Tänak retourne chez Hyundai, quid de M-Sport ?
Credit Photo - Ott Tänak/M-Sport
par Thibaut Emme

Tänak retourne chez Hyundai, quid de M-Sport ?

Champion du monde 2019, Ott Tänak a quitté Hyundai cette année pour M-Sport. Mais, DirtFish annonce qu'il va retrouver le constructeur Coréen, laissant M-Sport sans pilote de pointe. Et si M-Sport quittait le WRC ?

Zapping Le Blogauto Essai Citroën e-C4X de 136ch

Cette annonce par l'un des médias les mieux informés du WRC demande encore à être officialisée. Mais, elle intervient de façon ironique juste après une éclatante victoire de Tänak au Chili. L'Estonien devrait terminer 4 ou 3e du championnat ce qui est relativement bon compte tenu du budget M-Sport et du développement possible du Ford Puma R1.

Néanmoins, cela ne doit pas satisfaire Tänak qui veut encore jouer le titre mondial. Le retour chez Hyundai semble être sa seule solution. Il y retrouvera Thierry Neuville. Comme d'habitude depuis que le plateau se réduit, il se posera des problèmes de riches à Hyundai avec trop de pilotes disponibles. Esapekka Lappi est actuellement co-numéro 1 et ne verra pas d'un bon oeil ce retour de Tänak. Il y a Sordo, Sunninen qui trépignent d'impatience.

Une réorganisation qui a su le convaincre ?

Sauf que tout cela pourrait cacher quelque chose de plus grand : le départ ou la réduction de voilure de M-Sport. L'écurie de Malcolm Wilson s'engage au Dakar avec Ford et pourrait mettre un peu de côté le WRC, ou se contenter de pilotes payants (Loubet, Fourmaux, Munster, Greensmith, etc.). Le Puma serait alors développé à minima et jouerait surtout les seconds rôles.

Dans ce cas-là, on comprendrait que Tänak préfère revenir chez un constructeur pleinement engagé. Et cela accréditerait aussi la thèse de 4 voitures Hyundai : 3 à temps plein pour Tänak, Neuville et Lappi, et une en temps partagé pour Sordo et Sunninen ? Pour le WRC, cela permettrait de conserver un plateau. Il y a aussi la volonté de ramener Subaru avec l'aide technique de Toyota. Là encore, de quoi "faire le nombre" et ne pas se retrouver en tête à tête Toyota-Hyundai ?

Selon DirtFish, Hyundai aurait convaincu Tänak de revenir grâce à la réorganisation technique et aux "nouvelles têtes" que sont Cyril Abiteboul en patron d'écurie ou François-Xavier Demaison en Directeur Technique. Le Hyundai Motorsport quitté l'an dernier n'est plus le Hyundai Motorsport actuel. Mais, Tänak a aussi dû recevoir l'assurance d'un budget conséquent de la part du constructeur pour pouvoir aller chercher le titre pilote et le titre constructeur.

Il n'en reste pas moins que le WRC connait une crise des engagements constructeur. Toyota et Hyundai portent le championnat à bout de bras. Si l'un des deux décide de partir, le WRC est mort. Et pendant ce ce temps des pilotes de calibre WRC se retrouvent à piger en WRC2, prenant aussi le baquet de jeunes pilotes.

[Mise à jour 04/10 12h25 : C'est officiel, Tänak revient chez Hyundai. Du côté de M-Sport on indique tout faire pour rester au plus haut niveau, tout en se recentrant sur la détection et l'accompagnement des jeunes talents comme le fit il y a plusieurs années Malcolm Wilson pour un certain Ott Tänak.]

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Ott Tänak avait claqué la porte de Hyundai, en désaccord avec la direction de l'époque (Adamo). L'équipe est réorganisé, les directeurs ont changé, et le constructeur semble plus déterminé que jamais à aller chercher le titre pilote.

De quoi convaincre Tänak de revenir ? C'est en tout cas ce qu'affirme DirtFish "de sources sures". Quant à M-Sport, l'engagement au Dakar pourrait signifier un engagement en WRC moindre.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.