Accueil Constructeurs chinois Pékin passe en revue sa liste officielle des voitures électriques et hybrides

Pékin passe en revue sa liste officielle des voitures électriques et hybrides

204
2
PARTAGER
JAC iEV6S

Pour obtenir des subventions en Chine, une voiture ne doit pas uniquement être électrique ou hybride rechargeable. Elle doit aussi figurer sur la liste officielle des véhicules autorisés.

Depuis le début des incitations à l’achat de NEV (New Energy Vehicle), soit les électriques, hybrides rechargeables et pile à combustible, le gouvernement de Pékin tient à jour une liste des modèles donnant droit à ces subventions. En 5 ans, les différentes versions de la liste ont ainsi autorisé quelques 2193 véhicules (voitures, bus, camions). Mais suite à des gros problèmes de fraudes, la liste a été entièrement remise à zéro au début de l’année.

Le gouvernement vient donc de publier la nouvelle liste. qui ne compte pour le moment que 185 véhicules. L’offre des principaux constructeurs automobiles y est intégrée : BAIC, Changan, Chery, BYD, Geely, JAC…

Plus important encore, les nouvelles règles ouvrent aussi la porte aux dernières technologies de batteries. Jusqu’à présent, les batteries Lithium NMC (Nickel Manganèse Cobalt) ne donnaient pas droit à des subventions, et les constructeurs continuaient donc à utiliser des batteries Lithium-Fer-Phosphate.

Une évolution qui accompagne aussi l’assouplissement des règles pour l’implantation des producteurs de batteries étrangers en Chine. Et qui doit permettre aux constructeurs locaux d’améliorer leur offre pour être plus compétitifs à l’export. Pour Pékin, l’émergence du véhicule électrique est en effet vue comme une chance pour sortir ses constructeurs de l’anonymat sur la scène internationale.

Source : Automotive News China

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Pékin passe en revue sa liste officielle des voitures électriques et hybrides"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
amiral_sub
Invité

le VE est une rupture technologique. Comme lors de chaque rupture technologique, de nouveaux acteurs apparaissent. Ceux qui ne s’adaptent pas disparaitront. Que voit-on aujourd’hui? Tesla est apparu, Renault-Nissan s’adapte, Huydai-Kia s’adapte, Byd est apparu, les constructeurs Chinois cités s’adaptent. Quid des autres ? Qui va va voir ses ventes suivre la courbe de vente des VE? Parce que faut pas rêver, les Chinois ne pourront pas techniquement avoir des véhicules thermiques.

SGL
Invité

« l’émergence du véhicule électrique est en effet vue comme une chance pour sortir ses constructeurs de l’anonymat sur la scène internationale. »
Une chance pour Renault et une voie à prendre pour DS pour le futur ?

wpDiscuz