Accueil Berlines Peugeot 308 GTi, le grand retour

Peugeot 308 GTi, le grand retour

123
31
PARTAGER

Ce n’était jusqu’à présent qu’une rumeur, certes insistante. C’est à présent une réalité. Peugeot a décidé de ressusciter l’appellation GTi. La 308 GTi est la première de la série à en bénéficier, et elle sera suivie à n’en pas douter par d’autres modèles. Mais attention, nous sommes ici assez loin de l’esprit des mythiques 205 GTi…

Si Volkswagen a créé l’appellation GTI, Peugeot fut également durant les années 80 l’un des constructeurs ayant procuré le plus d’aura à ces trois lettres, avec ses 205, mais aussi la 309. L’appellation a ensuite disparu lors de l’arrivée sur le marché des 106 et 306, ne subsistant en fait qu’en Grande-Bretagne. C’est à présent de façon plus large que Peugeot a choisi d’utiliser à nouveau les trois lettres si évocatrices, histoire de venir traiter d’égal à égal avec les modèles en provenance d’outre-Rhin pareillement nommés…

La 308 GTi reprend à son compte le 1.6 THP dans sa version 200 ch apparu sous le capot de la RCZ. Injection directe, Turbo TwinScroll, calage variable de l’arbre à cames d’admission (VTi), pour 200 ch et 275 Nm. De quoi accrocher 7″7 au 0 à 100 km/h, 27″8 au 1000 mètres départ arrêté tout en affichant une consommation en cycle mixte de 6.9 l/100 km, soit 159g/km de CO2. En comparaison, une Golf GTI dotée de 10 canassons supplémentaires affiche 6″9, 27″3, 7.4l/100 km et 170 g/km. Le moteur est par ailleurs enrichi du SoundSystem, constitué d’un piquage sur l’admission d’air avec conduit acoustique pour procurer une sonorité plus sportive.

Côté look, la GTi reprend le bouclier avant de la 308 CC, avec en France une lèvre inférieure d’aspect carbone noir brillant, un bouclier arrière avec une partie inférieure façon diffuseur, noir laquée, un becquet arrière et une double sortie d’échappement chromée. A l’intérieur on retrouve l’aluminium sur le pédalier, le repose pied, le pommeau de levier de vitesse, accompagnés d’un volant sport à méplat et d’une façade noir laqué.

Ne nous y trompons pas toutefois, cette GTi de nouvelle génération n’est pas le reflet des GTi de nos souvenirs. Pas de petite bombinette légère, la 308 n’étant pas une 205, et près de 25 ans les séparent. Nous sommes donc en présence d’une berline (elle n’est disponible qu’en version 5 portes, curieusement) chic, confortable, et rapide, mais dotée d’un châssis qui a été affuté avec des roulements de plus grand diamètre et des lois d’amortissement spécifiques. Et pour faire bonne mesure, des jantes de 18″.

Son prix ? A partir de 26.900€ en France, avec une commercialisation à partir du 10 juin.

2010_Peugeot_308-GTI_012010_Peugeot_308-GTI_022010_Peugeot_308-GTI_032010_Peugeot_308-GTI_042010_Peugeot_308-GTI_052010_Peugeot_308-GTI_062010_Peugeot_308-GTI_072010_Peugeot_308-GTI_082010_Peugeot_308-GTI_102010_Peugeot_308-GTI_112010_Peugeot_308-GTI_122010_Peugeot_308-GTI_132010_Peugeot_308-GTI_14

Source : Peugeot

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz