Accueil Divers Essai Aixam e Coupé Premium: une nouvelle ère pour les sans-permis

Essai Aixam e Coupé Premium: une nouvelle ère pour les sans-permis

182
15
PARTAGER

Leader européen, Aixam propose désormais une gamme de sans-permis à moteur électrique. La voiture reste la même, mais son comportement est transfiguré.La voiture électrique est plus que centenaire. Néanmoins, elle bute sur des points récurrents: poids, autonomie et performance. S’il est bien un type de véhicule qui se prête bien à une électrification, ce sont les voitures sans permis ! Elles sont naturellement légères donc elles ont besoin de moins de batteries pour se mouvoir. De plus, leurs conducteurs sont déjà habitués au bridage à 50km/h et ils parcourent peu de kilomètres. Le passage à l’électrique les impacte peu.

Accessoirement, depuis une quinzaine d’années, la clientèle des sans-permis s’est urbanisée et s’est rajeunie. On est passée du retraité habitant en rase campagne au citadin pur et dur. Or, ce dernier réclame de l’électrique. Il y a donc un « coup » marketing à faire, même si les sans-permis n’ont pas droit aux subventions. Aixam n’est pas un novice. A la fin des années 80, il a produit une poignée de voiturettes électriques pour EDF. En 2005, il a lancé des utilitaires Mega électriques. Néanmoins, ces derniers sont équipées de batteries au plomb, trop lourdes et trop volumineuses pour des berlines.

Style et équipement:

Pour l’instant, seuls la « City » et le « Coupé » (à empattement plus long et arrière redessiné) sont proposés en électrique. A moyen terme, la « Crossover » et la « Crossline » devraient suivre. Aixam a été l’un des premiers à faire des efforts sur l’esthétique de ses sans-permis. Il faut reconnaitre que ses productions sont plutôt agréables à l’œil.

Le Coupé devient « e Coupé » et est proposé en trois finitions: S, Premium et GTI. A l’essai, c’est une Premium de milieu de gamme. Rien à redire sur la présentation: toit à pois, rétroviseurs chromées, petit aileron, jantes ayant du caractère… Là encore, on sent de réels efforts. Cette sans-permis joue les fashion victims!

La trappe pour le branchement est bien visible sur l’aile avant: pas de doute, c’est une électrique !

A l’intérieur, on retrouve le même soin. La planche de bord n’a pas à rougir par rapport à certaines citadines. Les notes de chromes et les tapis de sol griffé apportent une petite touche d’exclusivité. La règlementation impose deux places. Après, bien sûr, il ne fallait pas dépasser 350 kg maxi (hors batteries). Comme la plupart des sans-permis, l’e Coupé possède un squelette d’aluminium habillée d’une carrosserie en plastique ABS. On n’est donc pas dans l’assemblage au millimètre ou la qualité perçue. Ainsi, il faut en général deux tentatives pour bien fermer la porte.

Sur la route:

Le moteur asynchrone est encapsulé. Il faudra se contenter de l’imaginer. Il développe 4kW (5,5ch), comme l’impose la réglementation. Il est alimenté par des batteries lithium ferrites-phosphates, une technologie qui offre un bon compromis poids/stabilité. Elles sont placées derrière les sièges, sous le coffre.

L’avantage d’une sans-permis, c’est la légèreté. Du coup, l’e Coupé revendique 75 km de « vraie autonomie » (et 110km en autonomie maximale.) Le « plein » ne prend que 3h30 sur une prise 220V, sans chargeur particulier.

D’ordinaire, le plus gros défaut des sans-permis vous atteint au démarrage: le moteur est bruyant, il a une musique de motoculteur et il vibre atrocement à l’arrêt. Là, vous tournez la clef, le tableau de bord s’allume, mais il n’y a pas le moindre bruit. Seul le « N » témoigne que oui, le moteur « tourne » !

A l’usage, l’électrique révolutionne -n’ayant pas peur des mots- la sans-permis. D’une part, il y a bien sûr le silence de fonctionnement. Même si à l’usage, le moteur se fait discrètement entendre. D’autre part, avec son couple disponible d’emblée, il n’y a plus à « lancer » la voiture. Plus d’automobilistes qui vous klaxonnent au feu vert ! Vous pouvez même doubler les voitures normales (du moins, sur les premiers mètres.) Plus de souci d’insertion dans le trafic.

La direction n’est pas assistée, mais la voiture est assez maniable. Le radar de recul offre une aide précieuse lors des créneaux. La voiture est bien sûr bridée à 45km/h et en côte le moteur fait ce qu’il peut pour hisser les 675kg en charge. Compte tenu des performances, on ne peut pas vraiment mesurer les qualités routières. Par contre l’amortissement est assez bon, eu égard à ce type de voiture.

Conclusion:

Tant en terme de ligne, que de comportement dans la circulation, l’Aixam e Coupé n’a pas à rougir par rapport aux « vraies » voitures. Elle s’inscrit dans une génération de sans-permis qui vise une clientèle citadine. Pour l’acheteur d’une sans-permis, l’électrique n’offre que des avantages en terme d’agrément de conduite, même s’il y a un surcoût d’environ 2000€ (hors location des batteries.) Le fait qu’elle se recharge (rapidement) sur un simple prise domestique est aussi un gros avantage. Aixam table sur une électrification à terme des sans-permis (de même qu’en son temps, le diesel a chassé les 50cm3 2-temps.) Néanmoins, il n’ose pas s’avancer sur un calendrier ou sur des volumes de vente.

En fait la comparaison avec une citadine n’a aucun sens. Même si l’e Coupé apporte davantage qu’une sans-permis diesel, on reste à des années-lumière de la polyvalence d’une voiture « normale ». Elle se cantonne à un usage exclusivement citadin. D’ailleurs, les sans-permis seront dispensées de l’octroi, prochainement réintroduit dans Paris.

+Look craquant (tant à l’intérieur qu’à l’extérieur)
Moteur électrique nerveux et silencieux
Intégration dans la circulation plus aisée
Facilité de chargement des batteries
Prestations limitées par rapport à une « vraie » voiture
Personne ne vous entend, ce qui présente un danger pour les personnes inattentives (piétons, deux roues…)
Finition légère due à la recherche d’un poids mesuré

Prix : à partir de 11 999€ + 49€/mois de location de batteries.

Caractéristiques
e Citye Coupé
Moteur
TypeAsynchrone
Puissance (ch) à tr/min4kW (5,5 ch)
Transmission
Roues motricesAvant
Châssis
SuspensionsRessort haute limite élastique et amortisseurs hydrauliques à double effet
Directiondirecte
FreinsDouble circuit en X avec ABS en option
Jantes et pneus155/R65R14 (S et Premium),
155/60R15 (Pack)
155/R65R14 (S et Premium),
155/60R15 (GTI)
Performances
Vitesse maximale45 km/h
Autonomie
Moyenne75 km
Maximale110 km
Temps de charge3h30
Dimensions
Longueur2 720 mm2 995 mm (GTI 3 107 mm)
Largeur1 500 mm
Empattement1 795 mm2 000 mm
Volume de coffre700 litres500 litres
Masse à vide675 kg

Essai Aixam e Coupé (1)Essai Aixam e Coupé (2)Essai Aixam e Coupé (3)Essai Aixam e Coupé (4)Essai Aixam e Coupé (5)Essai Aixam e Coupé (6)Essai Aixam e Coupé (7)Essai Aixam e Coupé (8)Essai Aixam e Coupé (9)Essai Aixam e Coupé (10)

Crédit photos: Joest Jonathan Ouaknine/Le Blog Auto

A lire également:
Chatenet: essai et interview
Essai Chatenet CH32

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "Essai Aixam e Coupé Premium: une nouvelle ère pour les sans-permis"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
RestonsCalme
Invité

Bonne idée !
Puisque que les voitures électriques restent pour l’instant cantonnées aux villes, pourquoi pas…
En revanche, je me demande bien à quoi sert le levier de vitesse aperçu sur l’une des photos?!

narbeth
Invité

Ben ! oui gros bêta ! Il faut bien un levier pour enclenché la marche avant et la marche arrière . Sur les voitures automatiques , il y a aussi un levier , et pourtant les vitesses ce passe en accélérant . Votre remarque est ridicule ….?

yoann
Invité

Ce levier de vitesse est présent comme pour une boîte auto.
Neutre au milieu, on pousse pour avancer, on tire pour reculer 🙂

rapator
Invité

Pffff… Y’en a marre des vieux journaleux automobile qui s’émeuvent à chaque fois qu’ils mettent le contact dans une électrique et que le moteur « tourne ». Changez de métier monsieur… A croire que malgré votre âge avancé vous n’avez jamais fait d’auto-tamponeuse.

Jurassix
Invité

Troll du dimanche matin, chagrin.

lepetit
Invité

sa devrait etre obligatoire maintenant pour ces voitures d’être electrique.

narbeth
Invité

Tout a fait d’accord avec vous . Mais il faudrait que l’autonomie soit beaucoup plus importante ? Moi , pour le moment , c’est ce qui me retiens , pour acheter une électrique ?

xav
Invité

Ce genre de véhicule est plus proche de la cohérence future pour les villes

avec un peu de design et de finition d’une zoé, un bonus comme ses grandes soeurs, une limitation à 55km:h , ca deviendrai la voiture urbaine idéale

leelabradaauto
Invité

Retour aux vraies considérations du poids des lois physiques. Une petite auto : ça bouge bcp mieux qu’une grosse auto. C’est pareil pour les bonhommes. On peut aussi dire merci pour l’article intéressant.

wpDiscuz