Accueil Daihatsu Japon : les kei cars se vendent comme jamais

Japon : les kei cars se vendent comme jamais

635
28
PARTAGER

Au Japon la catégorie kei ne connaît pas la crise, ou plutôt en profite, comme elle profite des changements démographiques et sociétaux. Les chiffres de ventes publiés à l’issue de l’année fiscale 2012 au 31 mars font état d’un nouveau record de vente à 1,97 million d’unités.

Ce chiffre, qui inclut voitures particulières et utilitaires, représente désormais près de 40 % du total de véhicules vendus au Japon, soit 5,21 millions. C’est une progression de 18,8 % sur l’année 2011 (23 % pour les voitures particulières seules) alors que le marché a progressé de 5,7 %. Le prix de vente, entre 7 000 et 10 000 euros en général, ainsi que la fiscalité avantageuse n’expliquent pas tout. La conjugaison du vieillissement de la population, de l’augmentation du nombre de célibataires et de familles sans enfants fait que la taille de cette catégorie (3,4m de longueur par 1,48m de largeur maximum) devient un avantage plutôt qu’une limitation, et l’amélioration constante de la technologie et de la qualité de ces voitures leur donne un ratio prestations/prix qui séduit de plus en plus de consommateurs pour qui les performances modestes ne sont pas un problème surtout si on les met en regard des chiffres de consommation : la nouvelle frontière sur laquelle s’affrontent Suzuki et Daihatsu est désormais celle des 3 litres (de sans plomb) aux 100 km.

Ce retour progressif et paradoxal à la physionomie du paysage automobile japonais des années 60 où les kei cars étaient dominants force les grands constructeurs à réagir. Honda, qui a longtemps sous-traité ses kei cars à Yachiyo, une filiale, a rapatrié la conception et la production en interne avec la série N (N-BOX, N-One). Nissan s’est associé avec Mitsubishi pour la conception des keis vendus sous sa marque au lieu de simple rebadgeage comme précédemment, et les premiers fruits de cette nouvelle approche viennent d’arriver avec la gamme Dayz. Toyota a commencé à vendre les modèles Daihatsu sous sa propre marque… ce que fait Mazda depuis longtemps avec Suzuki. Ce redéploiement sur les keis pourrait être un élément de solution pour permettre aux constructeurs de garder un volume de production suffisant sur le territoire japonais alors que la tendance inexorable pour le reste des voitures, à cause des coûts de production et de la contraction prévue du marché domestique, est à la délocalisation.

La tendance vers plus de keis n’a pas non plus échappé aux constructeurs étrangers, américains et européens surtout, qui font de plus en plus de lobbying dans le cadre des discussions sur les accords de commerce internationaux pour que le Japon supprime les avantages fiscaux sur les keis afin de donner moins d’importance sur le marché japonais à une catégorie de véhicules pour lesquels seuls les constructeurs locaux ont une compétence.

La voiture qui illustre ce post est une nouvelle édition de la Daihatsu Mira Cocoa. Le succès de la Honda N-One et de ses multiples possibilités de personnalisation a semble-t-il donné des idées à Daihatsu qui propose désormais une version à deux tons de sa charmante Cocoa, dans une évolution qui prouve un peu plus que la clientèle souhaite s’éloigner des keis purement utilitaristes et est demandeuse de plus de personnalité pour ses petites autos… Deux combinaisons sont disponibles, dont une qui rappellera des souvenirs aux inconsolables de la 2CV Charleston.

Source : Economic Times, Automotive News
Crédit images : Daihatsu

Lire également:
Mitsubishi eK Wagon et Nissan Daiz, première Kei conjointe

Poster un Commentaire

28 Commentaires sur "Japon : les kei cars se vendent comme jamais"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Michel 68
Invité

Évidemment 3L/100km de sans plomb , le Japon ce n’est pas la France LOL

samuel
Invité

Est ce que c’ est vehicule peuvent etre homologué en Europe ? Parce qu’ elle ot une bonne bouille et consomme peu.

Apres Bruce risque de ne pas etre content qu’ on concurrence la 500

Frederic.E
Invité

Samuel : En France nous avons eu il n’y a pas si longtemps les Daihatsu Cuore et Trevis !

Pas un pb d »homologation puisque chez nous les petits 660 cm3 sont remplacés par des 1000 ou 1200 cm3. plus un pb de lobbying .. du moins c’est mon avis 😉

Gilles M.
Invité

La Cocoa avait été envisagée pour remplacer la Trevis…juste avant que Daïhatsu ne décide d’arrêter l’importation de ses modèles en Europe.

Membre

elle serait parfaite pour une base de « new 4L » celle-là 😉

Riccardo
Invité

Amusant de retrouver certains extracteurs de ventilation d’habitacle (le cercle en plastique coupé en deux & orientable)
communs à certaines Ferrari,Alfa Romeo ou Kei cars

Alex
Invité

Le dessin est super originale !!!
On dirait des boites a chaussures !!!!
Bon ils en faut pour tout les gouts
moi perso je suis pas preneur …

samuel
Invité

vu leurs tailles , on a le choix entre boite a chaussures ou oeuf en pâques

wpDiscuz