Accueil Dakar Africa Eco Race 2010 : le point à la journée de repos

Africa Eco Race 2010 : le point à la journée de repos

187
3
PARTAGER

Si les projecteurs sont en ce moment braqués sur le Dakar sud-américain, rappelons qu’il existe un autre rallye-raid, l’Africa Eco Race. Reprenant au maximum le tracé du « vrai » Dakar, il a débuté le 27 décembre à Portimao. Aujourd’hui, les concurrents profitent de leur journée de repos à Agadir. Le point sur la course après quatre spéciales.

Tout d’abord, quelques mots sur le raid. Jugeant qu’il y avait encore une place pour un raid en Afrique malgré le départ du Dakar en Amérique du Sud, René Metge, fidèle de l’épreuve s’il en est, a décidé d’organiser un raid qui reprenait les valeurs d’aventure des Dakar originels. En concurrence frontale par les dates avec le Dakar, il reprend un tracé bien connu, passant par le Maroc et la Mauritanie avec comme objectif le Lac Rose de Dakar, au Sénégal. Pour cette deuxième édition, les organisateurs (dont José Maria Servia fait partie) ont décidé de renommer l’Africa Race en Africa Eco Race, le désir de laisser le moins de traces possibles sur le passage du rallye étant un des points importants de l’organisation.

Question concurrents, on est bien loin de l’armada du Dakar, avec seulement quatre motos, seize autos et quatre camions au départ. Parmi eux, le grand favori est le très expérimenté Jean-Louis Schlesser qui engage deux buggies bleus, dont un pour le français François Lethier. Le Belge Jacky Loomans sur Nissan Navara a également de fortes chances de bien figurer, ainsi que Jérôme Pelichet, vainqueur du trophée Wildcat, qui court logiquement sur un Bowler Wildcat. Bowler qui a un certain succès au sein du peloton avec trois modèles engagés (deux Wildcat et un Nemesis).

Après un prologue portugais, les concurrents ont traversé le détroit de Gibraltar pour une première étape entre Nador et Borj Frissate. Une spéciale relativement courte mais assez délicate, avec des pistes très glissantes. Néanmoins les pilotes se sont régalés et c’est François Lethier qui accorche la première victoire.

La deuxième étape a eu lieu entre Borj Fissate et La Momie (un lieu ainsi nommé parce qu’il a vu le tournage du film). Plus longue que la précédente, cette spéciale était d’une longeur de 207km. C’est Jacky Loomans qui s’y est imposé, sur des pistes assez roulantes.

La troisième étape entre la Momie et Mhriminia signe l’apparition des premières dunes. Schlesser fait parler son expérience et la poudre en imposant son buggy sur un terrain où il est très à l’aise.

Entre Mhriminia et Agadir, les Schlesser n’ont laissé aucune chance à leurs adversaires. Extrêmement rapides sur des terrains qui leur conviennent parfaitement, ils terminent la spéciale largement en avance (plus de 50min) sur leur premier poursuivant, Jean-Jacques Joussaud qui fait une très belle course sur son Toyota.

Aujourd’hui, journée de repos à Agadir donc. Un répit qui vient à point nommé pour Jérôme Pélichet, dont le V8 du Bowler est mal en point. Après un piston crevé dans la troisième étape, le proto a bu 6litres d’huile dans la quatrième. Un repos urgent donc, l’équipage espérant pouvoir réparer aujourd’hui.

A ce point de la course, le classement au général est le suivant :

1/Jean-Louis Schlesser (Schlesser n°300)
2/François Lethier (Schlesser n°303) à 5’15’’
3/Jacky Loomans (Nissan n°301) à 57’24’’
4/Jérôme Pélichet (Bowler n°302) à 1h35’40’’
5/Abdelhamid « Mido » Abouyoussef (Desert Warrior n°304) à 2h57’54’’

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz