Accueil Brève rencontre Brève rencontre: Dome Zero

Brève rencontre: Dome Zero

161
8
PARTAGER

Zero_small.jpgDome a bien failli être le Ferrari Japonais. L’entreprise avait le pédigrée et elle a financé la conception de la Zero… En vendant des jouets!

Dome_karasu.jpg

Dome (« rêve d’enfant ») débute en 1965, lorsque Minoru Hayashi est approché par un ami d’ami, le pilote Hiroshi Fushida. Ce dernier veut que Hayashi lui construise une voiture de course sur base Honda S600. A 19 ans, sans argent, ni expérience, il bricole la « Karasu ».

Dome_Zero.jpg

Dome monte ensuite tranquillement en puissance. Vers 1976, l’équipe (Hayashi, son petit frère et 2 jeunes ingénieurs) songent à une GT, la Zero. Ils travaillent jour et nuit (à tel point que leurs 4 épouses respectives s’en iront!) et un prototype est prêt au salon de Genève 1978. Sa ligne « en coin » est typique de l’époque.

Dome_zero.jpgLa Zero impressionne les visiteurs. Au Japon, elle obtient une publicité terrible: c’est la première GT de l’archipel. Du coup, les fabricants de jouets se battent pour la « réduire » (de manière plus ou moins réaliste) et Dome engrange de belles royalties. Dome possède alors la volonté et le cash pour la produire. Il en profite pour emménager dans de vrais locaux.

Dome_Zero_P2.jpg

Hélas, la bureaucratie Japonaise lui barre la route. Solution: la produire aux Etats-Unis et l’importer ensuite. Une P2 préfigurant celle de série est présentée au salon de Los Angeles 1979. Elle est motorisée par un 6 cylindres 2,8l 145ch de Datsun 280ZX et elle est roulante.

Dome_Zero_RL.jpgPeu après, l’équipe est invitée aux 24 heures du Mans. Hayashi en rêvait depuis longtemps et il doit dire oui. Pour la petite équipe, c’était Le mans OU la GT, alors la Zero part aux oubliettes. Le proto du Mans (à moteur V8 Ford) est baptisé « Zero RL ».

Caspita.jpg

Les résultats furent modeste. Ils permirent néanmoins à Dome de se remarquer par Toyota, qui lui confia son programme « Le Mans ». Notez que Dome a travaillé sur une autre Japonaise maudite, la Caspita.

Zero_1.jpg

A lire également:
Brève rencontre: Dome F105
Brève rencontre: Jiotto Caspita

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz