Accueil Historique Montlhéry : mort d’un monument historique

Montlhéry : mort d’un monument historique

108
8
PARTAGER

Montlhery_1Après la Nationale 7 dont nous parlions récemment, la  mort programmée de Linas Montlhéry qui figurera bientôt dans notre série "Circuits de légende" approche à grands pas. Le célèbre anneau, doit disparaître  le 10 mai 2005 pour des soit disant raisons de sécurité malgré les efforts de passionnés, les comités de soutien , les pétitions et le travail remarquable de la fondation O’Born ou de l’ASALM, … C’est tout bonnement une honte d’abandonner un patrimoine du sport automobile français, comparable aux anneaux de Brooklands, Monza ou encore Indianapolis. L’excellent site Mémoire des stands, nous fait un résumé de la situation que je vous encourage à lire (ainsi que le reste de ses articles) : Le Printemps de Montlhéry

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Montlhéry : mort d’un monument historique"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Christophe
Invité

Ne dramatisons pas. L’autodrome ne sera pas détruit, mais n’acceuillera plus les manifestations publiques comme le GP de l’age d’or. Le circuit sera toujours utilisé par l’UTAC pour ses essais d’homologation et par la presse automobile pour ces essais tout court.

Il faut noter qu’un anneau bien plus moderne existe aussi en France: le CERAM!

Coté age d’or, je pense que le seul souci est pour les spectateurs parisiens qui avaient l’habitude de venir en ancienne. Il va falloir faire 300 km jusqu’à Dijon. Entre nous soit dit, Dijon est un bien meilleur circuit !

cl
Invité

et c’est bien la le drame… un circuit pareil non utilisé et 300 km pour en trouver un autre, meilleur ou pas…

Mémoire des stands
Invité
Tout d’abord Christophe, merci de mentionner notre modeste travail, c’est sympa. Ensuite il est judicieux de parler de Montlhéry à l’heure où il est non seulement en danger mais pratiquement mort. L’UTAC, qui en est propriétaire, n’y veut plus de spectateurs, pour des raisons de confidentialité des essais, essais qu’elle fait depuis 1946. La vraie raison est qu’elle ne veut plus entretenir le circuit. C’est grave car il est dans un état pitoyable, il va bientôt dépasser en dégradation Reims, qui, lui, semble reprendre des couleurs grâce à une courageuse petite association. Quant à Dijon, c’est lisse et roulant comme… Lire la suite >>
Christophe Labédan
Invité

Tout a fait d’accord, les motifs réels de l’UTAC semblent moins honorables que les raisons de sécurité invoquées. Et que devient l’ancien circuit dans la foret qui lors de mon dernier passage avait été completement restauré avec un nouveau tarmac et des vibreurs flambants neufs?
et merci pour la mention sur le blog auto sur le forum de motorlegend 🙂

Octopus
Invité
Que vous êtes bien naïf … Montlhéry est mort pour le public. Depuis 1947, l’UTAC entretient à grand frais cet anneau.Plutot que de dénigrer, nous pouvons les remercier, sans l’UTAC, aujourd’hui, Montlhéry serait mort depuis bien longtemps ! Depuis des années, les essais sont de moins en moins réalisés en extéreur, mais sur bancs (à rouleaux,..) ou par simulation. Pourquoi l’UTAC paierait encore pour son entretien aussi couteux, imaginons qu’il paie pour conserver l’anneau, mais pourquoi payer pour la sécurité des spectateurs : ce n’est pas la vocation de cette société… Que représente les bénéfices des manifestattions par rapport à… Lire la suite >>
wpDiscuz