Accueil Actualités Entreprise Les constructeurs US exhortent Obama à lutter contre la baisse du yen

Les constructeurs US exhortent Obama à lutter contre la baisse du yen

113
10
PARTAGER

Les constructeurs automobiles américains reprennent leur refrain favori face à la concurence japonaise en exhortant la semaine dernière l’administration Obama à faire valoir leur position sur l’affaiblissement du yen. Selon eux, la chute de la monnaie japonaise est orchestrée par le Japon lui-même en vue de doper ses exportations, et notamment ses exportations automobiles. Une politique qui, au-delà de doper les ventes japonaises, nuirait grandement à l’emploi outre-Atlantique.


« Nous exhortons l’administration Obama à faire savoir clairement au Japon que de telles politiques sont inacceptables et appellent des mesures de réciprocité », a ainsi déclaré dans un communiqué Matt Blunt, président du American Automotive Policy Council  (AAPC), lequel représente les trois grands constructeurs de Detroit, General Motors, Ford et Chrysler. Ses griefs ? Selon ses observations, « le Yen a reculé de 13 points de pourcentage en un laps de temps très court », soit « bien au delà de la marge bénéficiaire réalisée sur beaucoup de voitures d’entrée de gamme ».

Des propos qui interviennent alors que jeudi, le yen a franchi à la baisse la barre de 90 pour un dollar, chose qui ne s’était plus vue depuis 2010. Les marchés japonais s’attendent en effet à ce que le Premier Ministre japonais Shinzo Abe obtienne de la Banque centrale du Japon (BoJ) ce qu’il a annoncé bien haut à son entrée en fonction, c’est-à-dire qu’elle se fixe un nouvel objectif d’inflation de 2%, soit le double de son objectif actuel, tout en assouplissant sa politique monétaire. La situation préoccupe d’autant plus les constructeurs américains que déjà, en 2012, le déficit commercial avec le Japon concernant le secteur automobile et les pièces détachées s’est élevé à 50 milliards de dollars (près de 37 milliards d’euros) alors que le Yen était à son plus haut niveau depuis très longtemps.

En octobre 2011, Honda, à l’image de Nissan et Toyota, avait annoncé son intention de réduire de moitié ses exportations d’automobiles depuis le Japon d’ici la prochaine décennie.  « Avec une telle appréciation du yen, l’entreprise ne peut plus utiliser le Japon comme centre de sa production mondiale et base pour ses exportations » de voitures, avait ainsi déclaré le président de Honda, Takanobu Ito, s’exprimant dans le cadre d’une interview au quotidien Asahi. Une annonce faite alors que le yen avait atteint son plus haut niveau depuis la Seconde Guerre mondiale par rapport au dollar et depuis les dix dernières années par rapport à l’euro.

« Honda exporte à l’heure actuelle entre 30 et 40% de sa production japonaise, mais il est difficile de continuer à la vendre à l’étranger en étant toujours angoissé par les mouvements sur le marché des changes. L’entreprise exportera à l’avenir de 10 à 20% de sa production japonaise » , avait alors précisé M. Ito. La flambée du Yen pénalisait alors lourdement les industriels nippons, réduisant de facto la valeur de leurs chiffres d’affaires engrangés à l’étranger lors de leur conversion dans la monnaie nationale. Une entreprise souhaitant conserver ses marges se voyant ainsi contrainte d’élever ses prix à l’étranger, réduisant en suivant la compétitivité de ses produits. Le retour du Yen a des niveaux plus raisonnables a évidemment l’effet inverse.

Sources : ats, AFP, Reuters

Crédit Photo : Toyota

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Les constructeurs US exhortent Obama à lutter contre la baisse du yen"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
sylver
Invité

Bon, le Yen ne fait que redescendre a un niveau normal… Sans doute que les constructeurs US se sont un peu reposés sur leurs lauriers ces dernières années et comptaient sur un maintient du Yen a son niveau record… Pas très réaliste !

On voit d’ailleurs le même mouvement avec l’Euro.
Les Japonaises vont pouvoir être tarifiées de manière un peu plus agressive que ces 2-3 dernières années.

pedro
Invité

Il suffit de demander a Ben Bernanke de mettre en marche sa grosse planche a billets verts et d’imprimer comme un malade. Il le fait deja, il suffit d’accelerer la cadence. En l’absence de croissance de toute facon il n’aura pas le choix les chinois detiennent la dette et ne sont pas du genre a accepter un reechelonnement 🙂
Un peu plus d’inflation qu’au Japon et tout ira mieux… avant d’avoir besoin d’un nouveau QE dans 6 mois…

pedro
Invité

Et rien a voir mais quand je vois le cul de la Toy Camry 2013 sur la photo de l’article je me dis que les constructeurs US doivent etre un peu soulages… Les versions de 2011 etait juste 100 fois plus equilibrees que ca…

greg
Invité

Bien sûr JAMAIS les américains ne manipuleraient leur monnaie dans le même but 😉
Sinon le Japon est les pays le plus endetté du monde, et quand ce pays s´effondrera….On aura de graves problémes.
Donc si j´étais eux je la mettrais un peu en sourdine.

nakamura73
Invité

sauf que la dette du japon est detenue par les japonnais eux même et non pas ,contrairement aux autres pays par des spéculateurs , ce qui economiquement est un trés gros avantage

greg
Invité

Exact, 95% de la dette est couverte par les banques locales.
Sauf que celles-ci arrivent lentement à leurs seuils maximums….Ils ne peuvent avancer l´argent indéfiniment.

pedro
Invité

Et avec l’une des populations les plus vieillisantes au monde et qui en plus possede l’une des esperance de vie les plus elevee de la planete, il n’y aura bientot plus assez de population active occupee pour financer les enormes couts des retraites et le reste. On va bien rigoler.

François
Invité

Les bestseller japonais aux USA sont produits le plus souvent…Aux USA, donc le cours du Yen n’a pas beaucoup d’importance.

wpDiscuz