Accueil Land Rover Paris 2014: Land Rover Discovery Sport

Paris 2014: Land Rover Discovery Sport

289
9
PARTAGER

Après une sortie anticipée hier, le Discovery Sport revient aujourd’hui. Le voici donc avec photos et détails de ses particularités à l’appui.

Comme durant toute la phase de présentation, le Discovery Sport continue son partenariat avec Virgin Galactic. Sa présentation s’est donc déroulée au Spaceport America, et le constructeur a lancé un concours mettant en jeu 4 places pour un voyage dans l’espace…

Ce Discovery Sport vient en remplacement du Freelander. Il conserve donc des dimensions relativement compactes : 4589 mm de long (+88 mm) sur un empattement de 2741 mm (+82 mm). Mais différence de taille par rapport à son prédécesseur, il pourra accueillir 7 passagers.

Son design déjà entrevu hier cherche à poser les bases d’une identité Discovery différente de celle du de la gamme Range Rover, même si une parenté est conservée. Des formes plus douces, des surfaces vitrées qui n’en font pas un sous-marin et une signature visuelle différente à l’avant comme à l’arrière. Le pavillon flottant est la signature du Range Rover, le Discovery adopte un montant C interrompu dans sa partie haute. Mais il ne conserve pas le toit à double niveau de son illustre aîné.

A l’intérieur, le style de la planche de bord est très austère, mais toujours dans l’esprit de ce que fait la marque depuis plusieurs années. La console central s’orne, sur les modèles automatiques, de la commande de boîte rotative s’extrayant de son logement au démarrage. La griffe de Jaguar et Land Rover. L’instrumentation classique est complétée d’un affichage tête haute.

Connecté

Au centre de la planche s’installe de série un écran 8 pouces de type capacitif (donc capable de reconnaître des commandes tactiles comme sur les smartphones). La navigation est de série, avec des fonctions spécifiques : fil d’Ariane (pour retracer son parcours), mode point par point en tout-terrain, affichage des coordonnées latérales et longitudinales.

La connectivité se traduit par le Bluetooth accueillant simultanément 2 appareils, et jusqu’à 4 prises 12V et 6 prises USB. Les appareils mobiles sont intégrés, et la fonction InControl permet d’exploiter sur cet écran certaines applications de votre smartphone (univers Apple ou Android). Cette fonction comprend également l’appel automatique des secours, le suivi d’un véhicule volé, ou le transfert de certaines informations du véhicule vers le téléphone (verrouillage des portes, niveau de carburant, itinéraires…). En piochant dans les options, on accèdera à l’installation audio signée Meridian, forte de ses 825 W et 17 HP. Il s’accompagne d’un écran Dual View permettant au conducteur et au passager de voir deux éffichages différents, par exemple un film pour le passager.

Mécaniques connues… et 2 roues motrices

Au rayon mécanique, on retrouve des unités connues à bord du Range Rover Evoque. Un seul moteur essence pour le moment, le SI4 (4 cylindres 2.0 injection directe turbo) de 240 ch et 340 Nm, associé exclusivement à la transmission automatique ZF à 9 rapports. En diesel, le 2.0 est proposé en 150 ch / 400 Nm (TD4) ou 190 ch / 410 Nm (SD4). Tous deux peuvent être associés au choix à la boîte automatique ou à une boîte manuelle 6 rapports Getrag. Conformes à la norme Euro5 et non Euro6, il s affichant des émissions de CO2 de 149 à 166 g/km (5,7 à 6,3 l/100 km). Comptez 191 à 197 g/km en essence (8,0 à 8,3 l/100 km). L’année prochaine, une version ED4 à 2 roues motrices enrichira l’offre avec des émissions de CO2 à partir de 119 g/km.

Il reste paré à tout

Aspect très policé pour ce Discovery Sport, qui n’en néglige pas pour autant les traditions. Il est donc prêt pour l’aventure, avec une garde au sol 212 mm, des angles d’attaque / sortie / ventral de 25, 31 et 21°. Il s’annonce capable de grimper des pentes jusqu’à 45° et de franchir des gués de 600 mm.

Il est bien entendu paré à tout avec son électronique: HDC (Hill Descent Assist assistance à la descente), desserrage progressif des freins en descente, contrôle du roulis, antipatinage ETC, régulateur de couple EDC, Terrain Response avec 4 modes (Normal, Herbe/Gravier/Neige, Boue//Ornières et Sable) et Wade Sensing mesurant la profondeur du gué avant de s’y engager.

Du côté de la transmission, on pourra choisir entre deux versions. En série l’Efficient Driveline avec un nouveau différentiel central Haldex à pilotage électronique (plus rapide), pour un usage courant. En option, le spécialiste choisira l’Active Driveline (5 places TD4 et SD4 uniquement). Une nouvelle transmission intégrale enclenchable, dotée d’un embrayage en avant de l’arbre de transmission, plus deux embrayage à l’arrière pour piloter les roues de façon individuelle. Le conducteur pourra visualiser le fonctionnement via un mode spécifique d’affichage à l’écran.

Les amateurs de remorquage s’y retrouveront, avec une capacité pouvant atteindre 2,5 tonnes.

Pour la route aussi

Prêt à sortir des sentiers, le Discovery Sport a visiblement tenu à soigner sa mise au point. En plus de Eastnor Castle, il a ainsi peaufiné son châssis au Nürburgring… La suspension pourra recevoir un amortissement piloté Magnetic Ride (avec amortisseurs contenant un fluide magnéto rhéologique). Une option qui s’accompagne d’un mode Dynamic dans le Terrain Response, touchant la gestion de l’accélérateur, de la boîte automatique, du différentiel et de la direction.

La fonction de Torque Vectoring fait partie de l’arsenal électronique du contrôle de stabilité, pour un véhicule plus agile. La direction est à assistance électrique, et dispose d’une démultiplication variable.

Sécurité au goût du jour

Avec ce Discovery Sport, Jaguar Land Rover met au goût du jour l’arsenal de ses aides à la conduite. Il est tout d’abord doté d’un airbag extérieur, à la base du pare-brise, de façon similaire à ce que l’on trouve sur la Volvo V40.

Il se dote ensuite d’une caméra stéréoscopique (au niveau de l’embase du rétroviseur intérieur) qui permet de multiplier les aides à la conduite. Ces dernières comprennent ainsi une détection de risque de collision de 5 à 80 km/h, alerte de franchissement de file, assistant de feux de route, reconnaissance des panneaux de signalisation (vitesse et dépassement), stabilisation de remorque, assistant de remorquage (pour l’attelage et en manoeuvre), surveillance d’angle mort ainsi que le stationnement semi-automatique Park Assist.

Les prix en France débuteront à 34.600€.

Source : Land Rover

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Paris 2014: Land Rover Discovery Sport"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Umaga
Invité

Si on met de côté les Jag XK et type F, cette Discovery est la plus réussie de toutes les voitures du groupe Tata Motors.

hanzo64
Invité

Complètement pas d’accord, le groupe a selon moi les plus belles lignes que les autres, cependant, les moteurs diesels peugeot/ford me font peur

Umaga
Invité

hanzo64: gné ? O_o

gigi4lm
Invité

Bien d’accord avec Umaga. Et je dirais même plus, rien à jeter chez Jaguar et Land Rover depuis la reprise par Tata. Qui l’eut cru ?

*****
Invité

vivement un comparatif entre le range rover evoque et ce discovery sport, je les trouve tres beaux tous les deux, mais si je devais en choisir un, ce serait peut etre le discovery sport car plus long donc plus spacieux et en 5 places

SGL
Invité

Mouais c’est encore beau, mais le côté vitre de custode façon vieux ML dégrade un peu le côté gros Evoque.
Bon cela reste l’un des plus beaux !

Xa
Invité
Vraiment agréable de voir des constructeurs qui prennent le risque de proposer des modèles aussi réussis sans multiplier les rentrantes – sortantes – fuyantes et autres artifice. Une ligne de caisse soft avec un simple pli rectiligne, et pourtant le résultat est impeccable, l’identité Land est subtile mais bien là , le montant C vers l’avant rend le truc bien nerveux sans en faire des tonnes, vraiment je suis très séduit par ces choix faits par Land Rover. Et que dire de la type F qui est pour moi le parangon du bon goût dans la production actuelle. Kudo’s Mrs… Lire la suite >>
nico
Invité

une copie conforme du ford explorer pour le profil, l interieur moyen niveau design

wpDiscuz