Accueil Actualités Entreprise Les tribulations de Tata en Thaïlande

Les tribulations de Tata en Thaïlande

142
0
PARTAGER

Lors du Thailand Motor Expo, en décembre dernier, Tata montrait ses muscles. Sur son vaste stand, on trouvait une Nano, une Manza, un SUV Aria, un utilitaire Ace, un minivan Magic, un poids-lourd Tata-Daewoo, etc. C’est dire si le constructeur avait de grandes ambitions. 4 mois plus tard, le pick-up Xenon, déjà commercialisé, reste tout seul en Thaïlande.Pour motiver les acheteurs, Tata organise une loterie. Le gagnant recevra 1 million de bahts (22 400€.)

Tata Thailand 2

Officiellement, les signaux restent au vert. Tata veut passer de 20 à 70 points de ventes en Chine. Il compte écouler 22 000 Xenon en 2014 (soit 1/5e de ses exportations mondiales.) La Nano devrait arriver en 2015 (le temps que sa boite auto soit au point.) A cette date-là, les Manza, Aria et tous les modèles exposés à Bangkok (ainsi que la Bolt/Zest ?) l’auront rejointe. L’objectif est d’y vendre 7 000 voitures particulières en 2015.

Tata Thailand 1

En pratique, Tata vient de laisser filer une opportunité en or. La Thaïlande vient de lancer un programme de subventions pour la construction de voitures économiques. Elle concerne toute nouvelle usine capable de produire 100 000 voitures (sur 4 ans) émettant moins de 100g de CO2. A la clef, il y a une réduction d’impôt de 14% et toute importation d’outillages est exemptée de droits de douane. Or, le dossier du constructeur indien n’a pas été bouclé à temps. En prime, il avait déjà manqué un programme similaire, pour les mêmes raisons, en 2007.

Tata Thailand 3

Crédits photos : Thailand International Motor Expo

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz