Accueil Alpina BMW ALPINA D5 S : « citius, altius, fortius » mais « mazoutius »

BMW ALPINA D5 S : « citius, altius, fortius » mais « mazoutius »

1728
17
PARTAGER
Alpina D5 S

Alpina présente les nouvelles BMW Alpina D5 S et D5 S Touring. Pour ceux qui apprécient le « charme » du « tuning » germanique.

Comment ? Oser parler de tuning pour ce qui concerne Alpina ? Eh bien oui. Osons. Certes, c’est bien plus discret (à part les jantes ?) que beaucoup de préparateurs de par le monde. Et, Alpina est constructeur à part entière. Mais, cela reste de la préparation, ou du tuning.

Ceci évacué, il faut avouer que, comme à chaque fois depuis 52 ans, Alpina sort une copie intéressante. Premièrement, le diesel 6 cylindres en ligne de 3 litres de cylindrée est gavé par trois turbo. Ainsi, il délivre 388 chevaux et 800 Nm de couple.

Alpina D5 S

La BMW M550d dépassée

La puissance est inférieure à ce que peut sortir BMW avec la M550d (quadri-turbo). Mais, côté couple, il y en a un peu plus (« je vous le mets quand même ? »). De quoi prendre à peine 4,4 secondes pour le 0 à 100 km/h comme la M550d. Le 0 à 200 km/h tombe quant à lui en 17 secondes. Aussi, la vitesse maximum s’établit à 286 km/h. Enfin, côté consommations, en mixte, selon la norme, il faut compter sur un 6,6 l/100 km.

La version Touring met 2 dixièmes de plus niveau accélération et prend 3 km/h de moins en vitesse de pointe. Côté consommation la Touring affiche 6,9 l/100 km en mixte. Cela reste tout de même « pataud ». Mais, Alpina revendique le titre de « diesel le plus performant du marché ».


Comparaison entre la BMW M550d xDrive et l’Alpina D5 S

Mazout rapide

Alors, pourquoi une Alpina D5 S plutôt qu’une BMW M550d xDrive ? Pour encore plus d’exclusivité sans doute. La boîte est toujours la ZF « 8-Speed Sport Automatic Transmission ». Mais, avec ici « l’ALPINA SWITCH-TRONIC ». Donc, cela passe les rapports plus vite que Toretto dans Fast & Furious. En effet, il faut environ 1 dixième de seconde.

Côté châssis, Alpina dote la BMW Série 5 de suspensions ThyssenKrupp-Bilstein contrôlées électroniquement. De quoi offrir plusieurs modes qui vont de Sport+ à Confort+ en passant par tous les intermédiaires. En mode Confort+, l’Alpina D5 S peut même s’aventurer hors de la route. Par contre, il ne faut pas compter sur les jantes forgées de 20 pouces pour assurer un plus de confort.

Révolution chez Alpina, Pirelli redevient la marque qui chausse les-dites jantes. Cela ne s’était pas vu depuis 1985 ! Aussi, ici, on a affaire à des Pirelli P-Zero en 255/35 ZR20 à l’avant et 295/30 ZR20 (Touring: 285/30 ZR20) à l’arrière.

Par contre, le système de freinage est repris de la Alpina B5 Bi-turbo. Etrier fixe à 4 pistons, flottant à l’arrière. Ils mordent respectivement des disques de 395 et 398 mm. Evidemment, en option, les disques peuvent être améliorer.

Alpina D5 S

Presque discrète

Esthétiquement, cette Alpina D5 S se distingue des BMW série 5 sportives de part son bouclier avant par exemple. En effet, celui si arbore de larges ouvertures, mais peut-être moins « caricaturales » que les dernières productions à l’hélice. C’est le même que l’on retrouve sur l’Alpina B5 bi-turbo.

Aussi, l’arrière est tout autant discret que la BMX M550d. Seules les 4 sorties d’échappement permettent de distinguer une Alpina D5 S de la BMW M550d. Evidemment, si les labels restent apposés sur le coffre, c’est une autre histoire.

Alpina D5 S

Personnalisable et moins chère. Que demander de plus ?

En revanche, à l’intérieur, Alpina se distingue en proposant quelques modifications sur les matériaux employés, les compteurs mis à la couleur de la marque, etc. Mais, surtout, il est possible de demander tout ou presque. En effet, les modifications sont faites à l’envi est selon le porte-feuille du client !

Cependant, on retrouve tout de même l’intérieur de la BMW Série 5, avec ses fauteuils aux multiples réglages, bien qu’ils soient recouverts d’un cuir différent et logotés Alpina. De même, l’écran « flottant » est toujours là, lui aussi.

Finalement, pour le prix, comptez 87 900 euros, prix de « base » (déjà bien/trop équipée) pour la berline et 90 400 euros pour la version break.

Pour comparaison (les performances ne sont pas les mêmes), la Alpina B5 Bi-Turbo débute à 112 000 euros. Mais, la BMW M550d xDrive est à partir de 93 770 euros. 6 000 euros de plus qu’une version exclusive ? Voilà sans doute une bonne raison de lorgner du côté de Alpina.

Fiche technique de l’Alpina D5 S

Moteur
CylindresR6
Cylindrée (cm3)2993
Bore (mm)84
Stroke (mm)90
Rapport de compression (:1)16
Puissance max (kW (hp) / trs/min)285 (388) / 4000 – 5000
Couple max (Nm / trs/min)800 / 1750 – 2650
ECUBOSCH DDE 8.3.2
CarburantDiesel
ClassificationEuro 6
Performance
Accélération 0-100 km/h (s)4,4
Vitesse Maximum (km/h)286
Consommations (sous réserve)
Ville (l/100km)7,6
Route (l/100km)6
Mixte (l/100km)6,6
émissions mixtes de CO2 (g/km)174
Transmission
Type8-Speed Sport-Automatic ZF 8HP75 SWITCH-TRONIC
1ère5
2nde3,2
3ème2,14
4ème1,72
5ème1,31
6ème1
7ème0,82
8ème0,64
Rapport final2,81
Roues et pneumatiques
JantesALPINA CLASSIC 20″
Pneu avant8,5 x 20 255/35 ZR20
Pneu arrière10 x 20 295/30 ZR20
Dimensions
Longueur (mm)4956
Largeur (mm)1868
Hauteur à vide (mm)1466
Empattement (mm)2975
Voie avant (mm)1611
Voie arrière (mm)1596
Coffre (l)530
Réservoir (l)66
Poids
A vide (EU) (kg)1930
Maximum autorisé (kg)2470
Charge autorisée (kg)580
Charge max essieu avant (kg)1230
Charge max essieu arrière (kg)1325
Poids tractable, freiné (kg)2000
Poids tractable, non freiné (kg)750

Source et illustration : Alpina

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "BMW ALPINA D5 S : « citius, altius, fortius » mais « mazoutius »"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
AXSPORT
Invité

Ça sent le mazout ici…………..

4aplat
Invité

Rien que pour faire ch.. les ecolos, j’en voudrait une …
Mazout Power !!!!

ART
Invité

J’espère t’emmèneras Christophe, et sur un gros freinage en bonus, il surkiffera les particules de frein… !

Seb
Invité

Ne pas oublier qu’Alpina n’est pas qu’un simple préparateur faisant du « tuning » , les cartes grises sont signées au nom d’Alpina et non plus de BMW , c’est une marque avec des modèles à part entière 😉

ART
Invité

Pour Thibaut, ça semble du simple tuning… Passons. Pas mal de petite coquilles dans l’article… Enfin, hourra, les derniers commentaires sont revenus !

Pour le reste, c’est de la belle ouvrage, particulièrement pour qui veut plus discret que les versions M.

C’est quoi les cylindres en R6 ?
D’ou tombe les 6000€ d’écart ? Ca sent la news copier coller….

ART
Invité

Sur le tuning, le ton me paraissait ambiguë ou surprenant.

Alors ok, je te remercie de m’indiquer la traduction allemande Reihensechszylinder et c’est très bien. Ca veut dire que chaque fiche technique, on aura la déclinaison dans la langue de la marque ? Ca peut venir devenir bordélique…

J’ai peut-etre zappé mais 112000 – 93770, je trouve pas 6000 d’écart

ART
Invité

C’est pas plutot B5 bi-turbo en essence ?

ART
Invité

Merci d’avoir corrigé en loosedé, du coup, c’est devenu compréhensible

koko
Invité

Le mazout, c’est pas vraiment l’esprit Alpina.
curieux de connaitre la part de gas-oil dans leurs ventes.

panama
Invité

Alpina est quand même plus discret que Brabus, c’est déjà ça.
Belle bête, à 388 cv ça doit dépoter sec en dépassements.

ART
Invité

Il faut reconnaitre, 4,4sec, ça colle au fond

wpDiscuz