Accueil Berlines XE, le quitte ou double de Jaguar

XE, le quitte ou double de Jaguar

161
23
PARTAGER

Après une longue séquence de communication, celle qui est sans doute la plus attendue des nouveautés du salon de Paris est enfin dévoilée. La Jaguar XE est un modèle clé pour l’avenir de Jaguar, qui a soigné son arrivée sur un nouveau segment.

Après l’expérience malheureuse de la X-Type, Jaguar était plutôt frileux quant à l’extension de sa gamme vers le bas. C’est pourtant une démarche inévitable pour la marque anglaise. Car ce modèle, qui se doit d’être un succès, doit donner une assise plus large à la marque, mais aussi permettre de réaliser les économies d’échelle en matière de moteurs, plateformes, technologies pour le renouvellement du reste de la gamme. Jaguar a donc soigné son nouveau bébé. Toute nouvelle plateforme en aluminium, nouveaux moteurs 4 cylindres essence et diesel, systèmes de sécurité ou de communication… Presque tout est nouveau.

L’introduction a commencé avec la version S, dotée de son V6 3.0 suralimenté (turbo Twin Scroll) de 250 kW / 340 ch et  450 Nm. Sportivité mise en avant donc pour les motorisations, mais aussi pour le châssis annoncé comme « agile, réactif et souple ». Une unité de pointe qui sera par la suite complétée par des 4 cylindres essence et diesel. Car l’objectif est aussi de séduire le marché des flottes, vital sur ce segment. La version la plus affutée compte afficher des émissions de CO2 de seulement 99 g/km pour 163 ch et 380 Nm, profitant à la fois d’une masse limitée grâce à l’emploi massif d’aluminium (masse à partir de 1474 kg), ainsi que d’une aérodynamique soignée (Cx de 0,26).

Pour le style, Jaguar n’a pris aucun risque. La XE se place dans la lignée directe de la XF qui a renouvelé avec succès l’image de la marque, avec un soupçon d’agressivité en plus via l’ajout de lignes plus acérées. Un style qui habille des dimensions quasiment calquées sur les concurrents. 4672 mm de long, c’est 48 de plus que la Série 3, mais 14 de moins que la Classe-C. L’empattement de 2840 mm est lui aussi entre ces deux concurrentes, et la XE se montre un peu plus large (1850 mm) et moins haute (1416 mm), montrant ainsi des proportions plus dynamiques.

L’intérieur est lui aussi calqué sur l’univers XF / XJ avec l’aspect enveloppant de la planche, et un design « technique » (aérateurs, commande de boîte de vitesse). Jaguar promet un espace généreux aux places arrière, qu’il faudra vérifier Porte de Versailles début octobre…

Sur le plan des équipements technologiques, la XE partage ses nouveautés avec l’autre nouveau né de Jaguar Land Rover, le Discovery Sport. On retrouve ainsi la caméra stéréoscopique à l’avant, venant compléter un arsenal d’aides à la conduite : alerte de franchissement de file, surveillance d’angle mort, alerte de risque de collision, stationnement semi-automatique… On retrouve également le système d’info-divertissement avec sses particularités : hot-spot WiFi, échanges avec les appareils mobiles dans les deux sens (utilisation de certaines applications Android / iOS directement via l’écran tactile de la voiture et transfert de données du véhicule vers le smartphone). Jaguar y ajoute un système de gestion de la motricité baptisé All Surface Progress Control (ASPC), et issu de l’expérience de Land Rover en la matière.

Source : Jaguar

Poster un Commentaire

23 Commentaires sur "XE, le quitte ou double de Jaguar"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Salva
Invité

C’est magnifique.

SGL
Invité

jolie Jaguar du pauvre, les Audi A4, Mercedes classe C , et BMW série 3 vont devoir apprendre à laisser des parts de marché.

SAM
Invité

Oui notament chez les particuliers mais en ce qui concerne les ventes faites aux flottes… Les allemands ont l’argent de leur ambition. Personnellement une Jaguar que ressemble à une Audi A5 cinq porte j’accroche pas… Elle devrait avoir un succès d’estime, de belles ventes… Mais c’est à la prochaine génération qu’il faudra voir si ce n’était pas un feu de paille.

rickyspanish
Invité

C’est simple, classe et moderne. J’aime beaucoup l’intérieur. Ma seule réserve, s’il faut en trouver une, irait vers les phare sarrières un peu tristes.
Une belle alternative aux allemandes avec une image de marque plus importante.

Kaizer Sauzée
Invité

Mouais… c’est pas avec un modèle fadasse comme çà qu’ils vont faire du tort aux premiums allemands. Où est la griffe du félin ? Cette auto n’a pas le petit supplément d’âme qu’on attend d’un modèle de cette marque.
Quand on achète une Jag’, c’est pour se démarquer, ne pas faire comme le mouton-bobo moyen, sortir du lot. Et ben là c’est raté.

beniot9888
Invité

Pas vilaine à priori, mais j’aimerais bien voir l’intérieur dans d’autres combinaisons que ce rouge et noir.

wpDiscuz