Accueil Actualités Entreprise Vers une OPA de VW sur Suzuki ?

Vers une OPA de VW sur Suzuki ?

138
32
PARTAGER

L’évolution de la situation entre Volkswagen et Suzuki doit à présent être gérée par des spécialistes du droit. Mais les dirigeants du géant allemand pourraient adopter une stratégie plus directe : une OPA sur Suzuki.

En 2009, Volkswagen rachète 19,9% de Suzuki. A ce moment, le groupe allemand ne souhaite pas dépasser la barre des 20%, qui l’oblige aussi à assumer sa part des dettes du constructeur japonais… Mais à présent la situation à changé. L’entente tourne à l’affrontement, avec à la tête des personnalités fortes. Si Osamu Suzuki compte bien conserver l’indépendance de sa marque, les dirigeants de Volkswagen ne sont pas du genre à se laisser faire, l’histoire l’a prouvé à plusieurs reprises.

Selon le magazine allemand « Der Spiegel », Wolfsburg envisagerait purement et simplement de lancer une OPA sur son ex-partenaire… Une opération qui simplifierait d’un coup la situation juridique, permettrait à Volkswagen de réaliser ses ambitions en lui donnant accès au juteux marché indien. Une solution d’autant plus envisageable que le groupe a les finances nécessaires pour se lancer dans une telle opération.

Volkswagen est déjà le premier actionnaire de Suzuki avec ses 19,9%. Plusieurs banques se partagent 24.4% du capital, avec chacune moins de 5%, et le reste du capital est volatil. Une structure qui fait du constructeur japonais une proie possible… Cela dit, l’accord signé empêche dans ses termes actuels Volkswagen de monter plus au capital sans l’accord de Suzuki. Mais une fois l’accord rompu par ce dernier, tout sera ouvert.

Source : Reuters

Poster un Commentaire

32 Commentaires sur "Vers une OPA de VW sur Suzuki ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
r.burns
Membre

On va finir par penser que la manœuvre puérile de Suzuki avait pour but l’OPA, et donc la prise en charge des dettes par Volkswagen

hercule
Invité

[Edité pour non conformité à la charte des commentaires]
Susuki n’a fait aucune « manœuvre », le boss a juste rappelé la place de VW dans Susukii. Premier actionnaire ou pas quand on est pas majoritaire on ne se la ramène pas à jouer les boss.

Atlas
Invité

Hercule, un ton plus bas s’il te plaît tout le monde peu émettre un avis sans être traité comme tu le fait.
Maintenant, il est sûr que Suzuki semble avoir sous estimé la mégalomanie légendaire de Ferdinand Piesh.
Comment va se résoudre leur bisbille ?? Bien malin est celui qui peut aujourd’hui le prédire !

Restyling
Invité

Eh bien, c’est simple, Fiat rachète les parts de Vw dans Suzuki, en échange Vw prend pied dans Alfa. Et comme Alfa vient d’annuler un projet de suv et a retardé encore une fois d autres projets, y compris la 4 C, le tour est joué, non?

TITAN
Invité
Pour contrer l’OPA il existe la possibilité pour Susuki de faire appel à un chevalier blanc. CàD : un autre partenaire qui rachèterait une part importante de l’entreprise et en détiendrait donc la majorité à la place de VW. Ce dernier détient seulement 19.9 % Si le chevalier blanc rachète les 31,1% restant, (qui font la majorité dans une entreprise (19.9+31,1)) il peut dire à VW d’aller se faire voir ailleurs. Ou encore, sur toutes les banques qui possèdent les 24,4% restant de Suzuki, il suffit qu’aucune ne lâche d’actions à VW et que le chevalier blanc rentre à hauteur… Lire la suite >>
greg
Invité

Hypothèse peu crédible, PSA n’a pas les fonds.
C’est marrant, vous semblez considérer la prise de contrôle hypothétique de Suzuki par VW comme l’apocalypse…Pourtant, VW n’a jamais licencié ni fermé d’usines lors d’une reprise…On ne peut pas en dire autant de Fiat/PSA et autres.

Homer S.
Invité

@greg Non VW a fait pire, ils ont juste détruit l’intérêt pour l’automobile, rien que ça !

Admin

Piech a sous-estimé Osamu Suzuki, il ne devrait pas cette fois sous-estimer la fibre patriotique japonaise. En cas d’OPA hostile sur une entreprise de l’importance de Suzuki, les Japonais vont serrer les rangs.

Umaga
Membre

+1
Dans cette histoire les Allemands sont trop impatients et risquent de s’en mordre les doigts. Une OPA au Japon n’est déjà pas une chose facile, mais avec Osamu Suzuki en face, cest mission impossible, tous les autres actionnaires japonais feront bloc derrière lui. C’est une légende là-bas.
Il a plus de 80 balais et devrait passer la main dans plus très longtemps. VW ferait mieux de faire les yeux doux auprès de ses probables successeurs. Cela suppose de la finesse, m

Yoann
Invité

Je suis bien d’accord. Lancer une OPA est une opération vouée à l’échec. Cela dit, l’échec Mercedes-Mitsubishi et ce nouvel échec VW-Suzuki me poussent à penser que les allemands ne comprennent rien à la culture japonaise et Piëch pourrait bien lancer une OPA pour une question d’ego.

wpDiscuz