Accueil Alternatives Brésil – La révolution Ethanol 1/3

Brésil – La révolution Ethanol 1/3

155
13
PARTAGER

Depuis 2003 maintenant, le parc automobile brésilien vit une transformation unique au monde. Dans ce pays grand comme 13 fois la France, l’éthanol est en train de totalement remplacer l’essence.

Aujourd’hui une voiture sur trois qui roule au Brésil est capable de n’utiliser que de l’éthanol comme carburant et plus de 95% des nouvelles voitures mises en circulation dans le pays utilisent la technologie dite ‘Flex Fuel’ permettant d’alimenter son moteur avec au choix de l’essence, de l’éthanol ou tout autre mélange de ces deux composés. Pour comprendre cette mutation unique au monde et anticiper une évolution du marché européen à partir de 2010 – début de la mise en application de la directive européenne imposant 7% d’agrocarburants dans l’essence, nous nous sommes rendus à Sao Paulo pour rencontrer Marcos Sawaya Jank, le président d’UNICA (Brazilian Sugarcane Industry Association), groupe leader du marché de l’éthanol produit à partir de la canne à sucre et acteur majeur dans cette mutation du parc automobile. Nous avons également rendu une petite visite à la branche brésilienne du groupe GM – une des plus rentables du groupe – constructeur automobile pionné dans la motorisation à l’éthanol et qui possède aujourd’hui l’une des solutions ‘Flex Fuel’ les plus abouties.

Pour bien comprendre comment et pourquoi le Brésil possède une telle avance dans l’utilisation de carburants dits ‘Green’, il faut remonter aux années 70. En 1973, alors que le baril du pétrole s’échangeait à moins de 3 dollars (contre 75 au moment d’écrire ces lignes), le premier choc pétrolier a poussé le gouvernement brésilien à trouver une solution de substitution. Le sucre est alors très bon marché et le Brésil lance le programme ‘Proàlcool’ avec comme objectif de remplacer l’essence par un carburant issu de la biomasse: l’éthanol. Ce premier programme à grande échelle qui se révèlera par la suite être un échec a cependant initié une transformation du parc automobile et des mentalités qui permet aujourd’hui au pays d’envisager à court terme de se passer quasi totalement de carburants issus du pétrole.

L’éthanol ? Pourquoi et comment ?
Le Brésil est aujourd’hui l’un des premiers producteurs de sucre au monde grâce à d’énormes plantations de canne à sucre. Localisés principalement dans la région de Sao Paulo ces plantations connaissent depuis 2003 une grosse révolution. Alors qu’au départ la canne n’était utilisée que pour produire du sucre, l’évolution du procédé permet maintenant de produire de l’éthanol et de l’électricité. Toutes les plantations modernes possèdent aujourd’hui une distillerie et sont totalement autonomes énergétiquement. Certaines se payent même le luxe de revendre de l’électricité au réseau dans les périodes de grosse activité.

Une fois le sucre extrait de la canne, les sous-produits sont fermentés grâce à de la levure puis distillés pour récupérer de l’éthanol. Comme on le voit ici, la canne à sucre est un véritable petit cadeau de la nature. A l’arrivée il faut une tonne de canne à sucre pour produire l’équivalent énergétique d’un 1,2 baril de pétrole, avec un gain de plus de 140% au niveau de la production de CO2.
L’éthanol est donc aujourd’hui une ressource disponible en grande quantité et produite – au Brésil – de façon très écologique. Poussées par le programme ‘Proàlcool’ de nombreuses société ont investi ce marché au début des années 80, mais au final seul 1% des terres arables du pays sont utilisées pour cette culture. Le potentiel de croissance de la production est donc énorme et capable de suivre l’évolution du parc automobile.

A lire également:
Brésil – La révolution Ethanol 2/3
Brésil – La révolution Ethanol 3/3

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz