Accueil Actualités Entreprise Fraude fiscale chez Saab, Victor Muller dans le collimateur de la justice...

Fraude fiscale chez Saab, Victor Muller dans le collimateur de la justice suédoise

83
4
PARTAGER

Après l‘interrogatoire mené par la brigade financière auprès de trois anciens dirigeants de Saab, c’est à présent au tour de Victor Muller de se trouver dans le collimateur de la justice suédoise. Car le fond de l’affaire semble toucher à sa propre rémunération…

Faisant grand bruit hier, l‘arrestation de trois dirigeants de Saab ne sera sans doute que le début du volet public de l’affaire. Car c’est à présent Victor Muller que la justice suédoise voudrait bien entendre. D’une part parce qu’il était Président, puis Directeur Général de la firme et donc responsable de ses activités, ensuite parce que le fond du problème semble bien toucher à sa propre rémunération.

Selon diverses sources, on lui reproche de s’être fait payer en tant que consultant, avec des versements à une société baptisée Latin America Tug N.V., basée aux Antilles Néerlandaises… Un moyen d’échapper au paiement de diverses taxes et contributions sociales. Victor Muller affirme pour sa part avoir réglé pour de 236.000 euros de taxes.

Source : Reuters / Svenska Dageblat

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Fraude fiscale chez Saab, Victor Muller dans le collimateur de la justice suédoise"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
beniot9888
Invité

La seule chose que je retiens, c’est qu’il y a une partie des Antilles qui est néerlandaise ! Je ne savais pas.

pedro
Invité

Oui tout de meme la France a une frontiere terrestre avec les Pays Bas sur l’ile de Saint Martin.
Apres si vous n’etes pas francais je comprends que vous ne sachiez pas 🙂

François
Invité

Mode saabiste on
« c’est la faute à GM comme d’habitude »
Mode saabiste off

Rémi
Invité
Mode GM on: « il valait mieux que GM liquide Saab dès 2009, comme Pontiac, Saturn, Hummer, Oldsmobile, Daewoo et peut-être bientôt Opel » Mode GM off. Soyons sérieux: on a un procureur qui prend les médias comme fer de lance d’une procédure dans laquelle AUCUN commencement de preuve n’est pour l’instant rapporté. Il s’agit sur le fond pour le fisc suédois de requalifier des contrats B to B en salaires (soumis à charges sociales et à certains autres impôts sur le revenus). On est mille mile d’une fraude fiscale telle qu’on en connaît chez nous et qui n’ont jamais justifié jusqu’à… Lire la suite >>
wpDiscuz