Accueil Historique Le retour de la Jaguar XK140 « Le Mans » au Mans…

Le retour de la Jaguar XK140 « Le Mans » au Mans…

255
2
PARTAGER

Les amateurs de modèles réduits connaissent bien cette voiture : cette Jaguar XK 140 N°6 a participé aux 24 heures du Mans 1956 et elle a été reproduite par plusieurs miniaturistes. 60 ans après, elle se rend une deuxième fois dans la Sarthe.

Robert Walshaw a une réputation d’aventurier. En 1952, avec deux autres hommes, il quitte Londres à bord d’une Humber Snipe. 13 jours, 9 heures et 6 minutes plus tard, ils arrivent au Cap, en Afrique du Sud. Un record. En 1954, il dispute plusieurs épreuve britanniques, sur circuit, à bord d’une Lotus MK VI.

Prochain challenge : les 24 heures du Mans 1956. L’ACO, qui fête ses 50 ans, s’est brouillée avec la FIA et l’épreuve ne compte pas pour le Championnat du Monde des Marques. De plus, suite au grave accident de 1955, des travaux sont effectués et l’épreuve est décalée en juillet (de quoi bousculer les plannings.) Enfin, l’ACO impose des réservoirs de 120 litres maximum avec obligation d’effectuer au moins 34 tours d’affilée; les Aston Martin et les Ferrari ne peuvent rouler aussi longtemps. Avec tout cela, les forfaits sont nombreux et cela ouvre un espace aux novices comme Walshaw.

Walshaw s’offre une Jaguar XK140 coupé; un modèle inédit au Mans. Il y fait rajouter un deuxième carburateur H8 et un réservoir plus grand. De plus, pour améliorer le refroidissement, la voiture reçoit un capot avec des persiennes (s’est-il inspiré de la XK120 de Clark Gable ?) En fait, le capot est découpé pour y installer au centre une plaque de tôle avec les persiennes dessus !
Comme co-pilote, Walshaw choisit Robert Bolton. Il découvre lui aussi la Sarthe, mais il a participé à plusieurs 1000 Miles et il est donc endurant. Ronnie Adams, un pilote croisé en 1954, sert de joker.

Le jour J, il pleut des cordes. Les premières heures des 24 heures du Mans sont marquées par de nombreuses sorties de route. Walshaw et Bolton jouent la prudence. Après 21 heures, ils sont toujours là et au 11e rang. La XK140 ravitaille… Et elle reçoit un drapeau noir. Elle n’aurait pas effectué les 34 tours entre deux pleins, ce que Walshaw contestera ensuite.

Jaguar XK140 LM 1

Walshaw revient au Mans l’année suivante, avec une Lotus Eleven, terminant 13e. Il annonce sa retraite sportive peu après. Bolton, lui, se fait embaucher par AC comme pilote « usine ». Puis il part successivement chez Triumph, chez TVR, avant de revenir chez AC… Puis de retourner chez Triumph ! Il raccroche après Le Mans 1968 pour se consacrer à sa nouvelle passion, l’aviation.
« PWT846 » ne courra plus. C’est également la seule XK140 à avoir foulé Le Mans. Cette particularité attire visiblement l’attention des miniaturistes. La voiture sort d’une restauration complète et pour la première fois depuis 60 ans, elle retraversera la Manche à l’occasion de Le Mans Classic !

Jaguar XK140 LM 2

Crédit photos : Classic Motor Cars

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Le retour de la Jaguar XK140 « Le Mans » au Mans…"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Philippe Jullien
Invité

1956, ça fait pas 70 ans, seulement soixante.

labradaauto
Invité
Si dans 20 ans on remet cette auto sur piste, va-t-on revoir le ciel de toit, le tableau de bord avec les airbags partout ? Parce que lorsque je vois cette auto complètement DéNATURéE avec de la ferraille tubulaire plein l’habitacle , ça me plaît pas ! Pas grave: ce n’est pas la mienne on va dire. L’an prochain : On en rajoute ou bien on en enlève de ces tuyaux ? Parce que c’est comme ça que ça se passe en vrai. Mais quand on refait une auto qui a 60 ans, on reste en 1956, et on « s’en… Lire la suite >>
wpDiscuz