Accueil Général L’art de la métamorphose

L’art de la métamorphose

21
1
PARTAGER

Liz_cohen_trabantL‘art contemporain a récemment eu les oreilles qui sifflent sur le Blog Auto, c’était un peu injuste. Il est des oeuvres qui nous intéressent au premier chef. L’artiste industrielle américaine Liz Cohen a investi pour quelques semaines le centre d’art contemporain de Stockholm Fargfabriken pour une performance intitulée Bodywork où elle travaillera seule sur une Trabant pour la transformer en un El Camino low rider, dans le cadre d’une série sur le thème de l’égalité des genres (The Gender Turntable).

Parallèlement, elle souffrira sur les appareils d’une salle de gymnastique installée dans le même espace dans le but de pouvoir poser en bikini avec sa voiture terminée, place plus traditionnelle de la femme dans la culture automobile et particulièrement des low riders. En prévision de cette performance, Liz Cohen, déjà familière du poste a souder, a passé un an dans un atelier pour y apprendre les subtilités du métier de customiseur.
Ce projet n’est sûrement pas à court de symbolique: l’incarnation du communisme Est allemand changée en objet de la culture de l’Ouest américain, le parallèle entre la transformation de la voiture et du corps, la confusion des rôles masculins et féminin, j’en oublie sûrement, d’autant que je ne lis pas le Suédois. Un beau sujet de réflexion en tout état de cause, et une belle fin pour une modeste Trabant qui ne pensait certainement pas rencontrer l’Art majuscule.
Des images du projet sur ce site.

Eltrabino

We Make Money Not Art via Boing Boing

Lire également:
Changement d’Hummer
Une vision de l’art contemporain sur l’automobile

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "L’art de la métamorphose"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
superstar
Invité

A quand une Trabant avec un modeste big block 454 Chevy? Avec la carrosserie en plastique, ça devrait secouer.

wpDiscuz