par Elisabeth Studer

Les hybrides rechargeables polluent plus qu'annoncé / ONG

Les émissions de CO2 des véhicules hybrides rechargeables restent supérieures à ce que les constructeurs annoncent officiellement. C'est en tout cas ce qu'affirme l'ONG Transport & Environment (T&E) après avoir analysé le comportement de trois des modèles les plus vendus en 2020.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Les émissions de CO2 des véhicules hybrides rechargeables restent supérieures à ce que les constructeurs annoncent officiellement. C'est en tout cas ce qu'affirme l'ONG Transport & Environment (T&E) après avoir analysé le comportement de trois des modèles les plus vendus en 2020.

Les hybrides rechargeables polluent plus qu'annoncé

"Nos tests montrent que, même en conditions optimales, avec une batterie pleine, les voitures polluent plus qu'annoncé ", indique Diane Strauss, la directrice France de T&E.

Les tests, réalisés par Emissions Analytics sur les 4x4 urbains quelques peu massifs tels que le BMW X5, la Volvo XC60 et le Mitsubishi Outlander, font apparaître des émissions de CO2 entre 28% et 89% supérieures à celles que les constructeurs ont annoncé dans des conditions optimales de fonctionnement et avec la batterie chargée à plein.

"Avec une batterie vide, ils ont émis trois à huit fois plus de CO2 que les valeurs officielles et lors d'une conduite en mode recharge de batterie (...) les chiffres étaient alors trois à douze fois supérieurs", selon l'étude.

Eviter un scandale de type dieselgate

L'ONG alerte d'ores et déjà : "les constructeurs français doivent éviter de s'engouffrer dans ce prochain scandale d'émissions" de CO2, alors que les ventes de ces véhicules dépassent désormais en France celles des véhicules électriques.

Ajoutant que jusqu'en 2019, des études de l'ONG International Council on Clean Transportation (ICCT) ont conclu que les émissions de CO2 en conditions réelles des hybrides rechargeables étaient déjà généralement de deux à quatre fois plus élevées que les mesures communiquées lors de leur processus d'approbation.

Pour une suppression des aides et incitations pour les hybrides rechargeables

"Le gouvernement français doit supprimer au plus vite les aides à l'achat des véhicules hybrides et les incitations fiscales pour les véhicules d'entreprise" exhorte encore l'ONG.

En septembre 2020, le gouvernement avait déjà déboursé 38 millions d'euros en aides à l'achat de véhicules hybrides rechargeables (hors prime à la conversion) et il dépense annuellement 7 millions d'euros supplémentaires pour inciter les utilisateurs de véhicules de société à choisir l'hybride rechargeable, déplore parallèlement l'ONG.

La majorité des véhicules serait mal conçue

La majorité de ces véhicules - dotés d'un moteur thermique et d'une batterie rechargeable sur secteur permettant de rouler en mode 100% électrique sur une petite distance - "est juste mal conçue" affirme encore Transport & Environment, ne faisant pas dans le détail.

Ses arguments : ces modèles ont "des moteurs électriques faibles, des moteurs thermiques volumineux et polluants, et se chargent généralement lentement".

Les ventes d'hybrides rechargeables explosent en France

De janvier à mi-octobre, plus de 40.284 hybrides rechargeables  ont été vendus en France, traduisant ainsi une explosion des ventes de 239%. Ces véhicules, souvent parmi les plus lourds, sont également exclus du nouveau dispositif de malus au poids qui va s'appliquer à ceux pesant plus de 1.800 kg.

Sources : AFP, Transport & Environment

A lire également :

Le scandale des hybrides rechargeables PHEV

Pour résumer

Les émissions de CO2 des véhicules hybrides rechargeables restent supérieures à ce que les constructeurs annoncent officiellement. C'est en tout cas ce qu'affirme l'ONG Transport & Environment (T&E) après avoir analysé le comportement de trois des modèles les plus vendus en 2020.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.