de saison.

La Formula Masters China, c’est la Formula Pilota China, avec les pilotes de JK Racing Asia. Par rapport à la première, elle évite les seconds couteaux venus d’Europe pour des raisons financières. Par rapport à l’ex-Formula BMW Pacific, elle réussit à maintenir un plateau à peu près constant au cours de l’année. L’appui de VW permet de lui donner davantage de visibilité.

Comme les Carrera Cup, les FMC rouleront pour la gloire à Macao.

Dans le « moins bien », il y a les Chinois. Les Pu Ju Jin, Yuan Bo, Zou Si Rui et autres Yin Hai Tao ont été abonnés à la queue de peloton. Par contre, on les a fréquemment vu causer des accidents. Une déception pour des pilotes qui sont arrivés auréolé de victoires en Scirocco R-Cup ou en Asia Formula Renault.

Scirocco R-Cup China

Fin de saison en Scirocco R-Cup China, toujours à Shanghai. Dans la course 1, Thomas Fjordbach s’impose devant Andrea Reggiani et Bao Jing Long.

Le lendemain, Bao a besoin d’une 2e place pour être le premier champion Chinois de la discipline. Contrat rempli. Reggiani a beau gagner la course 2, il sera vice-champion. La domination des Italiens est brisée.

A Macao, une Scirocco R-Cup spéciale mixera pilotes des championnats allemands et chinois avec des « légendes ».

MRF 2000

En marge du Grand Prix d’Inde, la discipline monoplace entame sa deuxième saison. Le promoteur ne s’en cache pas : pour avoir des « stars », il agite le chéquier.

Ainsi, parmi nos mercenaires 2013-2014 ont retrouve beaucoup d’Anglais. Rupert Svendsen-Cook (vu en British F3 ; coach de Double R), Laura Tillett (ex-pilote d’essai du kart Caterham), Sam Brabham (qui a débuté cette année, via la FF) et Sean Walkinshaw (vu cette année en Euro F3 Open.) Arthur Pic (pilote de FR 3.5) et le gentleman-driver Christophe Mariot (qui a débuté en Formula Middle East à 46 ans) représenteront la France. Tio Ellinas et Ryan Cullen débarquent ensemble du GP2. Enfin, Parth Gorpade et Ashwin Sundar essayeront de relever le niveau des Indiens (invisibles en 2012-2013.)

Aux essais, Pic décroche la première pole 2013-2014 du MRF 2000. Il devance Ellinas.

Pic effectue la course 1 en tête, toujours devant Ellinas. Pour la 3e place, Sam Dejonghe et Yudai Jinkawa (deux des rares redoublants) se débarrassent vite de Tincknell, puis ils se battent entre eux. Le Japonais finit par dominer le Belge.

Pour la course 2, le poleman Walkinshaw ne fait pas illusion. Svendsen-Cook le dépose, tout comme Dejonghe. Cette fois, c’est après le Belge que Ellinas court. Mais de nouveau, le pilote de GP3 reste derrière.

Auto GP

La semaine prochaine, l’Auto GP organisera des essais collectifs. Objectif : pousser de nouvelles têtes dans la discipline. Alessio Rovera (champion de Formula Abarth) et son dauphin, Michele Beretta seront chez Ibiza Racing.

Jordan Oon, qui multiplie les allers-retours entre l’Europe et le Pacifique sera chez Ghinzani. Artem Markelov, vice-champion de F3 ATS, sera chez Zele.

Parmi les nombreux noms, notez qu’il y aura deux femmes : Valeria Carballo (avec Ibiza Racing) et Michaela Cerruti (avec Super Nova.)
On retrouvera également des redoublants comme Kimiya Sato (Euronova), Sergio Campana (Ibiza Racing) ou Tamal Pal Kiss (Virtuosi.) En revanche, aucune trace de Roberto La Rocca. Et vu qu’il est Vénézuélien, on ne peut pas écarter certaines hypothèses

Crédits photos : Formula Masters China (photo 1 et 9 à 14), Audi (photos 2 et 3), Asia Racing Team (photo 4), Carrera Cup Asia (photos 5 à 8), Volkswagen (photo 15), MRF (photos 16 et 17) et Formula Abarth (photo 18.)

A lire également :
Résultats et brèves des autres disciplines

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz