Accueil F3 Résultats et brèves des autres disciplines

Résultats et brèves des autres disciplines

113
0
PARTAGER

En ce mois d’octobre, les disciplines monoplace baissent le rideau. En Australie, la F3 se termine à Wefield Park, avec un feu d’artifice. La F1600 s’achève plus discrètement à Pittsburg. Enfin, en Formula Masters, à Shanghai, le titre était déjà attribué. Mais nos voisins Belge apprécieront le triplé d’Alessio Picariello…

F3 Australia

Deux pilotes peuvent viser le titre à Wakefield park. Ave le retrait de BRM, Gilmour est la seule « grosse » équipe. Jon Collins, son pilote en « A », est logiquement en tête. Face à lui, le privé Ricky Capo (Modena) s’avère être un outsider coriace. D’ailleurs, c’est lui qui décroche la pole.

F3 Aus 1

La course 1 est chaotique. Capo cale sur la grille. Les pilotes R-Tek, Rolland Legge et Dennis Rumble, se télescopent en tentant d’éviter Capo. Safety-car.
Capo repart dernier. Néanmoins, il n’a aucun souci pour se débarrasser du reste du peloton. Ensuite, il enchaine les tours rapides et revient sur le leader, Collins. En tentant un dépassement, il y a accrochage. Le pilote Gilmour finit dans le bac à sable, alors que Capo poursuit.

Capo s’impose devant Trent Shirvington et Shayne Riding (Gilmour.) Les commissaires s’interrogent sur une éventuelle sanction. Mais la F3 Australia n’est pas le GP3 et l’accrochage est jugé comme un « incident de course ». Gilmour fait appel et Capo est rétrogradé au 3e rang, derrière Shirvington et Riding.

F3 Aus 2

Le dimanche matin, Collins est en pole. Un tour plus tard, Capo le double proprement. Cette fois, pas de contestation possible ! Collins effectue le reste de la course dans les échappements du leader, sans trouver l’ouverture. Legge est 3e.

F3 Aus 3

Pour la finale, Capo doit s’imposer pour être titré. Il tente vainement d’envoyer Collins dans le décor au départ. Mais le pilote Gilmour parvient à prendre les commandes. Capo reste au contact. Le leader bute sur des attardés dans l’ultime tour. Capo tente le tout pour le tout. Collins ferme la porte, mais le privé s’impose d’un aileron.

Avec cette victoire, Capo devient le second privé à remporter le championnat. Le premier privé n’était autre que… Chris Gilmour, qui a depuis transformé son équipe en top team. Collins est 2e et Legge, 3e de la course.

F3 Aus 4

F1600

C’est la finale de la F1600, à Pittsburg. Scott Andrews (Exclusive) a profité de la pause pour disputer la finale de la F1600 Toyo Tires, à Mosport. L’Australien y a remporté 2 des 3 manches.

Andrews décroche bien sûr la pole de Pittsburg.

F1600 1

L’Australien est victime d’une panne de cerveau lors du tour de chauffe. Il est condamné à partir dernier.
Jordan Cane (Pelfrey) hérite de la pole. Il doit lutter face à Robert Megennis (Pelfrey) et Skylar Robinson (K-Hill.) Le trio fait le break sur le peloton. Puis Robinson s’essouffle, laissant les pilotes Pelfrey s’expliquer. En vue de l’arrivée, le 3e s’accroche avec un concurrent. Le nouveau 3e est alors… Andrews, auteur d’une superbe remontée.

C’est le premier succès de Cane. Megennis est 2e. Andrews, 3e, est titré.

F1600 2

Cane commet une erreur au début de la course 2 et il se retrouve 5e. Par chance pour lui, Andrews se fait harponner et il doit renoncer. Puis Thomas McGregor (Exclusive) et Ben Auriemma (Pelfrey) s’accrochent et repartent en queue de peloton. Cane revient aux avant-postes. Il se débarrasse de ses équipiers Calvin Ming (Pelfrey) et Megennis pour s’imposer.

Cane double la mise. Notons le premier podium de Ming, nouveau venu Guyanais. Megennis est 3e.

Trop endommagée le matin, la Spectrum d’Andrews rend les armes dans le tour de formation de la course 3.
Au feu vert, Cane grille la politesse au privé Austin Mack, en pole. Auriemma et Megennis l’imitent. Cane part ensuite se perdre dans la Pennsylvanie profonde. Le temps de retrouver le circuit et ses équipiers sont passés. Megennis double son équipier et semble filer vers un premier succès 2015… C’est sans compter sur Auriemma, qui en tentant de se dédoubler, valse avec le leader. Cane profite des déboires de ses équipiers pour passer. Auriemma retrouve ses esprits et repart. Puis Megennis suit.

Cane s’offre un triplé. Auriemma est 2e et Megennis, 3e.
Notons qu’en 2016, l’US F4 (à ne pas confondre avec la F4 USA d’un promoteur concurrent) devrait remplacer de facto la F1600, comme pouponnière. En attendant, Exclusive paye à Andrews une participation au Formula Fod Festival, en guise de récompense pour son titre.

F1600 3

Formula Masters China

Pas de gros changements pour la finale de Shanghai. Aux essais, Alessio Picariello (Absolute Racing) est le plus rapide. Son équipier, Oliver Askew, est 2e alors que c’est son deuxième meeting en automobile.

FMCS 1

Au feu vert, pas de souci pour le Belge. Par contre, Askew commet une petite erreur. Martin Rump (KCMG) profite de cette porte entrouverte. Derrière, Jake Parsons (Meritus.GP) et Matthew Swanepoel (Arrows) s’accrochent. Le Sud-Africain reste sur le carreau et le safety-car sort.
Au restart, Nicholas Rowe (KCMG) prend la 3e place à Askew. Néanmoins, l’Américain arrive à se dédoubler plus loin.

Au terme d’une traversée en solitaire, Picariello triomphe devant Rump et Askew (dont c’est le premier podium en automobile.)

FMCS 2

Au départ de la course 2, Rowe double Rump, pour le gain de la 3e place. Il s’attaque ensuite à Askew. Il le passe, mais de nouveau, l’Américain se dédouble. Quant à Picariello, il joue de nouveau les solistes.

Absolute Racing s’offre un premier doublé en monoplace, avec Picariello devant Askew. Rowe est 3e.

FMCS 3

Au départ de la course 3, Picariello maitrise les ambitions de Rump et de Parsons. Un peu plus tard, Rowe part à la faute et entraine un safety-car.
Au drapeau vert, Picariello contient Rump. Quant à Parsons, il est occupé avec Aidan Read (Eurasia.) Néanmins, ça ne bouge pas.

Picariello termine l’année sur cinq succès consécutifs (dont un triplé à Shanghai.) Rump et Parsons l’accompagnent sur l’estrade.

FMCS 4

Rump est titré depuis Zhuhai. Sans ival jusqu’à l’automne, il quitte la FMCS avec 274 points. Probant débutant en 2014, Parsons connait une progression laborieuse. Sa 2e place, à 163 points, est décevante. Rowe termine 3e, à 135 points, pour sa première vraie saison en automobile. Signalons que Picariello termine 4e, à 120 points, alors qu’il n’a disputé qu’un tiers de la saison.
Et comme d’habitude, les Chinois sont invisibles, dans une série créée pour eux.

FMCS 5

Japan F3

Double-champion de Toyota Racing Series, Nick Cassidy a du mal à s’exporter. Faillite de la FR 2.0 UK, un test sans lendemain en GP3, des piges oubliables en F3… Après trois saisons de galères, le Kiwi voit le bout du tunnel au Japon. Arrivé en co-leader à Sugo, il s’offre un doublé et devient donc champion de Japan F3 2015. Espérons que ça lui ouvre des portes…

Japan F3

FG 1000

Comme chaque année, la Formula Gulf nous annonce un plateau toujours plus musclé. Mashuur Baj Hejaila et Yousef Al Bader redoublent. Haytham Sultan, déjà vu en 2011-2012 et 2012-2013, est de retour. Omar Gazzaz, arlésienne de 2014-2015, devrait enfin débuter. Abdullah Beshara est le seul vrai débutant parmi les pilotes du Golfe. Giulio Peroni est Italien, mais il a effectué sa carrière en karting dans le Golfe. Enfin, Cato Poulsen, aperçu en FF, est archi-favori.

FG 1000

GP3

5e de la F4 Italia, Marcos Siebert sera du test collectif du GP3, à Abu Dhabi. Il pilotera une voiture de Jenzer, pour qui il pilotait en Eurocup FR 2.0, en 2013. L’originalité, c’est que Siebert ne se voit pas partir en GP3 avant 2017. En effet, il espère redoubler en F4 Italia.

GP3

Crédits photos : FMCS (photos 1 et 9 à 13), F3 Australia (photos 2 à 5), F1600 (photos 6 à 8), Japan F3 (photo 14), GulfSport (photo 15) et GP3 (photo 16)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz