Accueil Constructeurs Chatenet: essai et interview

Chatenet: essai et interview

694
15
PARTAGER

Au Blog Auto, on parle très peu de voitures sans permis (VSP.) Pourtant, vous êtes nombreux à vous intéresser à ce sujet. Pour vous satisfaire, voici une entrevue avec Louis Georges Chatenet, suivi d’un essai de sa CH26 Soft.

Louis Georges Chatenet

L.G. Chatenet a de quoi être fier de l’entreprise qu’il a fondé en 1984. Certes, crise oblige, les ventes s’effondrent en Espagne et en Italie. En revanche, en France, ça n’a jamais été aussi bien! De quoi compenser sa déroute méditerranéenne.

Dans l’hexagone, sa clientèle devient plus jeune et plus urbaine: c’est l’effet Denis Baupin + Chantal Perrichon.
A Chatenet de s’adapter en conséquence à cette nouvelle clientèle et à leurs gouts. D’une part il doit s’implanter davantage dans Paris intra muros et la Région Parisienne. D’autre part, il doit communiquer plus et s’en remettre au marketing.

L’autre gros chantier de Chatenet, c’est la location. Jusqu’ici les gros loueurs boudent les sans permis et il faut se tourner vers des indépendants plus ou moins professionnels.
Chatenet vient de passer un accord avec Movingcar (ex-groupe Norauto.) A terme, il sera possible de louer une VSP dans votre centre Norauto. Une première expérience menée à Lille rencontre beaucoup de succès.

Prochaine étape: le lancement d’une électrique (qui nécessitera un permis de conduire.)

Chatenet CH26 Soft

Le constructeur vise le haut de gamme dans la VSP. D’où des efforts en terme de look et de finition.

La CH26 a l’air d’un croisement de MINI et d’Alfa Mito à la sauce Jivaros. Une style plutôt agréable, qui tranche avec l’allure austère des VSP traditionnelles.
Elle est disponible depuis peu en version découvrable.

Lors de l’essai, j’ai été surpris de voir le nombre de personnes qui se retournent sur son passage.

Pour la rendre plus désirable, le constructeur lance des séries limitées.

Cette « Soft » se veut plus virile avec sa peinture argent à bandes noires et pourtours de roue rouge.

Elle dispose de plusieurs détails sportifs, comme les jantes diamantées de 15 pouces, cette double sortie d’échappement chromée…

Ou la trappe de remplissage rapide:

L’intérieur m’a rappelé celui de la PGO Hemera: à la fois rétro, sportif et artisanal.
C’est une 2 places, avec un coffre de 600l.

On a le droit à un volant cuir et un pédalier en aluminium.

Par contre, pour maintenir un poids bas, il n’y a ni direction assistée, ni climatisation, ni assistance au freinage.

Par contre, vous disposez de sympathiques sièges rouge et noirs, siglés Chatenet:

Pout pout pout

Jusqu’ici, le tableau est plutôt pas mal. Puis, vous tournez le contact… Là, le Yanmar diesel 523cm3 5,4ch se réveille et émet un bruit de motoculteur! De quoi gâcher largement la fête.

Il est très bruyant et en plus il vibre beaucoup. Vivement la version électrique…

La direction étant directe, la sortie d’une place de parking est un exercice de muscu!

Mais ensuite, tout va bien. En ville, vous vous intégrez assez bien au trafic. Avec son poids plume, elle n’a aucun problème pour s’élancer.
Les suspensions gomment assez bien les inégalités.

En prime, la boite CVT permet de se dispenser de l’exercice de rétrogradage.

Pour autant, vu qu’elle est bridée à 50km/h, elle se destine à un usage exclusivement urbain. D’ailleurs, il est interdit d’emprunter les autoroutes et voies rapides avec.

Conclusion:

Rouler en VSP, ce n’est plus une punition!

La CH26 offre une bouille sympa et des prestations quasiment au niveau d’une citadine. C’est une voiture désirable pour qui n’a plus de permis ou n’a pas envie de le passer.

Après, face à une citadine (Smart, IQ, etc.), il est évident qu’il n’y a pas photo. A 13 490€, la CH28 est cher et elle est encore moins polyvalente.

Essai Chatenet CH26 Soft (1)Essai Chatenet CH26 Soft (2)Essai Chatenet CH26 Soft (3)Essai Chatenet CH26 Soft (4)Essai Chatenet CH26 Soft (5)Essai Chatenet CH26 Soft (6)Essai Chatenet CH26 Soft (7)Essai Chatenet CH26 Soft (8)Essai Chatenet CH26 Soft (9)Essai Chatenet CH26 Soft (10)

A lire également:
Aixam Crossover
Enquête: voitures sans permis d’occasion, attention aux arnaques

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "Chatenet: essai et interview"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Tibo35
Membre
C’est vrai qu’elle a une bouille sympa cette Chatenet. Et pour ce que j’en ai vu les finitions sont plus que correctes. Pour le coté asthmatique du moteur hélas…c’est le lot de toutes les VSP. Pour en avoir eu une (d’une autre marque) entre les mains un jour pour me dépanner, sur 2x20km de route à 90km/h je peux dire qu’on n’est pas rassuré et j’avais beau « tartiner » à 70 compteur je n’en menais pas large vu le peu de patience de mes congénères 🙂 LE point noir de ces voitures reste (et restera) toujours le prix. Merci pour l’entrevue… Lire la suite >>
Tibo35
Membre

Hm à 4W (5,4ch) et un poids qui doit être à 500kg, je pense que ce ne doit quand même pas être un foudre de guerre sur le 0-45km/h 😉

Après c’est vrai que pour limiter le poids, il n’y a pas tout un tas de garniture sous le capot pour étouffer le son et coté vibrations…on a un twin…raaaah le son du twin (ou pas).

BlackLion
Invité
@Joest Jonathan Ouaknine : Pas asthmatique ? Une VSP c’est 5,4 ch pour 350 kg contre 68 ch pour 845 kg dans le cas de l’iQ… Il suffit de voir au redémarrage après un feu une VSP c’est vraiment un escargot. Sinon c’est pas 50 km/h mais 45 la vitesse max d’une voiture sans permis. 😉 Enfin je vais craché ma bile sur ses véhicules qui sont bruyant à souhait ne présente quasiment aucune protection pour ses passagers et sont excessivement cher. De plus les personnes utilisant ses véhicules sont souvent soit ignorant du code de la route/n’ayant jamais réussi… Lire la suite >>
Mop
Invité

La console centrale est directement copiée ou importée de la C2

Alex
Invité

Petite question qui me taraude : pourquoi mettre des moteurs Diesel dans ces voitures ?
Vu quelles sont exclusivement urbaines, l’essence a complètement sa place !

BlackLion
Invité

Imagine un bruit de scooter dans un habitable, l’absence total de couple, un consomation à la hausse, etc…
Au final tu obtiens une voiture sans permis avec un agrément de conduite encore moindre, un bruit démentiel et un prix à la pompe plus élevé pour pas grand chose.

ingeniere
Membre

le diesel peut être bridé en puissance, et en même temps avoir un fort couple à bas régime.

r.burns
Membre

Je ne savais pas pour ce moteur
c’est à l’exact opposé du côté tendance que la voiture veut inspirer

Giles
Invité

Sur les Ligier il y a l’option moteur Dci qui fait moins de bruit; je l’ai essayé vite fait c’est le jour et la nuit niveau bruit et vibration. Ca reste pire que sur une auto normale et la puissance n’évolue pas, mais c’est définitivement mieux!

wpDiscuz