Accueil Divers Pollution historiquement basse dans les artères de la mégapole Pékin

Pollution historiquement basse dans les artères de la mégapole Pékin

32
19
PARTAGER

marche_pekin.jpg

Selon Du Shaozhong, directeur adjoint du Bureau de la Protection de lenvironnement de Beijing, la qualité de l’air enregistrée dans les rues de Pékin depuis le début du mois d’août (et donc depuis le coup d’envoi des Jeux Olympiques…) n’avait pas atteint un stade aussi bas lors des dix dernières saisons estivales.

Jamais depuis dix ans, en période d’été, la qualité de l’air dans les rues de Pékin n’avait été aussi « acceptable » comme l’a confirmé Du Shaozhong, directeur adjoint du Bureau de la Protection de lenvironnement de Beijing. Rappelons que le système de notation de la qualité de l’air à Pékin s’établit selon une échelle avec des points : de 1 à 50 (grade I comme excellent) et de 50 à 100 ( II comme bon).

Depuis le début du mois d’août avec 56 points, contre 81 à la même époque l’an passé, la ville a enregistré dix jours de grade I et dix jours à II. Les autorités en charge expliquent notamment ce résultat par la politique mise en place avec l’obligation faite aux 3.3 millions de conducteurs de ne circuler qu’un jour sur deux selon que leur plaque d’immatriculation soit paire ou impaire. Communication ? Vérité ? Mais comme depuis le début des 29e olympiades, tout va parfaitement en Chine (sic)…

A lire également. J.O. de Pékin : réduction de la circulation obligatoire, Beijing plus strict avec la pollution et J.O. de Pékin : Great Wall fournit les équipes croates et roumaines.

A voir également. Great Wall Roumanie/Croatie.

GW 01.jpgGW 02.jpgGW 03.jpgGW 04.jpg

Source : Edmunds.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz