Accueil Rallycross WRX – Montalegre 2016 : Solberg frappe d’entrée

WRX – Montalegre 2016 : Solberg frappe d’entrée

147
3
PARTAGER

Le double champion du monde en titre WRX Petter Solberg n’a pas manqué son entrée en matière en remportant la manche du Portugal sur le circuit de Montalegre. Sébastien Loeb est le meilleur des Peugeot-Hansen.

La saison de FIA World RallyCross (WRX) reprend au Portugal ce weekend avec la venue d’un petit nouveau qui attire les caméras sur lui, Sébastien Loeb. Nouveau pensionnaire de l’écurie Peugeot-Hansen, il fait équipe avec Timmy Hansen pour aller conquérir le titre constructeur et qui sait, pilote. Mais il a tout à apprendre (il a déjà fait une manche à Lohéac et les X-Games NDLA). Mais il y a aussi Ken Block et son écurie Hoonigan et la Ford Focus WRX. Il a réussi à amener avec lui Bakkerud qui va chercher à gagner une manche et mieux si possible.

Liam Doran n’est plus avec Solberg qui se retrouve seul dans son écurie avec une DS toujours non officielle. On a parlé pendant un bout de temps d’une officialisation avec un constructeur mais rien n’est venu. Niclas Grönholm, fils du pilote de rallye, se retrouve chez Olsberg MSE avec Kevin Eriksson. Un équipage d’à peine 20 ans pour amener la Ford Fiesta au sommet. Timur Timerzyanov continue sur Ford Fiesta mais rejoint le Team Austria avec Baumanis. Münnich Motorsport que l’on a l’habitude de voir en WTCC avec le patron pilote René Münnich, est en WRX avec René quand il n’aura pas WTCC en même temps et surtout Reinis Nitiss sur une Seat WRX. Enfin VW est représenté par Marklund et Kristoffersson.

Le plateau sera complété selon les manches par les habituels Ekström, Larsson, Pucher et même Kevin Hansen (le petit frère de Timmy) associé à Davy Jeanney cette année.

CgPz19EWQAEWimQ

Manches qualificatives, demi-finales et finale

Un weekend de WRX se compose de 4 manches qualificatives, de 2 demi-finales et de 1 finale. Les manches qualificatives voient le plateau de pilotes répartis par groupes de 4 ou 5 qui partent pour 4 ou 5 tours pour faire le meilleur temps possible. Durant les qualifications, il faut évidemment terminer premier de son groupe, mais il faut surtout ne pas trop se gêner pour faire le meilleur temps du plateau. La première manche est tirée au hasard, les autres dépendent des résultats précédents.

Après ces 4 manches qualificatives, on fait le total des points. Le premier d’une manche qualif marque 50 points, le second 45, le 3ème 42, le 4ème 40 puis on enlève un point à chaque rang supplémentaire. Avec ce total des points marqués sur les 4 manches, on obtient un classement. Ce classement donne des points au championnat, 16 pour le premier, 15 pour le 2nd, et ainsi de suite. De ce classement, on prend les 12 premiers qui vont en demi-finales. Le 1er part en pole de la 1ère demi, le 2nd part en pole de la 2ème demi. Le 3ème est en 2ème position de la 1ère demi et le 4ème est 2ème de la 2ème demi et ainsi de suite.

En demi-finale, la position à l’arrivée est primordiale. Ne sont qualifiés pour la finale que les 3 premiers de chaque demi-finale. Les deux vainqueurs des demi-finales partent en première ligne de la finale, départagés par leur temps respectifs. Les 2nds des demi-finales partent en 2nde ligne, là aussi départagés par le temps (NB : indépendamment du temps des premiers et des troisièmes). Les troisièmes des demi-finales partent en dernière ligne, départagés par le temps.

Tactique, tour joker, pole position

Extérieurement le WRX peut sembler un peu simple, brut de décoffrage, se jouant à coup de portière. Mais il est beaucoup plus tactique que cela. En effet, chaque circuit est un mélange terre/bitume et possède 2 tracés. A un moment la piste se sépare en 2 et se rejoint un peu plus loin. Il y a le tour normal, et le tour dit « joker ». Ce tour joker, chaque pilote doit y passer 1 fois par course, au moment où il le souhaite. Et c’est justement ce moment qui est l’objet de tactiques. En fonction de sa position en course, il est intéressant de le faire dès le premier tour, ou d’attendre un maximum. Et évidemment cela dépend de chaque circuit. A Montalegre, le tour joker est plus long, mais on en ressort bien plus vite. Cela peut tout changer à la course et pour cela les pilotes sont aidés par des « spotteurs », une personne par pilote, positionnée en hauteur et en communication radio avec le pilote pour le guider et lui dire quand prendre le tour joker.

Enfin côté technique, les voitures sont des châssis d’origine avec arceau cage et une carrosserie de fibre. Le moteur développe jusqu’à 600 chevaux et la voiture fait le 0 à 100 km/h en moins de 2 secondes. 4 roues motrices, plutôt « viriles » en conduite (pas d’aide, boîte séquentielle, etc.) les voitures doivent encaisser les bosses (dont un vrai saut) des ornières, des trous, etc. Les pilotes ont 3 moteurs uniquement pour toute la saison, et à chaque manche ils disposent de 8 pneus pour toutes les courses (4 manches+demi+finale). Durant les essais libres, les pilotes réutilisent des pneus des précédentes courses. Les écuries jouent vraiment la maîtrise des coûts.

CgQFl56W8AAAcxD

Montalegre : Solberg au top, Hansen cale

Revenons à la manche portugaise avec une invitée de taille, la météo très capricieuse. Il a neigé dans la semaine et le circuit est mouillé par la pluie sur les premières manches du samedi. Chez Peugeot Hansen ce n’est pas la fête sur les premières manches. Si Loeb se comporte bien avec deux 5ème places, Timmy comme Kevin Hansen ou Davy Jeanney ont du mal. Ekström, Kristoffersson, Bakkerud et Heikkinen sont les 4 pilotes qui se mettent en avant sur cette première journée. Même Petter Solberg ne semble pas à l’aise sur ce circuit mouillé.

Heureusement pour lui, ce dimanche est sec et le double champion en titre remporte la manche 3 et fait 2nd de la dernière manche. Jeanney, Loeb et Timmy Hansen se montrent également. Ekström continue sur sa lancée, de même que Kristoffersson tandis que Heikkinen marque le pas. Au final Ekström remporte les qualifications et marque 16 points. Solberg le suit, puis Kristoffersson. Dans les qualifiés on trouve Larsson sur son ancienne mais bien connue Audi jaune et noire. Loeb, Timmy Hansen et Davy Jeanney se qualifient mais pas Kevin Hansen qui échoue à la 13ème place, premier éliminé. On perd également Ken Block Timerzyanov, Grönholm, Nitiss, Baumanis.

En demi-finale, Kristoffersson s’impose en patron dans sa demi devant Loeb et Larsson. Ce dernier élimine Ekström sur l’Audi semi-officielle alors que beaucoup pensaient qu’Ekström se qualifierait pour la finale. Le vice-champion 2015, Timmy Hansen ne termine pas sa course et finit 6ème. Dans la deuxième demi, Solberg est impérial. Il devance Heikkinen et Bakkerud. Davy Jeanney ne peut se hisser en finale et Loeb sera le seul représentant Peugeot.

En finale, Loeb et Kristoffersson prennent le tour joker d’entrée mais se gênent et perdent du temps. Solberg n’a pas voulu prendre le tour joker de suite et temps de creuser l’écart. Il prend son tour joker au 3ème tour et ressort en touchant légèrement Kristoffersson. En revenant sur la piste, ce dernier arrache sa roue avant gauche et doit abandonner. Loeb voit ce que le niveau mondial signifie avec un ou deux coups de portière de concurrents qui l’envoient au large et lui font perdre pied. Solberg est troisième à 2 tours (sur 6) de la fin mais les autres doivent prendre leur tour joker.

Le Norvégien se montre patient et reprend la tête. Il résiste à un Larsson déchaîné qui lui a mis la pression jusqu’au bout. Solberg remporte la finale devant Larsson et Heikkinen. Au niveau point, Solberg remporte la course d’ouverture de la saison avec 29 points devant Larsson et Kristoffersson à 21 points. Suivent Bakkerud et Heikkinen à 20 points, Ekström à 19 points et Loeb a 17 points.

C’est évidemment le classement provisoire du championnat. Solberg repart du Portugal avec un petit matelas sur ses deux poursuivants et surtout 20 points sur son vice-champion 2015, Timmy Hansen. Bakkerud montre que la Ford Focus est bien née et que la Fiesta a une concurrente interne.

PilotesPoints
Petter SOLBERG29
Robin LARSSON21
Johan KRISTOFFERSSON21
Toomas HEIKKINEN20
Andreas BAKKERUD20
Mattias EKSTRÖM19
Sébastien LOEB17
Kevin ERIKSSON12
Timmy HANSEN9
Liam DORAN8
Davy JEANNEY7

Illustration : WRX

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "WRX – Montalegre 2016 : Solberg frappe d’entrée"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Doeds
Invité

Les autos ne sont pas des silhouettes puisque basées sur une caisse d’origine, au même titre que les WRC

Victor
Invité

Merci à l’equipe21 pour ce pur moment de course auto !!!
Ce championnat est vraiment de toute beauté

wpDiscuz