Accueil Bentley Rétromobile 2013 Live: Bentley Embiricos

Rétromobile 2013 Live: Bentley Embiricos

227
3
PARTAGER

André Embiricos, héritier d’une des plus anciennes familles d’armateurs grecs, est pilote de course à ses heures. Lorsqu’il ne séjourne pas dans sa somptueuse résidence d’Eze, le Cap Estel, il vit à Paris. André Embiricos y côtoie Walter Sleator, l’agent parisien de Rolls Royce et Bentley. Celui ci le met en contact avec Georges Paulin, designer travaillant pour le Carrossier Pourtout, dont la notoriété vient autant des «Eclipse», découvrables à toit rigide articulé que des Peugeot Darl’Mat du Mans. Sous les directives de Paulin, Pourtout élabore une carrosserie légères aux lignes épurées et aérodynamiques. Cette Bentley concilie l’inconciliable. Elle a suscité l’admiration et continue de faire salon dans les concours d’élégance les plus huppés de la planète. Adaptée à l’endurance et aux records sur circuits, l’« Embiricos » a prit part 3 fois aux 24 heures du Mans -avec une belle 6ème place en 1949-. Elle a également tourné à 184,5km/h sur le circuit de Brooklands, tout en restant assez civilisée pour être utilisée quotidiennement par son propriétaire. Rare sont les automobiles pouvant se targuer d’une si belle histoire et de tant d’atouts.

Bentley Embiricos Retromobile 2013 (2)Bentley Embiricos Retromobile 2013 (1)Bentley Embiricos Retromobile 2013 (4)Bentley Embiricos Retromobile 2013 (11)Bentley Embiricos Retromobile 2013 (13)Bentley Embiricos Retromobile 2013 (12)Bentley Embiricos Retromobile 2013 (9)Bentley Embiricos Retromobile 2013 (10)Bentley Embiricos Retromobile 2013 (7)

 

 

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Rétromobile 2013 Live: Bentley Embiricos"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
leelabradaauto
Invité
Bien jolie image . bcp de jeunes gens pensent autos anciennes : 203, Alpine, voir R5 Alpine. Plus en amont le client choisissait son carrossier pour équiper le chassis acquis auprès des constructeurs. ans 20 , 30. 40 : Là : oui on peut parler de voitures anciennes et oeuvres d’art d’artisans qualifiés. Oui on adore les autos des ans 50. Et pour moi, c’est là que je stoppe mon admiration pour les américaines par exemple.Ensuite, j’aime bcp moins les américaines. Dans les ans 60, le pouvoir d’achat des ouvriers a permis un essor de la petite auto en Europe.… Lire la suite >>
gigi4lm
Invité

Que dire de plus sinon +1 .
Bon, les américaines des années ’60, moins amblématiques que celles de la décennie précédente, n’étaient pas mal non plus, loin enterme de carrosserie, des standards européens.

panama
Invité

Un style bien français pour cette Bentley – et pour cause.

c’est quand même un sacré pédigré : Bentley + Pourtout + 3 participations aux 24h du Mans. Wow.

wpDiscuz