Accueil Circuits de légende VdeV Paul Ricard HTTT : ( presque ) comme au bon vieux...

VdeV Paul Ricard HTTT : ( presque ) comme au bon vieux temps

101
0
PARTAGER

En 1980, Jacques Laffite plaçait par une belle journée ensoleillée sa Ligier JS11/15 en pole position du Grand Prix de France sur le tracé du Circuit Paul Ricard. 29 ans plus tard et après quelques houleux épisodes Politico-économiques, une Ligier signait à nouveau le meilleur temps d’une séance qualificative sur le Paul Ricard, désormais paré de ses bandes colorées et de sa nouvelle définition High Tech. Le week-end dernier marquait l’entrée du circuit provençal dans une ère qu’il avait déjà longtemps connu avant son rachat à la fin des années 90 : celle des courses automobiles ouvertes aux spectateurs. C’est donc le meeting VdeV qui inaugurait l’abattage public d’un drapeau à damier en fin de course pour le plaisir des spectateurs… qui se seraient bien passés d’une météo aussi épouvantable.

Pour les néophytes, le VdeV est une compétition disputée sur tous les circuits de France ( et parfois même d’Europe, la première manche de l’année a eu lieu à Jarama il y a quelques semaines ) taillée sur mesure pour les gentlemen drivers qui se régalent soit au volant de voitures de course contemporaines ( GT ou proto ), soit aux commandes de magnifiques autos tout droit sorties de l’Age d’Or du sport automobile. Moderne ou Vintage, il y en a donc pour tous les goûts au fil du week-end partagé en trois épreuves d’endurance d’une durée de 4 heures chacune.

Un Ricard dilué sous des trombes d’eau

Un programme idéal pour un week-end où le public était attendu afin de venir assister aux premières courses sur le HTTT, la parfaite occasion de venir passer la journée en famille sous le soleil provençal ( à 10 euros l’entrée, gratuit pour les moins de dix ans ). Hélas, les dieux en ont décidé autrement. Les conditions météorologiques ont été atroces avec une journée de dimanche où la pluie n’aura cessé à aucun moment.

Honneur donc aux quelques centaines de spectateurs venus malgré tout braver les éléments et surtout aux courageux équilibristes en piste. L’aquaplaning aura eu raison de quelques unes des carrosseries présentes ce week-end, mais les très belles Ford GT 40, BMW M1 Procar et autres Lola ont heureusement survécu au déluge.

En VHC, c’est la 911 RSR de Moreau / Langin qui l’emportait alors qu’une autre Porsche gagnait le GT Moderne : la 997 GT3 Cup S de Nourry Compétition. En proto, c’est la Norma M20 du team TFT qui terminait première au terme des quatre heures de course.

Ci-dessous, les photos prises par Nicolas Lerooy ( nl-images.com )

190584190609190612190615190618
190584190588190591190606190627

Prochaine course ouverte au public au Castellet le 7 juin prochain à l’occasion du championnat Fun Cup, mettant aux prises de terribles essaims de Volkswagen Coccinelle toutes plus agressives les unes que les autres.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz