Accueil Champ Car Indycar 2013: Sao Paulo

Indycar 2013: Sao Paulo

62
4
PARTAGER

James Hinchcliffe (Andretti) aime bien faire des blagues. Sa dernière farce? Faire croire à Takuma Sato (Foyt) qu’il pouvait remporter deux courses de suite! Le Japonais s’est laissé prendre. Dans le dernier virage du dernier tour, le Canadien le double et remporte la course d’Indycar de Sao Paulo. U mad bro?Indy Lights

L’épreuve en prologue des 500 miles d’Indianapolis est l’occasion pour des espoirs d’effectuer un « one shot » (comme chez sa grande sœur.) Il devrait donc y avoir plus que les 9 voitures habituellement présentes. Axcil Jefferies aimerait bien jouer les intermittents du spectacle. 3e de la Formula BMW Pacific 2009, il a ensuite galéré. Deux tiers d’une saison en F2, en 2012, ne lui ont pas ouvert de portes. A 19 ans, le Zimbabwéen entend enfin le téléphone sonner: Sam Schmidt lui offre un test en Indy Lights. A suivre?

Indycar

Semain agitée chez Panther-DRR. Il y a d’abord eu l’annonce d’une « mise en sommeil » après Indianapolis. Puis, apparemment, un sponsor potentiel s’est manifesté. Mais un troisième communiqué coupe tout espoir: après Indianapolis, DRR quittera l’Indycar. Au mieux, on reverra l’équipe aux 500 miles 2014. Par ailleurs, Panther, l’autre moitié de l’équipe, alignera une voiture pour Townsend Bell à « Indy ».

Aux essais, Ryan Hunter-Reay (Andretti) est le plus rapide. Il est le premier pilote à décrocher deux poles en 2013. Il devance E.J. Viso (Andretti-HVM) et Dario Franchitti (Ganassi.)
Sébastien Bourdais (Dragon Racing) échoue aux portes du « fast six » avec le 7e temps. Tristan Vautier (Sam Schmidt) et Simon Pagenaud (Sam Schmidt) ont tapé. Ils partiront 21e et 24e (sur 25.)

Ce n’est pas le jour des favoris. Hunter-Reay est victime d’une crevaison lente. Il arrive à rentrer aux stands et à réparer, mais le peloton est déjà loin…

Parti 22e, Will Power (Penske) remonte ses adversaires par grandes enjambées. Puis, fidèle à sa réputation de « bad luck Brian », son Chevrolet prend feu!

Quant à son équipier Helio Castroneves, jusqu’ici leader du championnat, il est chahuté tout au long de la course et termine à une modeste 13e place.

Bourdais profite de la confusion pour prendre la tête. L’incendie de Power entraine des drapeaux jaunes. Les Français sont alors victimes d’une panne de cerveau collective: Bourdais, Pagenaud et Vautier s’engouffrent dans les stands… Alors qu’ils sont encore fermés. Ils sont punis d’un drive-through.

Tony Kanaan (KV) souffre le martyr. Lors de son accident à Long Beach, il s’est sectionné un tendon à la main. Présent malgré tout, il pointe brièvement en tête (suite à la crevaison d’Hunter-Reay), mais tombe en panne d’essence à mi-course.

Avec tout cela, les outsiders tirent leur épingle du jeu. JR Hildebrand (Panther), prend les commandes de la course.

A l’issu de la dernière vague de ravitaillements, l’épreuve est vraiment lancée. Il y a un peloton de furieux composé de Josef Newgarden (Sarah Fisher), Takuma Sato (Foyt), Marco Andretti (Andretti), James Hinchcliffe (Andretti) et… Pagenaud, dans le coup malgré sa pénalité. A chaque tour, ça se dépasse, ça se repasse, ça s’intimide…

En doublant Newgarden, puis en le maintenant à distance, Sato semble avoir fait le plus dur. Il semble avoir course gagnée, alors que le reste du groupe de chasse se bat pour la 2e place…

Mais lors des ultimes tours, Hinchcliffe fait le forcing. Il dépasse Andretti et Newgarden, puis il s’offre le scalp de Sato dans le dernier virage.

« Manica » est le premier pilote à remporter deux victoires en 2013. Sato et Newgarden complètent le podium. Très sport, le Japonais est le premier à féliciter son adversaire.

Dans le clan Français, pas mal de regrets. Un temps remonté jusqu’au 3e rang, Pagenaud s’effondre et termine finalement 9e. Bourdais est 14e et Vautier, 16e.

Au classement, la hiérarchie change encore une fois. Sato, le plus régulier (!), est le nouveau leader, avec 136 points. Andretti est 2e, à 123 points. Castroneves dégringole au 3e rang, avec 116 points. Hinchcliffe, premier des « gros bras », est 4e, avec 112 points.
Loin derrière, Hunter-Reay est 6e, à 94 points. Franchitti est 15e, à 70 points. Power est 18e, à 68 points.
Du côté des Français, Pagenaud est 12e, à 80 points. Bourdais est 20e, à 68 points, juste devant Vautier (21e à 56 points.)

Tout est relativement serré. Nul doute qu’Indianapolis, la prochaine épreuve, apportera son lot de chamboulements.

Crédits photos: Indycar (photos 1, 3, 4, 5, 7, 8, 9, 12, 13 et 14), Axcil Jefferies (photo 2), Penske (photo 6) et Honda (photos 10 et 11)

A lire également:
Indycar 2013: Long Beach

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Indycar 2013: Sao Paulo"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Kamuikaze
Membre

« Sato et Newgarden complètent le podium » => C’est Andretti qui finit 3e et non Newgarden 😉 . Hormis cette petite erreur, excellent article !

Übersetzungsagentur
Invité

Oui je découvre ce blog très informatif – excellentes photos, merci!

zak
Invité

Oui, merci pour toutes ces informations. Bientôt les 500 miles….

wpDiscuz