Accueil F3 Résultats et brèves des autres disciplines pour la semaine 36

Résultats et brèves des autres disciplines pour la semaine 36

138
0
PARTAGER

Beaucoup d’actions ce week-end chez les « autres disciplines ». En cette fin de saison, entre ceux qui veulent garder la tête d’un championnat, ceux qui veulent leur barrer la route, ceux qui veulent juste briller un peu pour sauver l’année, c’est chaud-bouillant ! Matheus Leist, en British F3, est le seul champion du week-end. Les autres vont encore se battre un peu…

British F3

Faute de budget, les Tatuus/Cosworth de Hillspeed sont au garage. Pour 2017, l’équipe a trouvé une solution avec Cliff Dempsey. Les deux structures fusionnent, tant pis pour la FF1600 (et le Team USA Scholarship ?) La nouvelle entité a déjà un pilote : le Britannique Jordan Cane, vu en F1600 et en US F2000.

british-f3-1

En attendant, c’est la finale, à Donington. Omar Ismail (Chris Dittmann) réintègre le peloton après un an d’inactivité.

Ils sont quatre à viser le titre (encore que Toby Sowery -Lanan- aurait besoin que le sort s’acharne sur ses trois rivaux.) C’est un cinquième qui décroche la pole : Ben Hingeley (HHC.)

british-f3-2

Ricky Collard, leader du championnat, est victime de plusieurs pannes de cerveau. Ainsi, il oublie de tourner à la chicane, ce qui lui coute plusieurs places. Hingeley, lui, est d’emblée poursuivi par Matheus Leist (Double R.) Peu habitué à mener, le leader craquer. Leist et Harrison Scott (HHC) le doublent. Derrière, Collard s’accroche avec Enaam Ahmed (Douglas) et il sort des points. Comme d’autres, Jeremy Wahome (Chris Dittmann) veut se mettre en valeur durant la finale. 5e, derrière Sowery, il effectue un tête à queue. Safety-car.
A la reprise, Collard s’accroche avec Enzo Bortoleto (Double R) et c’est un drapeau rouge. En tête, Leist sort et Scott est en tête.

A cause du drapeau rouge, le classement final est celui de l’avant-dernier tour. Leist récupère la 1ère place et comme Collard ne marque pas de points, c’est le nouveau leader ! Scott et Hingeley complètent le podium.

british-f3-3

Eugene Denyssen (SWR) est en pole. Sowery, hors course pour le titre depuis la veille, bondit au départ et passe 2e. Aleksanteri Huovinen (Double R) est 3e. Hingeley a tout le mal du monde à démarrer. C’est un miracle que personne ne le percute. Quelques tours plus loin, Collard retombe sur Bortoleto et le Brésilien se retrouve la tête à l’envers. Pas de bobos, mais un safety-car.
Huovinen se fait surprendre par des pneus froids. Il termine un freinage dans le rail et Thomas Maxwell (SWR) passe 3e. Sowery double Denyssen et il prend les commandes. Collard, remonté dans le top 10, s’offre une excursion hors-piste.

Sowery, Denyssen et Maxwell montent donc dans cet ordre sur le podium.

british-f3-5

On s’attend à une lutte Collard-Leist pour la dernière de 2016. Il y a effectivement de l’action, mais elle ne concerne pas les deux pilotes !
Hingeley, décidément maudit, tombe en panne dans le tour de formation. Il en faut un deuxième. Au feu vert, Sowery largue les amarres. Thomas Randle (Douglas) double Scott et il s’en prend à Ahmed, le 2e. Huovinen et Bortoleto s’accrochent et il y a neutralisation.
A la reprise, Randle harcèle Ahmed, en vain. Idem entre Collard et Leist, en lutte pour la 5e place.

Sowery, Ahmed et Randle forment le dernier podium du British F3 2016. Un podium des animateurs du début de saison, invisibles ensuite.

british-f3-6

Avec 493 points, Leist est le premier champion du British F3. C’est également le premier titre de Double R, hors du « vrai » British F3. Son équipe aimerait bien accompagner le Brésilien en F3 (et ressusciter leur structure.) Comme l’an dernier, en F4 MSA, Collard s’est désuni lors du dernier meeting, perdant le titre. Il finit 2e à 466 points, alors qu’il menait depuis la mi-championnat. Les optimistes diront qu’il a décroché in extremis un baquet pour 2016 et que finir là est déjà un exploit. Autre pilote au mental défaillant, Sowery, 3e à 457 points. L’ex-champion de F3 Cup et de MRF 2000, a montré son talent après une année quasi-sabbatique.

british-f3-4

EuroFormula Open

L’EuroFormula Open se rend sur le Red Bull Ring. La revenante Tatiana Calderòn (RP Motorsport) affole les chronos. Mais c’est « Ferdinand Habsburg » (Drivex) qui décroche la pole. Ayant déjà roulé sur le Red Bull Ring en FR NEC et en GP3, Habsbourg et Calderòn sont rétrogradés. Colton Herta (Carlin) part premier.

eurof3-1

Au feu vert, Herta contrôle Leonardo Pulcini (Campos.) 3e sur la grille, Diego Menchaca (Campos) perd les pédales. Plusieurs pilotes ne peuvent éviter le Mexicain en perdition. Antoni Ptak (RP Motorsport), Kantadhee Kusiri (RP Motorsport), Vladimir Atoev (Teo Martín Motorsport), Daniil Pronenko (BVM Racing) et Gulhuseyn Abdullayev (Campos) restent sur le carreau.
A la reprise, Herta reste devant Pulcini. L’Italien part large et à son retour en piste, le peloton est passé. Habsbourg hérite du 2e rang. L’Austro-Hongrois fait le forcing, puis il part jardiner. Il ne perd pas de place, mais il a compris la leçon.

Premier succès en EuroFormula Open pour Herta, devant Habsbourg et Calderòn.

eurof3-2

Le dimanche matin, c’est Herta le plus rapide.

eurof3-3

Le dimanche après-midi, Herta, Pulcini et Habsbourg arrivent dans cet ordre à la chicane. L’héritier du Kaiser est alors trahis par son moteur. Il perd des places avant de devoir renoncer. Ptak hérite du 3e rang. Le Polonais se montre trop fébrile. Pour contenir Menchaca, il trouve un raccourci, ce qui lui vaut une pénalité et en prime, il sort de la piste.

Doublé de Herta. Pulcini, 2e, repart sa bévue de la veille. Menchaca est 3e.

eurof3-4

Au classement, Pulcini, 1er à 192 points prend une sérieuse option sur le titre. Habsbourg, 2e à 145 points, a du mal à suivre. Menchaca, 3e à 103 points, a longtemps semblé seul son île. Mais grâce à son hold-up sur le ‘Ring, Herta, est en embuscade…

eurof3-5

F 3.5 V8

On reste sur le Red Bull Ring avec la F 3.5 V8. Signalons la présence de Marco Bonanomi (RP Motorsport), d’ordinaire pilote Audi en GT. L’ex-vice-champion d’Euro F3000 n’avait plus touché une monoplace depuis le GP2, en 2009.

Louis Delétraz (Fortec) est pour la première fois le plus rapide des essais.

f-3-5-v8-1

Le poleman se fait surprendre par Matthieu Vaxivière (SMP) au feu vert. Egor Orudzhev (Arden) double le Suisse un peu plus loin. Delétraz se dédouble, le Russe tente de repasser et c’est le contact. Orudzhev rentre aux stands pour abandonner. Tom Dillmann (AVF) passe 3e. En vue de l’arrivée, Alfonso Célis (AVF) et René Binder (Lotus) s’accrochent. Le safety-car intervient.
Pas de changement à la reprise. Malgré Delétraz, Vaxivière déroule.

Premier succès 2016 pour Vaxivière. Delétraz et Dillmann l’encadrent sur l’estrade.

f-3-5-v8-2

Matevos Isaakyan (SMP) décroche la pole dominicale.

f-3-5-v8-3

Au feu vert, Isaakyan garde le contrôle. Il est aidé, il est vrai, par la lutte entre Delétraz et Vaxivière pour la 2e place. Le Suisse a le dernier mot. En queue de peloton, Giuseppe Cipriani (Durango) fait gravier et il se retrouve arrêté dans la trajectoire. Safety-car.
Ensuite, c’est la valse des arrêts. Delétraz est le premier des hommes de tête à s’arrêter, suivi par Vaxivière et Isaakyan. Aurélien Panis (Arden), Dillmann sont les nouveaux leaders, devant Isaakyan. Yu Kanamaru (Teo Martin) et Roy Nissany (Lotus) s’accrochent. Le Japonais crève et l’Israélien perd son aileron avant, mais la course continue.

Deuxième succès pour Panis, entouré par Dillmann et Isaakyan.

f-3-5-v8-4

Avec ces deux nouveaux podiums, Dillmann se maintien en tête, à 189 points. Delétraz perd du terrain à 149 points. Panis passe 3e, à 147 points.

f-3-5-v8-5

CFGP

Quatrième manche de CFGP, à Shanghai. La finale aurait lieu à Zhuhai ; ce sera la première fois qu’un championnat de CFGP aura cinq manches. L’an prochain, Ningbo se joindra à la ronde. Le hall d’exposition attenant au site est déjà prêt et il accueille le China Auto Salon. Ce n’est qu’un salon de l’accessoire bas de gamme, avec jackytuning et modèles en microjupes (les trois piliers des salons chinois du tuning.) Néanmoins, Geely annonce que demain, il dépassera le SEMA Show et le Tokyo Auto Salon !

Le présent, c’est Shanghai et He Zhijian (Unlimited Life) est en pole.

cfgp-1

He effectue un bon départ. Pour autant, Yi Shangzong (Beijing Team) arrive à le rattraper, puis à le doubler. Puis Tai Yi (Beijing Team) s’approche des deux voitures et les double dans la foulée. On a donc deux changements de leaders durant le premier tour ! Une petite pluie tombe sur la piste et le peloton ralenti, sauf Heng Min (académie de police de Pékin), qui s’offre He, puis Yi. Tai ne tarde pas à laisser passer le policier. Puis l’ex-leader effectue un tête à queue. Yi et He ont le temps de passer. Pas le temps de célébrer : le poleman part à son tour dans le décor. Tai repasse 3e. Mais en vue de l’arrivée, son moteur expire. Long Lingyun (360 mobile) hérite de la médaille de bronze.

Au terme de cette course folle, Heng, Yi et Long montent sur le podium.

cfgp-2

Zheng Wan Cheng (Star Car) est en pole le dimanche. Wu Min (23rd driver) le met d’emblée sous pression. D’autant plus que Yi, He et Tai remontent fort. Wu finit par trouver l’ouverture. Yi double le leader déchu peu après. Wu tente de faire le break. Il en oublie de prendre un virage. Par chance pour lui, Yi n’a pas le temps de passer. Wu réussit ensuite à contenir le vétéran.

Premier succès en CFGP de Wu, encadré par Yi et Zheng.

cfgp-3

F4 China

BlackArts Racing débute avec le Singaporien Pavan Ravishankar. Le gros du plateau est fourni par Asia Racing Team et ses cinq voitures. Maxx Ebenal est de retour, tout comme Leong Hon Chio, d’ordinaire présent en FMCS. Notons les débuts de Zheng Jia Nian, toujours chez Asia Racing Team. Avec un tel contingent, on n’est guère surpris de trouver un de leur pilote en pole, en l’occurrence Ebenal.

f4-china-1

Au feu vert, Bruno Carneiro (UMC) perd la 2e place au profit de Leong. L’Américain parvient à se dédoubler dans le premier tour. Wu Ruopeng (Asia Racing Team) profite de la déconcentration de Leong pour le doubler. Carneiro double ensuite Ebenal, tandis que Zhao repasse Wu. Puis Leong double brièvement Ebenal. Le Canadien se dédouble. Wu, en embuscade, ne parvient pas à repasser Leong.

Nouveau succès de Carneiro, devant Ebenal et Leong. Comme ce dernier est trop jeune pour la F4 China, Wu hérite du 3e rang.

f4-china-2

Au départ de la course 2, Carneiro loupe son départ et il gène Ebenal. Du coup, Leong prend les commandes. Le jeune pilote de FMCS prend le large.

Victoire de Leong face à Ebenal et Carneiro. A cause de son jeune âge, Leong est privé de podium. Ebenal et Carneiro montent sur l’estrade avec Lin Taian (Beijing Team.)

f4-china-3

Il pleut lors de la course 3. Le départ a lieu derrière le safety-car. Leong, en tête, se piège durant le tour de lancement et finit dans le rail. Il est décidé d’effectuer un second tour de lancement et de réduire d’autant la course.

Lorsque le safety-car s’efface, Carneiro commet une erreur. Ebenal prend les commandes, tandis que Lin et Wu talonnent l’Américain. Le protégé de Geely part de nouveau à la faute et les deux poursuivants passent. Wu espère alors une glissade de Lin. Mais c’est l’ex-champion de CFGP qui chute. Carneiro repasse 3e. Il talonne Lin et réussit à trouver une solution juste avant le damier.

Cette fois, Ebenal est le vrai vainqueur. Carneiro est 2e, cimentant son avance au championnat. Lin, 3e, sauve l’honneur des Chinois.

f4-china-4

Henry Surtees Challenge

Le problème des « volants », c’est souvent l’absence de débouchés. Depuis qu’il a remporté l’Henry Surtees Challenge 2016, Piers Prior s’est contenté d’un test en British F4 et une manche de MINI Challenge. Ainsi qu’un test en FR 2.0, qui faisait parti de la prime.

Pour 2017, la fondation Henry Surtees a fait le tour des équipes. Le lauréat 2017 aura droit à une demi-journée d’essai en Clio Cup, une journée en Ginetta G40 GT5 (et un tour en G55 GT4 s’il a le niveau), une journée en British F4 (et un tour de simulateur de F3) et une journée de British F3. De quoi sérieusement mettre le pied à l’étrier.

henry-surtees

Crédits photos : EuroFormula Open (photos 1 et 8 à 12), British F3 (photos 2 à 7), Formula V8 (photos 13 à 17), CFGP (photos 18 à 24) et Carlin (photo 25.)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz