par Elisabeth Studer

Bridgestone : les résultats 2013 devraient être dopés par le yen

Nouvelle preuve s'il en était besoin que le niveau actuel du yen favorise les industries japonaises, et que la politique monétaire de Tokyo dope les exportations du secteur automobile : alors que les constructeurs automobiles américains ont récemment exhorté l'administration Obama à faire valoir Bridgestone semble lui aussi profiter de la parité yen/dollar  et euro/dollar.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Nouvelle preuve s'il en était besoin que le niveau actuel du yen favorise les industries japonaises, et que la politique monétaire de Tokyo dope les exportations du secteur automobile : alors que les constructeurs automobiles américains ont récemment exhorté l'administration Obama à faire valoir leur position sur l'affaiblissement de la monnaie japonaise, le fabricant de pneumatiques Bridgestone semble lui aussi profiter de la parité yen/dollar  et euro/dollar.

 Bridgestone a ainsi annoncé lundi qu'il prévoyait une hausse de 36,9% de son bénéfice net en 2013. Une situation issue en tout premier lieu de la faiblesse du yen, qui rend ses produits plus attractifs sur le marché mondial. Le développement de produits à haute valeur ajoutée faisant le reste. Durant les douze mois de l'année 2013, le fabricant de pneumatiques espère ainsi dégager un bénéfice net de 235 milliards de yens (soit l'équivalent de 2 milliards d'euros selon le taux de change retenu par le groupe).

Le manufacturier japonais prévoit également que la forte chute du yen observée depuis novembre lui permette de réduire ses taux de change d'une manière significative. Tout en accroissant ses revenus issus de ses exportations, après conversion en monnaie japonaise. Au final, le groupe s'attend à dégager un bénéfice opérationnel de 382 milliards de yens en 2013 (+33,6%) et à réaliser un chiffre d'affaires de 3.550 milliards de yens (+16,8%).

Déjà en 2012, le fabricant a enregistré une nette hausse de sa rentabilité, profitant notamment du rebond des ventes de voitures neuves au Japon qui a fait suite au tsunami. Son résultat net aura ainsi progressé de 66,7% à 171,6 milliards de yens (1,67 milliard d'euros) au cours de l'exercice comptable, ce qui se révèle conforme à ses prévisions. De bonnes performances dues notamment à une réduction de ses dépenses en matières premières. Son chiffre d'affaires est quant à lui demeuré quasi-stable (+0,5%) à 3039,7 milliards de yens. La crise qui frappe l'Europe contrebalançant l'effet positif de ses ventes en Chine de pneus d'engins de construction ou miniers.

Sources : AWP, AFP, Reuters

Pour résumer

Nouvelle preuve s'il en était besoin que le niveau actuel du yen favorise les industries japonaises, et que la politique monétaire de Tokyo dope les exportations du secteur automobile : alors que les constructeurs automobiles américains ont récemment exhorté l'administration Obama à faire valoir Bridgestone semble lui aussi profiter de la parité yen/dollar  et euro/dollar.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.