Accueil Crossovers Essai Peugeot 2008 1.6 VTi 120 ch (2/3) – Souffle au coeur

Essai Peugeot 2008 1.6 VTi 120 ch (2/3) – Souffle au coeur

1491
12
PARTAGER

Châssis aux petits oignons, moteurs de caractère… Nombre de Peugeot se sont distinguées par le plaisir de conduite qu’elle distillaient. Le 2008 fait-il partie de cette race ?

 Châssis, confort et comportement

 En reprenant la plateforme de la 208, le 2008 a mis beaucoup d’atouts dans sa poche. Malgré une longueur supérieur de 20 cm à celle de la berline, le crossover conserve le même empattement. Un « détail » qui ne l’empêche pas, et ses 10 cm de hauteur en plus non plus, de conserver une tenue de route sans défaut. Le fait que le 2008 1.6 VTi ne soit pas plus lourd que la 208 pareillement motorisée -il est même 10 kg plus léger si l’on en croit les fiches techniques- y contribue sans doute aussi. Notre essai, en grande partie réalisé sur des routes de montagne, nous a permis de constater que, même sur les courbes serrées prise à vive allure, le 2008 faisait preuve d’un comportement neutre. Bien sûr, il prend un peu de roulis dans ces conditions mais c’est une donnée indissociable de sa condition de SUV. Dans ces conditions, l’absence de poignée de maintien au pavillon se fait toutefois ressentir, tandis que l’on apprécie le bon maintien des sièges avant.

L’association entre les suspensions et les sièges permet également de préserver le confort en toutes conditions. Bien sûr, à haute vitesse, le quatre cylindres n’hésitent pas à donner un peu de voix et quelques bruits aérodynamiques se font aussi entendre. Mais rien qui ne puisse empêcher d’envisager de longs voyages à bord du petit dernier de la marque au lion.

Moteur et transmission

Nous pensions que la commercialisation du 2008 correspondrait avec l’arrivée, sur le marché, du 1.2 THP de 110 ch vu sur le 2008 Concept du Mondial de l’automobile 2012. Erreur ! Il faudra, pendant quelques mois, se contenter du vieillissant 1.6 VTi 120 ch. Après tout, pourquoi pas ? On peut penser de prime abord que sa puissance devrait suffire à déplacer sans peine les moins du 1.1 tonnes du 2008. Et c’est le cas sur quasiment tous les terrains, y compris sur autoroute, même si la longueur de la transmission l’empêche de briller autant qu’on pourrait le penser. En conditions « normales » d’utilisation, le quatre cylindres a avalé environ 8.5 l/100 km. Un chiffre comparable à celui du Renault Captur 1.2 TCe. Durant notre essai, réalisé en grande partie sur les routes des Vosges, nous avons toutefois pu constater le manque d’allant du moteur lorsque la route se met à grimper. Dans ces conditions, il faut prévoir de progresser en seconde… et de prendre son mal en patience. Les montagnards préféreront donc se tourner vers le 1.6 e-HDi dont le couple à bas régime (230 Nm à 1 750 tr/mn pour le 92 ch et 270 Nm pour le 115 ch contre 160 Nm à 4 250 tr/mn pour le 1.6 VTi) donne davantage d’aise au 2008.

Pour le citadins, le principale défaut de ce moteur restera toutefois l’impossibilité d’être associé à une transmission automatique.

 

<<<LIRE LE DEBUT
Introduction
Présentation générale
Style extérieur
Equipement
Modularité/habitabilité
LIRE LA SUITE >>>
Parlons argent
Conclusion

[zenphotopress album=15039 sort=random number=12]

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "Essai Peugeot 2008 1.6 VTi 120 ch (2/3) – Souffle au coeur"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
nicolas
Invité

Proprietaire d une 207 1.6 VTI Auto, vous pouvez remercier Peugeot de ne pas avoir reconduit cette merveilleuse boite auto 4 vitesses qui passe son temps a retrograder de 3eme en 2 eme en ville, ce qui est tres desagreable au niveau confort sonore et pour la conso

axsport
Invité

Pendant ce temps là, la Polo reçoit une DSG 7 rapports !!!! Pfffffffffffff !!!!!!!!!!!!

beniot9888
Invité

Et pendant ce temps là, Peugeot sort un mini SUV, véhicule très en vogue ces temps ci. Et quelque chose me dit qu’ils vendront plus de 2008 que VW ne vendra de Polo DSG7…

Hans Gruber
Invité

oui, la fameuse boîte DSG….qui fait l’objet d’un rappel en Chine et de plaintes en Europe. pfffffff aussi 😉

dralom
Invité

petite question quel est l’interet de ce downsize en 1,2 thp si les consommations restent equivalente ? a part s’enmerder avec un turbo je ne vois pas. on peut m’eclairer ?

T
Membre
c est aussi la question que je me pose, avec un vieux 1.6 16v renault et la bva proactive, je fais deja du 6 litres sur autoroute et 10 en ville pied lourd au feu rouge. En respectant les limitations, j ai deja fait 960 km avec 55 litres d »E10. Et je me dis, que associe petite cylindree et un turbal, et une boite double embrayage, pfff, bonjour la fiabilite. Donc a changer, je prendrai une toyota hybride, dont le fonctionnement est hypra simple, la boite ne contient aucune poulie complexe, vu que ce sont 3 axes qui se deplacent… Lire la suite >>
jimbal
Invité

Je ne comprends pas les constructeurs avec leurs petits moteurs turbo qui consomment autant que les anciens plus gros et dont le seul avantage est de présenter des chiffres de conso favorables, sur papier uniquement.
j’ai aussi des doutes quant à la fiabilité de ces mécaniques.
Dans la production actuelle, je ne trouve plus aucun véhicule qui me convienne; voilà pourquoi je conserve ma vieille Laguna 19dci.

wizz
Membre
Une 3008 par exemple, c’est un gros véhicule. Makgré cela, pour rouler à 90km/h, ça a besoin de tout juste 20-25ch Equipée du moteur 1.6 VTI 120ch, ça développe 120ch à 6000tr/min, pour une vitesse maximale de 185km/h. Ce qui veut dire qu’en roulant à 90km/h, le moteur va tourner à presque 3000tr/min A 3000tr/min, ce moteur doit produire dans les 60ch à la louche à PLEINE CHARGE. Or, pour ne produire que 20-25ch, il faudra étranger les soupapes pour réduire le volume d’air dans le cylindre, et donc des pertes par pompage (on pompe du vide). De plus, avec… Lire la suite >>
dralom
Invité

je roule en faisant attention, push & glide, sur les deux voiture du meme garabit 206 et derniere clio, ben la difference de conso je ne la vois pas.

merci pour ces renseignements en tout cas ! 🙂

JMT64
Invité
« Les montagnards préféreront donc se tourner vers le 1.6 e-HDi dont le couple à bas régime (230 Nm à 1 750 tr/mn pour le 92 ch et 270 Nm pour le 115 ch contre 160 Nm à 4 250 tr/mn pour le 1.6 VTi) donne davantage d’aise au 2008. » Davantage d’aise à bas régime oui.. Mais si on conduit un moteur essence sans turbo comme il doit être conduit, et c’est manifestement ce que vous avez fait et même au delà pour avoir consommé 8,5l aux 100, le vti 120 se comporte fort bien et ses perfs sont largement au… Lire la suite >>
wpDiscuz