Accueil Chevrolet Le 58ème Grand Prix de Macao

Le 58ème Grand Prix de Macao

172
0
PARTAGER

Dans le monde du sport automobile, Macao occupe une place à part. C’est un tracé en ville très sélectif. Une course de asiatique, où se retrouve la crème de la F3 Européenne. Une course de tourisme qui a désormais un statut mondial. Et pour la touche d’exotisme, des courses locales en prologue.

A l’origine, Macao était une course comme on en trouvait du temps des colonies. Les blancs courraient sur un tracé improvisé, avec leurs voitures de tous les jours.

On remarquera d’ailleurs qu’à l’époque, la ville était beaucoup moins construite…

C’est là que Theodore « Teddy » Yip décide de s’impliquer, comme pilote, puis comme promoteur. Ca tombe bien, son beau-frère, Stanley Ho, possède une entreprise de B-TP.

Grâce au tandem Yip-Ho, la petite course de club se transforme en véritable épreuve d’envergure internationale. Les monoplaces débarquent et de gros efforts sont faits sur la promotion.
Les gouverneurs successifs apprécient les efforts des deux Chinois. Omniprésents à Macao, ils s’occupent eux-même du développement économique et du maintien de l’ordre…

Parmi les illustres anciens vainqueurs du Grand Prix F3, il y a Ayrton Senna, en 1983. Notez qu’à l’époque, il portait déjà les couleurs de « rouge et blanc ». Notez aussi le sticker « Theodore », car Yip fut aussi l’un des premiers à avoir « repéré » le Brésilien…

Aujourd’hui, le Grand Prix de Macao est devenu une sacrée machine de guerre. Toute l’année, les promoteurs sillonnent les salons et les aéroports Chinois pour « vendre » l’épreuve auprès d’éventuels touristes:

La mode des « race queen » a largement débordé du Japon. Dans les photos presse officielle, il y a davantage de filles que de voitures!

Les grid girls sont assez strictes, avec pantalons et casquettes jaunes:

En revanche, chaque écurie et chaque sponsor est venu avec son lot de filles en micro-jupes:

Certains, comme Volkswagen, poussent le principe à l’extrême: amener uniquement des race queens, sans engager de voitures!

Il y a une trentaine de F3 au départ, dont l’essentiel des voitures disputant l’Euro F3 et le British F3.

La star du week-end, c’est le Hong-kongais Adderly Fong:

Double R est venu avec 3 voitures. Scott Pye et Pipo Derani, pilotes du team en British F3, sont restés à quai (suite à leurs signatures chez Fortec pour 2012?) L’écurie préfère miser sur Mitch Evans, Valtteri Bottas (qui a déjà un pied chez Williams) et le vétéran Marko Asmer (ex-pilote d’essai de BMW F1.)

Les photographes en ont surtout retenu les bunny qui accompagnaient les voitures…

Le samedi, Marco Wittman (Signature) s’imposait dans la manche « qualificative », malgré le forcing de Felipe Nasr (Carlin, ci-dessous.)

Le dimanche, Daniel Juncadella bondit au départ. 5e sur la grille, il était leader à la chicane.

A Macao, la piste est bordée de rail. Il faut être en permanence sur le fil du rasoir. Et en 2011, il y eu comme d’habitude des tartes au murs collectives…

En vue de l’arrivée, Juncadella voyait revenir Nasr. Dans l’avant-dernier tour, il y eu un ultime accrochage. D’où sortie du safety car et gel des positions. L’Espagnol était sauvé par le gong…

Quant au régional de l’étape, il a su pour une fois se maitriser et terminer 10e.

Il y eu également deux courses de tourisme (que l’on a résumé ici.)

C’était le jour des Chevrolet. Robbie Huff a remporté les deux manches. Néanmoins, en terminant 2e et 3e, son équipier Yvan Muller s’est offert le titre 2011.

Dans le championnat de tourisme de Macao, il y avait une poignée de Chinois.

La Fédération Chinoise a financé un baquet pour son poulain, Sun Zheng. Le pilote découvrait le circuit et sa Honda Integra, équipée d’un volant à droite. Il termina 10e.

La course de GT mêle les seconds couteaux. Il y a des pilotes du GT Asia. FRD était venu avec ses Ferrari 360 du championnat d’Open GT (dont une confiée au patron, Kenneth Ma.) Il y avait aussi des Carrera Cup, dont la vaillante Rose Tan (ci-dessous.)

Edoardo Mortara (vainqueur l’an dernier, en F3) s’est imposé avec sa R8 GT. Tan a terminé 10e.

Mais on a surtout retenu le carton spectaculaire, certains amateurs n’étant trop faibles pour maitriser ce genre de voitures, a fortiori sur un tel tracé.

Crédit photos: Macau GP

A lire également:
WTCC: Muller champion du monde 2011

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz