Accueil Bio-carburants Brésil – La révolution Ethanol 2/3

Brésil – La révolution Ethanol 2/3

81
0
PARTAGER

Depuis 2003 maintenant, le parc automobile brésilien vit une transformation unique au monde. Dans ce pays grand comme 13 fois la France, l’éthanol est en train de totalement remplacer l’essence.

Le programme ‘Proàlcool’
Lancée en 1975, le programme ‘Proàlcool’ a été très fortement soutenu par le gouvernement. Entre 1978 et 1979, les voitures 100% éthanol mises sur le marché étaient détaxées et les acheteurs recevaient des crédits d’impôts. Les mêmes incitations étaient proposées aux constructeurs automobiles et toutes les stations de carburant avaient pour obligation de vendre de l’éthanol avec un prix garanti 65% plus faible que l’essence. Avec tout cela, le résultat ne s’est bien sûr pas fait attendre et la vente de véhicule 100% Ethanol s’est envolée. Le parc automobile a commencé à se transformer et plus rien ne semblait pouvoir empêcher une conversion à 100%. Mais en 1987 tout s’est soudainement arrêté. Le prix de l’essence à chuté, les aides du gouvernement brésilien se sont arrêtées et le prix du sucre – donc de l’éthanol – s’est envolé. La marché des voitures 100% Ethanol s’est effondré en quelques mois seulement. Les Brésiliens ne voulaient plus entendre parler d’Ethanol. Ils se sont donc rapidement réorienté vers des voitures à motorisation ‘classique’ essence dans l’espoir d’économiser sur le prix du carburant.

C’est cette crise de l’éthanol qui a mis en évidence la faiblesse du modèle ‘Proàlcool’. Le principe de voitures soit 100% Essence soit 100% Ethanol n’est pas viable sur le long terme puisque le prix de ces deux carburants est très volatiles. Le premier étant lié à celui du Pétrole et le deuxième à celui du Sucre. C’est GM qui a proposé la première vraie solution à ce problème en proposant pour la première fois au Brésil en 2003 la Chevrolet Corsa 1.8 Flexpower. Mise sur le marché en juin 2003, cette Corsa est la première voiture dite ‘Multi Fuel’ du groupe GM et marque le début d’une révolution. Pour la première fois, le conducteur Brésilien peut choisir quel carburant il veut mettre dans son réservoir. Le prix du sucre est en chute libre ? Les voitures roulent à l’éthanol. Le prix du baril du Pétrole s’effondre ? Les voitures roulent à l’essence.

Le succès est immédiat et GM ne tarde pas à décliner sa technologie à d’autres modèles de la gamme comme le Meriva 1.8, le Pick-up Montana 1.8, le Zafira ou encore l’Astra avec des motorisations 2 L. En 2008, tous les modèles de la gamme GM (15) vendus au Brésil sont équipés de la technologie FlexPower. Attention, cette motorisation n’est pas une option, c’est aujourd’hui le standard et tous les constructeurs installés dans le pays ont fait de même. Résultats, pour la première fois en 2008, profitant de l’envolée du baril de pétrole, il s’est vendu plus de carburant éthanol que d’essence dans le pays.
Le Brésil est le premier pays au monde où les automobilistes peuvent choisir au jour le jour le carburant qu’ils veulent utiliser et cela dans 95% des stations du pays.

A lire également:
Brésil – La révolution Ethanol 1/3
Brésil – La révolution Ethanol 3/3

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz