Accueil Politique Renault entrerait au capital de l’Iranien Pars Khodro

Renault entrerait au capital de l’Iranien Pars Khodro

154
1
PARTAGER

L’information vient du Wall Street Journal et montre que le marché iranien attise décidément bien des convoitises. Avec cette prise de participation, Renault renforcerait son implantation dans le pays.

Si PSA Peugeot Citroën est le constructeur le mieux implanté en Iran (au moins avant les sanctions internationales) avec son partenaire local Iran Khodro (ne pas confondre), Renault n’est pas mal loti et vend des Logan 1 (Tondar et son facelift la Pars Tondar), des Koleos ou des Mégane 2 à coffre qui sont assemblés sur place par Pars Khodro et qui représentaient en 2012 un volume d’un peu plus de 100 000 unités mais ont un potentiel bien plus grand. Actuellement les Tondar et Pars Tondar sont finies avec des pièces tierces (souvent de Chine).

Le Wall Street Journal cite Naser Agamohammadi, Directeur Général de Pars Khodro qui parle de discussions entre Renault et Saipa (la maison mère de Pars Khodro) pour une prise de participation minoritaire ainsi qu’un rachat d’usine. Une façon pour Renault de dégager plus de marges qu’en fournissant simplement des pièces détachées mais aussi de prendre une position stratégique alors que l’Iran force les constructeurs à faire des co-entreprises pour favoriser l’assemblage local via de grosses taxes à l’importation.

Avec un marché potentiel estimé à 2 millions de véhicules, Renault pourrait trouver là un nouveau relais de croissance pour ses véhicules à bas coûts dont peut-être la Kwid comme nous vous le relations ici. A noter que l’Alliance est également présente avec le Nissan Pick Up (Navara 2), la Teana 2 ou le Murano 2.

Source : WSJ, illustration : Pars Khodro

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Renault entrerait au capital de l’Iranien Pars Khodro"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Emile
Invité

M. Aghamohammadi n’a pas révélé la valeur potentielle de la transaction . Renault a 513 000 000 d’euros ( $ 562,5 millions ) bloqué dans des comptes bancaires iraniens en raison des sanctions .

Cela va faire plaisir à Carlos Ghosn de ne rien payer , bien joué.

wpDiscuz