Accueil Honda Honda N-One

Honda N-One

212
3
PARTAGER

Après des semaines de fuites diverses la très attendue Honda N-One vient d’être présentée officiellement à Tokyo. Imaginée pour la première fois lors du Tokyo Motor Show 2009 via l’adorable concept EV-N qui avait séduit instantanément, elle représente une première pour Honda en ce sens que ce constructeur particulièrement tourné vers l’avant ose pour la première fois revisiter son passé, en l’occurrence la N360, première voiture populaire du constructeur en 1966.

La N-One, une kei comme son ancêtre, en reprend le gabarit, la silhouette générale et une face avant évocatrice. On est bien dans le néo-rétro, ce que ne cache nullement Honda dans sa communication qui juxtapose la N360 à la nouvelle venue. L’appellation reprend d’ailleurs le N fondateur (pour Norimono, véhicule) qui désignait ce premier projet de grande envergure de Soichiro Honda sur quatre roues après plusieurs années formatives dans les petites sportives et les utilitaires.

Les spécifications sont bien celles des kei cars : 3,395m x 1,475m x 1,630m, comme les motorisations, 3 cylindres 660 cm3 avec ou sans turbo, 58 ou 64 chevaux et transmission CVT. Honda revendique une consommation s’échelonnant d’un peu plus de 4l/100km à 5l/100km selon les modèles, rien que de très classique pour un kei moderne.

Ce qui fait l’originalité de cette offre, c’est qu’à côté d’une finition assez propre mais sans fioritures, dans les normes du segment, Honda propose un modèle appelé Premium, assez cher pour une kei (1 440 000 yens à 1 530 000) mais doté d’une finition et d’un équipement qui la rapproche beaucoup plus des citadines chics européennes ludiques (Mini, 500, DS3, A1…). Jantes spécifiques, joncs et poignées de porte chromées, volant cuir et placages travaillés à l’intérieur, l’effet est réussi d’autant que Honda a repris le gimmick à succès du toit de couleur différente et de la palette étendue, sans compter de nombreuses possibilités de personnalisation venant du constructeur ou, très bientôt, des accessoiristes qui flairent là un bon filon.

Le succès des petites européennes importées, en visibilité et popularité sinon en chiffres bruts, est une bonne indication de la demande latente pour ce type de voiture, en jachère depuis la disparition du catalogue de la Daihatsu Mira Gino (connue sous le nom de Trevis en Europe). Et si l’idée est la même, les européennes précitées sont trop grosses et trop chères pour être des concurrentes directes de cette N-One qui a un coin du marché pour elle seule…

… ou peut-être pas : la concurrente inattendue de cette charmante N-One pourrait en fait venir de l’étranger : la VW Up!, introduite au Japon le mois dernier, se vend comme des petits bretzels (3000 commandes en 3 semaines). Même si elle ne répond pas directement à la réglementation kei, elle s’en rapproche par les prestations et le prix très agressif pour une voiture importée et qui la met à peu près en face des versions « premium » de cette N-One. Son exotisme labellisé « Deutsche Qualität » n’est pas sans atouts pour attirer la clientèle un peu anticonformiste que vise Honda. Encouragé par ces bons chiffres, et à la perspective de l’arrivée de la Golf VII, VW Japan prévoie de carrément doubler son chiffre en 2013 et passer la barre des 100 000 voitures vendues, du jamais vu pour une marque non-japonaise.

La N-One est dans tout les cas promise à un beau succès. Et qui sait si elle ne lancera pas une vague néo-rétro puisant dans le patrimoine local, riche en voitures attachantes et chères au coeur d’une population vieillissante mieux disposée auprès de l’automobile, et plus solvable, qu’une jeunesse désintéressée.

Source : Honda

[zenphotopress album=14052 sort=random number=30]

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Honda N-One"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Jean
Invité

Encore du retro-design 🙁
Bon mais je suppose qu’il y a peu de chance de la voir un jour en Europe…

mountainer
Invité

trop mignonne! Entre la 500 et la Up, avec des codes japonais, une vraie souris des villes!

Ady LM
Invité

Très belle et charmante. J’aime beaucoup la palette de couleurs proposée aux clients. La version Premium a un intérieur qui diffère beaucoup des intérieurs des kei, en général sans incrustations ou matériaux nobles. Là, je vois de la chrome et du laqué…

wpDiscuz